Accueil > Islande > Islande "L'âme islandaise" - Juillet 2007

Islande "L'âme islandaise" - Juillet 2007

Rédigé par Arnaud - - 2 commentaires

dsc_7248.tbL’islande est une grande île au nord de l’Europe, tout prêt du Groënland. Elle mesure dans sa plus grande longueur 500 kms et n’est peuplée que de 290 000 habitants. A l’origine cette île est à plus de 90% volcanique, elle offre d’innombrables paysages aussi beaux les uns que les autres. A l’est et au nord, ce pays est composé d’une multitude de fjords, au sud, s’étendent de remarquables plages de sables noirs. A l’intérieur, l’altitude est plus élevée et elle est composée dans la majeure partie de massifs montagneux, de grands champs de laves et de nombreux grands glaciers qui font partis des plus grands d’Europe. Cette île est en constante renouvellement, tous les cinq ans des irruptions volcaniques façonnent en partie ce territoire. L’Islande a été au début colonisé par les Vikings et il a été rapidement au 13ème siècle annexé par la Norvége. C’est au 14ème siècle que ce pays a été repris par le Danemark, mais il prendra sa réelle indépendance en 1944. Je suis parti avec un groupe de 12 personnes, de l’agence Terres d’Aventure. Ce groupe est assez jeune et très sympathique comme d’habitude pour ce genre de voyage. Nous ont accompagnés, un guide français travaillant l’été pour « Terdav » et un remarquable chauffeur islandais qui a su dompter les passages de gués assez difficile avec un minibus. Au niveau du temps, nous avons eus beaucoup de chance, car il n’a pratiquement pas plu pendant le séjour. Aussi à cet époque de l’année, il ne fait pas très froid et nous retrouvons les températures de la France au mois de mars. Le temps était donc un peu nuageux avec de belles éclaircies, idéal pour la photo !

islande.tbDrapeau islandais :

drapeau-islandais

Superficie : 103 000 km²
Population : 300 000 habitants
Capital : Reykjavik
Monnaie : couronne islandaise, 100 ISK=1 €
Langue : islandais
Régime politique : parlementaire

2 – La préparation :

Le vol :

Pour aller en Islande, plusieurs compagnies charters peuvent vous y emmener. Nous avons pris la compagnie nationale Icelandair. Il n’y a rien de particulier à dire sur cette compagnie, le service à bord est correct, sans plus. Un petit bémol quand même, les horaires ne sont pas trop respectés, à l’aller comme retour, nous avons eus une petite demi-heure de retard.

Les formalités :

L’Islande ne fait pas partie de la Communauté Européenne, néanmoins, les touristes peuvent entrer librement dans le pays avec un passeport ou une simple carte d’identé. Aucun contrôle de papier n’est effectué en France et en Islande.

Santé :

Rien de particulier à prendre, les médicaments de bons usages pour un voyage classique. Pour le climat, en hiver comme en été, l’Islande est assez particulier, il peut y avoir les quatres saisons en une journée. Il est donc préférable d’apporter à n’importe quel saison des vêtements de pluies (Goretex de préférence) et des pulls en laines.

Hébergements :

Les hébergements comme tout le reste sont assez chers en Islande, néamoins si vous n’êtes pas trop frileux et que vous avez l’habitude des nuits sous la tente, de nombreux campings sont répartis dans toute l’Islande et a un rapport qualité-prix assez avantageux. Si vous préférez un hébergement en « dur », de nombreux refuges sont à votre disposition, pour une nuit, il faut compter environ 25 euros et vous dormirez ainsi au sec. Mais la plupart de ces refuges sont des grands dortoirs, comme on peut en trouver dans les refuges classiques de montagne.

3 – Le séjour :

dsc_7804.tbDimanche 22 juillet 2007 : Nous décollons vers 23h30 à Roissy Terminal 1 avec une petite demi-heure de retard. Le trajet jusqu’à Reykyavik dure environ 3 heures. Nous atterissons donc vers une heure du matin (deux heures de décallage horaire). A cette heure-ci et c’est un peu inhabituel, nous voyons le jour se lever à l’horizon. A partir de ce moment je ne verrais pas la nuit de la semaine. L’aéroport ne se trouve pas à Reykyavik même, mais à 50 kms, à Keflavik. Après 45 minutes de bus, nous allons prendre quelques heures de repos dans une belle Guesthouse de la ville.

dsc_7068.tbLundi 23 juillet 2007 : A 8h00, nous découvrons notre guide et notre chauffeur qui vont nous accompagnés pour tout le séjour. Après avoir pliés et ranger nos bagages dans la remorque du minibus, nous quittons Reykjavik, où nous commençons notre long périple vers le sud de l’Islande. En milieu de matinée nous faisons un premier arrêt à une superbe cascade de plusieurs mètres de hauteur. Nous pouvons admirrer de magnifiques lumières, qui forment un arcenciel entre les rayons du soleil et l’eau qui descend de la cascade. Juste après avoir admirrer cette chute d’eau nous quittons notre minibus pour prendre un autre beaucoup plus grand et plus haut, nous prenons la direction d’une longue vallée appelée Thórsmörk. Nous avons dû changer de véhicule, car nous passons de nombreux gués plus ou moins profonds les uns que les autres et le chauffeur a peur de noyer le moteur du minibus. Au bout d’une heure de route nous arrivons à notre lieu de pique nique devant le premier grand glacier qui s’appelle Giglókull. Ensuite à la fin du déjeuner, le chauffeur nous emmène au bout d’une petite demi heure à la première randonnée de notre séjour. Nous grimpons tout en haut d’un mont où nous avons une vue imprenable sur autre gigantesque glacier : Stélisholtsjökull et le fond de la vallée. Nous redescendons ensuite pour nous enfoncer dans une longue vallée encaissée. A ce moment nous sommes obligés de passer à pieds nus les gués assez rapide. L’eau en est gelée. De retour de cette petite vallée, nous reprenons le bus pour une heure de route jusqu’au refuge appelé « basar » où nous passons notre première nuit dans un immense dortoir.

Album de photos : La vallée de Thórsmörk

dsc_7151.tbMardi 24 juillet 2007 : Nous reprenons le bus pour partir dans l’autre sens où nous rejoignons le minibus que nous avons quittés la veille. Avant le départ, comme le ciel est bien dégagé, nous apercevons au loin les îles Vestman. Nous repassons en chemin les gués et nous nous aperçevons à quel point la conduite et la maîtrise du chauffeur à passer ces torrents difficiles est remarquable. Nous reprenons donc la route à bord de notre minibus pour rejoindre les magnifiques falaises de Dyrhólaey. A cet endroit nous nous arrêtons une première fois où nous pouvons prendre en photo une magnifique colonnie de Macareux, ces oiseaux marins qui plonge très profondément pour pêcher du poisson. Quelques kilomètres plus loin nous nous arrêtons à nouveau en haut des grandes falaises, où nous admirrons ces immenses plages de sable noir, dû à la volcanisation. Mais il faut bien se couvrir, car le vent est glacial et assez fort. Après avoir marcher sur ces falaises, nous redescendons vers la petite ville de Vik. C’est la plus grande ville du sud du pays, il doit y avoir seulement une petite trentaine de maisons, on peut se rendre compte à quel point l’Islande est peu peuplé ! Nous déjeunons sur la plage en nous abritant tant bien que mal du vent glacial et nous reprenons la route pour arriver en fin d’après-midi au refuge de Svinafelli au pied du plus grand glacier d’Islande : le Vatnajökull. Nous restons dans ce refuge deux jours, exceptionnellement il n’a pas de grandes chambres dortoir, mais des petits cabanons de quatre places, très agrèable !

Album de photos : Les falaises de Dyrhólaey

dsc_7248.tbMercredi 25 juillet 2007 : Aujourd’hui nous descendons vers le sud du glacier du Vatnajökull où nous allons voir un des plus beaux sites du séjour et des plus impressionnants : les icebergs du lagon de Jökulsarlon. C’est la première fois que je vois des icebergs. Il y en a de toutes les tailles, dans l’eau du lagon ces icebergs reflètent leur image par miroir et c’est vraiment très beau. Après avoir passé quelques heures à les photographier, nous allons directement à la plage où nous voyons d’autres petits icebergs se faire balancer par la mer. Avec les rayons du soleil, la danse de ces glaçons est vraiment féérique.

Album de photos : Le lagon de Jökulsarlon

dsc_7385.tbDe retour au refuge, nous déjeunons rapidement et nous repartons immédiatement plus au nord du glacier. Nous allons faire une petite randonnée dans le parc de Skaftafell. Nous montons donc vers les hauteurs du parc pour nous arrêter à la chute Svartifoss où les rochers ont une forme géométrique particulière. Cette roche octogonale façonnée par la lave volcanique s’appelle les orgues basaltiques. Nous remontons encore pour rejoindre un peu plus au nord le bas du glacier. Nous ne continuerons pas plus loin la randonnée, et nous retournons sur nos pas pour aller cette fois-ci au sud vers l’autre versan du glacier, à Morsárjökull. Nous surplonbons ainsi ce magnifique glacier et nous avons une vue imprenable sur les immenses étendues de déserts de cendre noir.

Album de photos : Parc de Skaftafell

dsc_7519.tbJeudi 26 juillet 2007 : C’est par une bonne journée de route que nous rejoignons un site magnifique de volcans où les lumières et les couleurs du paysage sont incroyables. Ce site est celui de Landmannalaugar. En route nous nous arrêtons plusieurs fois pour admirrer le magnifique paysage qui s’offre à nous. Vers le milieu de l’après-midi nous allons faire une petite balade vers une magnifique cascade au fond d’une vallée près de Landmannalaugar. Nous reprenons la route, et nous nous aperçevons que le terrain est de plus en plus accidenté. Nous découvrons à chaque virage des montagnes magnifiques. Nous arrivons en fin d’après-midi au refuge pour la nuit. Après avoir déposé les bagages dans le grand dortoir, notre guide a décidé de nous emmener en petite randonnée autour d’un volcan. La lumière en fin d’après midi est vraiment fantastique et se prête à merveille pour la photographie. Autour de ce petit volcan, nous aperçevons de nombreuses fumeroles. C’est le gaz qui s’échappe du sol, c’est curieux d’approcher la main, nous avons l’impression d’être dans un sauna. Au retour de cette petite balade, nous n’avons pas pu résister à un petit bain dans les sources d’eau chaude. C’est un moment magique, l’eau est à plus de 35 degrès et dehors l’air ne dépasse pas les 15 degrès, en plus une bonne pluie commençait à tomber, c’était un moment très agréable. Au moment du dîner j’ai eu une petite surprise, c’était le jour de mon anniversaire, moment très sympathique. 

Album de photos : Petite randonnée dans Landmannalaugar

dsc_7621.tbVendredi 27 juillet 2007 : Après avoir pris un petit déjeuner copieux, nous partons sous un soleil radieux pour la plus grande randonnée du séjour et nous allons découvrir ainsi le magnifique parc de Landmannalaugar. Nous allons gravir dans la journée à peu près quatre cols de 200 à 300 mètres de dénivelés. Nous commençons donc à monter vers le plus haut col de Landmannalaugar, la vue est vraiment splendide ! Nous découvrons à l’est des montagnes de toutes les couleurs, de l’ocre, du rouge, du vert, du jaune et enfin par un ciel bleu d’une grande pureté, les photos sont vraiment magnifiques. Quelques pics sont encore enneigés. A l’ouest le paysage est complètement différent, se sont des montagnes couvertes d’une végétation et d’un vert éclatant. Après ce beau spectacle nous redescendons par un chemin quelque peu difficile vers le volcan que nous avons vue la veille. Nous le contournons et nous allons gravir le deuxième col vers le nord. A ce moment des gros nuages gris arrivent et la pluie fait son entrée, elle nous quittera plus jusqu’à la fin de la journée. Nous montons donc ce col où nous allons marcher sur les crètes. Le paysage est aussi très beau de ce côté et la pluie rend quelque chose encore plus différent, c’est vraiment superbe ! Nous marchons ainsi jusqu’à deux heures de l’après midi où nous nous arrêtons enfin pour déjeuner, car nous attendions un peu que la pluie cesse de tomber. Nous repartons pour redescendre vers le refuge. Dans la descente, le paysage est encore une nouvelle fois différent, là les parois des montagnes sont plus accidentés, la roche est de couleur noir et rouge, c’est aussi beau. Enfin au bout de notre randonnée, nous tombons sur le plus beau panorama, c’est une des plus belles photos du séjour (voir la première de cet article). Nous retrouvons en fin d’après midi notre chauffeur qui nous emmène pour deux heures de route vers le dernier refuge perdu en pleine campagne islandaise.

Album de photos : Randonnée dans le parc de Landmannalaugar

dsc_7725.tbSamedi 28 juillet 2007 : Nous allons faire aujourd’hui une petite journée de route pour rentrer à Reykjavik, car nous atteignons la fin du séjour. En chemin nous allons nous arrêter plusieurs fois, pour visiter quelques sites. Nous allons donc au premier, qui est certainement la plus grande cascade que nous allons voir pendant ce séjour, il se situe à Gullfoss. C’est gigantesque, ces chutes ressemblent au célèbres chutes du Niagara aux Etats Unis. Après avoir remonter à pied le cours de cette cascade, nous reprenons la route pour nous arrêter quelques kilomètres plus loin à un site très connu en Islande : Geysir. Ce site est réputé pour ces geysers, il en reste malheureusement plus qu’un d’actif, c’est le geyser Strokkur, ce n’est pas le plus haut du monde, il ne monte qu’à 20 à 30 mètres de hauteurs. Sa fréquence d’irruption est de 5 à 10 minutes. Pour comprendre ce phénomène, vous pouvez lire l’article très bien fait sur Wikipédia en cliquant ICI. A la fin de la visite de Geysir, nous reprenons le bus pour aller déjeuner en pleine campagne islandaise. Ensuite nous allons visiter le site de Thingvellir, où à la fin du 9ème siècle se tenait l’un des plus anciens Parlements en Europe. Les islandais à cette époque tenaient des assemblées pour débattre sur la démocratie basée sur des traditions importées de Norvège. Thingvellir est aussi le point d’effrondrement de deux plaques tectoniques européennes et américaines. Nous pouvons voir ainsi un immense mur de roches qui s’étend sur plusieurs kilomètres. En milieu d’après-midi nous reprenons la route vers Reykjavik.

Album de photos : Gulffos, Geysir et Thingvellir

dsc_7782.tbNous arrivons à Reykjavik vers 16h00, au terme de notre voyage en Islande. Nous allons déposer les bagages à l’hôtel et nous repartons immédiatement pour une petite visite de la ville. Reykjavik n’est pas une grande ville, elle concentre quand même les trois-quarts de la population islandaise. Cette ville est assez jeune et le week-end est très festif, beaucoup de bars et de lieux de musiques se trouvent dans la rue principale de la capitale. En fin de soirée nous allons tous dîner dans une petit restaurant près du port. Nous dégustons quelques brochettes de poissons et de crustacés. Nous retournons à notre hôtel en faisant un petit tour sur le port, comme le ciel pendant cette journée a été magnifique, nous avons une très belle lumière du soir.

Album de photos : Ville de Reykjavik

Dimanche 29 juillet 2007 : Dernier jour à Reykjavik, comme notre avion décolle que vers 17h00, nous avons le temps de terminer une petite visite dans la capitale. Cette journée est libre et je décide donc d’aller voir le musée national de la ville. Ce petit musée est très intéressant, car il retraçe la vie des islandais de leurs origines à nos jours. L’entrée n’est que de 600 couronnes islandaises. Il a deux étages, le rez de chaussée est consacré aux fouilles archéologiques qui ont été faites sur l’île. Au deuxième étage, vous trouverez des objets datant du 10ème siécle environ à nos jours. Je n’ai malheureusement pas de photos de l’intérieur du musée, car il était interdit d’en prendre. Cependant, vous pouvez voir à quoi ressemble le musée en cliquant ICI.

Commentaire sur le voyage : Ca fait très longtemps que je voulais visiter ce pays et je n’ai pas du tout été déçu par ce que j’ai vu. Je m’attendais certes à voir de beaux paysages, mais ce voyage a dépassé toutes mes attentes. C’est un pays exceptionnel par sa beauté. Il y a évidemment des périodes encore plus propices pour le visiter, je regrette un tout petit peu de ne pas avoir vu des aurores boréales. Ces aurores qui apparaissent qu’au milieu du mois d’août est un phénomène vraiment exceptionnel. Je conseille à tous ceux qui hésitent, d’y aller les « yeux fermés », il ne seront pas déçus. Mais je comprends que l’on peut encore hésiter, car c’est un pays vraiment très cher et le niveau de vie est à tout point de vue plus élevé que la France. Il est aussi possible de parcourir l’Islande en faisant un autotour, plusieurs organismes de voyage peuvent établir des tours à la carte. Le rapport qualité-prix est aussi intéressant, même si pour certains le camping en Islande est peut-être un peu dur.

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

2 commentaires

#1 Trekking Islande a dit :

Il est vrai que L’Islande n’est pas accessible à tous à cause du coût de la vie qui y est excessivement élevée, cependant on peut faire en sorte que ça ne soit pas du délire en campant et en mangeant simplement. Je suis bien d’accord, vous ne serez pas déçu par un voyage en Islande et le mieux reste la location d’un 4×4 et une bonne paire de chaussure de randonnée car c’est selon moi une destination pour marcheur avant tout. Les plus paysages ne sont pas toujours accessibles en voiture.

#2 Courselle a dit :

Bonjour,

Je suis étudiante en Tourisme et nous créons un voyage en Islande pour un devoir en groupe.

Il nous manque le transport, nous avons du mal à trouver le prix d’une location de minibus avec chauffeur.

Pourriez-vous m’indiquer le prix moyen et vers quelle compagnie locale avez-vous démarché?

Cordialement

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la cinquième lettre du mot wjhwgg ? :

Accueil > Islande > Islande "L'âme islandaise" - Juillet 2007