Costa Rica - "Richesses de la nature" - (juin 2014) - Le Globe Trotteur
 

Accueil > Costa Rica > Costa Rica - "Richesses de la nature" - (juin 2014)

Costa Rica - "Richesses de la nature" - (juin 2014)

Rédigé par Arnaud - - Aucun commentaire

dsc_7359.tbLe Costa Rica se situe entre le Panama et le Nicaragua. Ce petit pays d'Amérique Central est riche d'une nature très variée et vraiment fantastique. Quelques parcs naturels parmi les plus importants du Costa Rica, comme le Corcovado, le Ricon de la Vieja pour les plus connus, et que nous avons visités regorgent d'espèces d'animaux et de végétaux assez diversifiées sur ce continent. Ce pays est l'un des rares en Amérique du Sud et aussi dans le monde à préserver une biodiversité des plus incroyables et des plus belles. Pour protéger autant ces biens naturels, le Costa Rica a établi des règles strictes, afin de montrer aux visiteurs son patrimoine naturel, qui font de ce pays une vitrine d'une immense beauté. Pour ne pas changer, je suis parti encore avec un groupe de Terres d'Aventure pour marcher et surtout observer cette belle faune et flore du Costa Rica. Ce trek a complètement tranché par rapport aux voyages de randonnées que je faisais jusqu'à maintenant. Cette fois-ci je n'ai pas visité des beaux monuments, ou aller à la rencontre de peuples lointains, mais rencontrer uniquement la nature dans son état authentique et sauvage. Ce séjour m'a vraiment conquis par ce que j'ai pu observer.

1 – La carte du séjour et informations sur le pays :

costa_rica.tbDrapeau du Costa Rica :

drapeau_costa_ricapng.tb

Superficie : 51 100 km².
Population : 4 695 942 habitants (estimation 2013).
Capitale : San José.
Densité : 89 hab./km².
Langues : l'espagnol est la langue officielle mais l'anglais est également utilisé.
Religions : large majorité de catholiques (76 %) ; évangéliques (14 %) ; minorité de Témoins de Jéhovah (1,3 %).
Taux d'alphabétisation : plus de 95 %, l'un des plus élevés du continent.
Groupes ethniques : blancs et métisses : 94 % ; noirs : 3 % ; Amérindiens : 1% ; chinois : 1 %.

2 - La préparation :

- Vol et transport : Pour aller au Costa Rica à partir de la France quelques compagnies aériennes comme American Airlines, United Airlines et la compagnie espagnole Iberia (celle que nous avons prise) peuvent vous acheminer à San Jose en douze à treize heures de vol en moyenne. Par Iberia, vous aurez forcément une escale à Madrid, avant de continuer votre chemin vers San José. Les transports dans le pays se font uniquement en véhicule (bus ou taxis). Il n'existe plus actuellement de chemin de fer (détruit par les tremblements de terres des années 90). Les routes sont correctes dans l'ensemble, mais faites attention car le code de la route n'est pas souvent respecté et les dépassements entre véhicule sont parfois risqués. Une grande route expresse, traverse le pays de part en part, du nord au sud. Il s'agit de la Panaméricaine, qui commence des Etats Unis et qui va jusqu'en Amérique du Sud. Aussi le bateau est très utilisé, surtout le long des côtes du Pacifique et des Caraïbes pour rejoindre certains parcs naturels.

- Formalités : Outre le visa que vous devez obtenir si vous passez par la compagnie américaine, il faut impérativement pour entrer sur le territoire costaricien un passeport dont la validité est supérieure à 6 mois à la fin de votre séjour. Aucun visa n’est demandé pour un séjour inférieur à 3 mois aux résidents européens, pour les autres nationalités c'est à se renseigner.

- Santé : Pour faire un séjour au Costa Rica, il est indispensable de faire les vaccins habituels, comme l’hépatite A et B, la diphtérie, le tétanos. Eventuellement si le voyage est aventureux, faire les vaccins de la tiphoïde et de la rage.Un traitement Anti-paludisme n'est pas nécessaire, le paludisme a été complètement éradiqué dans ce pays. Par contre je vous conseille fortement d’avoir sur vous un bon produit anti-moustiques, si vous avez l'intention d'aller dans les parcs naturels, le moustique est très présent à certaines périodes de l'année, surtout à la saison des pluies. Sur ce genre de moustiques il faut être prudent, car par rapport à d'autres insectes que nous connaissons, pour celui-ci la piqûre est presque indolore. Aussi faites attention si vous marchez dans la forêt de regarder avant de vous accrochez avec les mains aux branches d'arbres, quelques unes ont de longs piques sur les troncs et en plus ils sont venimeux ! Ne touchez pas non plus d'insectes si vous ne connaissez pas, surtout les petits animaux avec des couleurs très vives, comme certaines grenouilles, elles sont aussi dangereuses.

- Hébergements : les hôtels au Costa Rica sont assez répandus et de bonnes qualités. Les lits sont confortables et les sanitaires sont propres et correctes. Aussi vous pouvez trouver des hébergements peu chers et biens répandus, comme des lodges assez confortables et de même, de bonnes qualités. Je vous suggère aussi, si vous avez l'intention d'aller visiter le parc du Corcovado (http://www.corcovado.com/camp/affordable-luxury-camping.html) il existe un camp aménagé au bord de l'océan Pacifique. Ce camp est très confortable, vous avez un lit dans chaque tente, les sanitaires communs sont très propres et vous avez de l'eau chaude ! Et puis se réveiller le matin en entendant le bruit de la forêt est un vrai plaisir à ne pas rater. Pour aller dans ce camp, une heure et demi de bateau est nécessaire, à partir de la rivière Sierpe. A partir de cet hébergement de nombreuses activités sont proposées, comme évidemment la randonnée le long de la côte et dans les forêts, mais aussi des sorties snorkeling ou du kayak de mer et bien d'autres encore.

- Cuisine : le plat national au Costa Rica et le Gallo Pinto, il s'agit d'un plat de riz, ajouté d'haricots rouges, de viandes, ou d'oeufs. Ce plat est aussi accompagné d'une galette de maïs, appelé la Tortilla. D'autres plats typiques de ce pays sont aussi bons, comme le Ceviche, plat de délicieux poissons blancs ou de fruits de mers, marinés avec un jus du citron, assaisonnés de coriandes et d'oignons. Le poulet "pollo" et diverses viandes, comme le boeuf sont aussi bien présents dans les plats du Costa Rica.

- Monnaie : La monnaie du Costa Rica est le colon (CRC). Un euro (juin 2014) vaut en moyenne 734.698 colons (CRC). Le dollar est aussi très répandu au Costa Rica, d'ailleurs de nombreux prix sont affichés en dollars dans les boutiques. Vous pouvez changer des euros un peu partout dans le pays, des distributeurs de billets avec des cartes visas sont aussi acceptées dans les principales villes de ce pays.

- Equipement : Pour randonner dans les forêts du Costa Rica, un matériel adapté à la randonnée est nécessaire. Je vous conseille tout d'abord de bonnes chaussures de randonnées, à tiges hautes et semelles résistantes (Vibram). Aussi ces chaussures doivent être imperméables, du type Goretex. Les chemins sont pour la plupart et toute l'année très humides et boueux. Des vêtements techniques de randonnées sont aussi indispensables, comme les chemises longues et tee-shirts techniques (pas de coton !) et respirants. Ce type de vêtement est vraiment indispensable et j'insiste là-dessus, car il y a une humidité omniprésente dans les forêts et le climat est très chaud. Au moins de juin par exemple, il peut faire plus de 30 degrés avec plus de 80% d'humidité ! C'est à dire que vous êtes trempés toute la journée et le linge a vraiment beaucoup de mal à sécher à cette période. Je vous suggère aussi d'emmener beaucoup d'eau, vous allez être vraiment déshydraté, l'eau est d'ailleurs potable et sans problème dans tous les hébergements et aussi bien au camp aménagé, donc n'hésitez pas. N'oubliez pas non plus votre maillot de bain, les baignades sont vraiment extraordinaires, déjà dans l'océan Pacifique où la température de l'eau est à plus de 30 degrés, mais aussi il y a de nombreuses rivières et cascades où vous pouvez vous baigner et c'est un vrai bonheur. Pour les amoureux de nature et de découverte, je vous conseille de bonnes jumelles, mais aussi un bon appareil de photo, avec si possible un objectif à longue focale. Là aussi une bonne protection contre l'humidité est nécessaire. Je vous conseille un bon sac photo, bien hermétique et si vraiment il pleut beaucoup des sacs plastique, type congélation font très bien l'affaire. Je vous suggère d'amener des recharges de piles ou de batteries. C'est la première fois dans un pays que mon appareil s'est déchargé en trois jours. D'habitude ça tient une semaine, alors pensez-y. Les meilleures périodes d'observations sont en hivers là-bas, du juin à septembre, les saisons des pluies font sortir de nombreux animaux. Et je pense que c'est vraiment le but de ce voyage, l'observation animalière. Il est aussi nécessaire de ne pas s'habiller avec des couleurs trop vives, il vaut mieux rester discret, si vous voulez voir de nombreux animaux.

3 - Le séjour :

Dans les rues de San JoséSamedi 7 juin 2014 : Le rendez-vous à l'aéroport Paris Orly était fixé à 6h00, pour être à l'heure, j'ai décidé de prendre un taxi de chez moi à l'aéroport. J'ai commandé un taxi de la compagnie G7. Il est arrivé à l'heure vers 5h00 et je suis arrivé à Orly ouest une demi-heure après pour 35 €, en partant de Paris 2ème arrondissement. J'ai attendu une petite demi-heure avant de voir arriver la personne de Terres d'Aventure qui nous remet les documents du voyage vers San José et aussi voir le reste du groupe (8 personnes sur 15 en partance de Paris). L'avion est parti à l'heure vers 8h15 pour Madrid avec la compagnie Iberia. Arrivé à Madrid, nous avions seulement trois quarts d'heure avant de prendre l'avion suivant. C'était très juste, car en même temps nous devions changer de terminal, nous sommes donc parti à l'heure aussi avec la traversée de l'Atlantique vers l'Amérique Centrale. Après 11 heures de vol, nous sommes enfin arrivés à destination, un peu fatigué par le voyage. Nous déposons les bagages à l'hôtel, après avoir attendu un certain temps à l'aéroport, car quelques personnes du groupe n'avaient pas les leur. Leurs bagages sont malheureusement restés à Madrid, mais ils les auront deux jours plus tard. Vers 15h00, nous décidons de sortir faire un tour en ville et nous remontons la rue principale vers le marché. Après un tel voyage avec beaucoup de passages et de bruits, nous tenons une heure avant de retourner vers l'hôtel bien fatigué. Nous ressortons vers 19h00 pour aller dîner quelques rues plus loin dans un restaurant typique de San José où nous dégustons le plat national. Vers 21h00, nous retournons à l'hôtel pour notre première nuit au Costa Rica.

Album de photos : Quelques photos de San José

dsc_6956.tbDimanche 8 juin 2014 : Nous quittons l'hôtel Rosa Del Paseo de San José à 8h00, et nous prenons le minibus pour faire un petit tour de la ville et voir les principaux monuments. Après une demi-heure de visite, nous quittons San José pour remonter vers le nord vers le volcan Poàs. En chemin nous arrêtons pour admirer le paysage et observer aussi un paresseux qui s'est accroché à un fil électrique. Nous arrivons à quelques centaines de mètres du volcan où nous nous arrêtons au parking des visiteurs. Nous marchons sur un petit chemin ombragé, entouré d'une forêt épaisse. Au bord du chemin nous remarquons de nombreuses espèces de plantes tropicales et des arbres hors du commun. Le temps est gris et parfois quelques gouttes de pluies tombent du ciel. Nous arrivons enfin au bord du cratère, les nuages ont envahis le bas du volcan. Nous apercevons par moment, après dissipation des nuages quelques fumeroles. Il y a beaucoup de monde sur le site et nous quittons rapidement pour continuer le chemin vers le bord d'un autre lac, puis nous redescendons toujours à travers la forêt où nous reprenons le minibus. Nous continuons quelques moments la route et nous redescendons le volcan pour arriver à un restaurant qui se situe près d'une plantation de café que nous allons visiter. Nous déambulons ainsi dans la plantation où notre guide nous explique l'extraction du café jusqu'à la torréfaction de ce merveilleux grain. En fin de visite nous ne pouvons pas quitter ce lieu sans acheter un fameux sac de café, pleins de saveurs. Nous quittons la plantation pour reprendre la route une bonne partie de l'après-midi et nous arrivons au lodge se trouvant dans une petite ville, face au majestueux volcan Arenal. Nous dînons dans un bon restaurant traditionnel de la ville.

Album de photos : Volcan Poàs et route vers le volcan Arenal

dsc_7043.tbLundi 9 juin 2014 : Nous partons vers 8h00 du jolie hôtel Arenal Montechiari, après un solide petit déjeuner (on en aura besoin, par rapport à ce qui va suivre !). Nous nous dirigeons en bus vers le volcan Cerro Chato, qui se trouve près du fameux volcan Arenal. Nous grimpons ainsi en bus une partie du volcan pour s'arrêter au point de départ de la randonnée. Après avoir signé le registre, nous arpentons le début par un chemin facile, qui monte tout doucement vers le début de la forêt. Les paysages avec cette brume est grandiose. A l'entrée les difficultés commencent, le petit chemin qui serpente devient de plus en plus une épreuve à passer. Nous sommes obligés de monter des hautes marches, coupées par des racines très glissantes. Pratiquement jusqu'au sommet du volcan ce chemin présentera les mêmes difficultés. En haut du cratère encore envahi par la forêt et l'humidité, nous sommes contents d'y arriver. Quelques personnes de notre groupe, les plus téméraires décident de descendre jusqu'au lac, tout en bas du cratère. Là est une véritable épreuve, le chemin est très raide et nous sommes obligés de nous plaquer contre la paroi pour descendre. En arrivant en bas, nous ne voyons pas grand chose. dsc_7048.tbLe lac est envahi par une brume épaisse et nous avons une petite atmosphère un peu angoissante. Nous nous attardons pas trop longtemps et nous remontons par le même chemin toujours aussi raide. Le guide nous a attendu, déjà quelques autres personnes sont déjà redescendues. Nous rebroussons chemin à travers cette forêt épaisse, la descente est difficile et fatigante, il faut faire attention à chaque pas, car les racines sont très glissantes. A la sortie de la forêt un orage éclate, une forte pluie s'abat sur nous. Nous sommes entièrement trempés en quelques minutes. Nous redescendons avec beaucoup de difficultés le chemin pour retrouver le bus au parking. Nous rentrons à l'hôtel complètement trempé. Nous nous changeons rapidement et nous allons déjeuner dans un self-restaurant de la ville. Le repas nous a requinqués et nous sortons du restaurant où nous nous dirigeons vers un fameux café du Costa Rica, que nous attendions avec impatience. Le reste de l'après-midi est libre et nous allons visiter la ville, en faisant quelques emplettes.

Album de photos : Ascension du volcan Cerro Chato

dsc_7167.tbMardi 10 juin 2014 : Nous commençons cette journée par quelques heures de route dans la région d'Upala, vers le nord du pays. Nous traversons de beaux paysages de campagnes et nous passons entre des volcans, nous voyons aussi sur notre passage de nombreux animaux et oiseaux magnifiques. En milieu de matinée, nous arrivons au début d'une randonnée dans le grand parc Eponyme. Nous allons marcher à travers une forêt épaisse où des arbres gigantesques sillonnent notre chemin. Nous approchons aussi d'une rivière très curieuse où l'eau d'un bleu turquoise est des plus étonnantes. Nous allons ainsi longer cette rivière pour arriver en fin de matinée à une belle cascade où nous allons déjeuner et aussi nous baigner. Nous repartons, toujours en longeant cette belle rivière d'un bleu éclatant, tout en nous taisant pour essayer d'observer la faune environnante, nous voyons ainsi des animaux de toutes sortes : oiseaux, iguanes, lézards, serpents dsc_7165.tb. Nous terminons notre chemin dans ce parc par une dernière cascade où nous ne pouvons pas non plus éviter la baignade, puis nous remontons vers le parking où nous attends notre chauffeur. Nous reprenons ainsi la route pendant plus de deux heures en remontant toujours vers le nord, nous longeons ainsi pendant plusieurs kilomètres la Panamaméricaine, puis nous terminons notre route par un petit chemin afin d'arriver à notre hôtel. Nous terminons cette journée au pied du grand volcan encore très actif : Ricon de la Vieja. L'hôtel où nous sommes est vraiment très beau, ce sont des petits cabanons entourant un étang au bord de la forêt.

Album de photos : Randonnée dans le parc Eponyme

dsc_7234.tbMercredi 11 juin 2014 : Nous commençons notre belle journée par un petit déjeuner copieux à l'hôtel avec des fruits excellents comme les ananas, la pastèque et la papaye, sans oublier le vrai café du Costa Rica. Après avoir pris de bonnes forces pour une journée de randonnée qui s'annonce intense, nous prenons le bus qui va nous emmener quelques kilomètres plus loin au pied du volcan Ricon. A l'entrée du parc nous signons comme d'habitude le registre et nous commençons à nous enfoncer dans la forêt épaisse. La chaleur et l'humidité est aussi au rendez-vous, il fait vraiment très chaud. Nous marchons en suivant des petits chemins à travers la forêt tout en ne faisant pas de bruit pour ne pas effrayer les animaux mais surtout pour essayer d'en observer quelques-uns. La forêt est vraiment très belle, il y a de grands arbres gigantesques où les racines font quelques mètres de circonférences à la base. Nous continuons ce chemin pendant plus de deux heures et nous arrivons à la sortie de la forêt où nous allons commencer à monter sur le versant d'un volcan. La montée est fatigante et surtout en plein soleil, la température augmente. En milieu de montée nous nous arrêtons à l'abri du seul arbre, pour récupérer, puis au loin nous entendons pour la première fois est très nette les singes hurleurs (voir vidéo ci-dessous, dans cet article). Nous sommes émerveillés par leur cri, mais aussi au dessus des arbres, cela parait angoissant. dsc_7260.tbNous continuons la montée pour arriver au sommet, la vue est magnifique nous voyons très loin au dessus de la forêt presque à l'océan Pacifique. Nous redescendons une centaine de mètres de l'autre côté du versant, pour déjeuner à la cascade, l'eau est fraîche et après une randonnée comme celle-ci, la baignade est méritée. Après le pique-nique nous repartons par le même chemin presque jusqu'au bout, au retour nous nous arrêtons à une autre cascade où nous ne résistons pas encore à une nouvelle baignade. Sur le parcours nous avons aperçus quelques animaux comme un beau toucan. Arrivée au parking nous continuons un peu le chemin pour aller voir des fumerolles et surtout un petit étang de boue volcanique, c'est assez impressionnant, des petites bulles de gaz s'échappent en continue de cette boue. En fin de journée nous repartons à l'hôtel, il était temps, car des orages et une bonne pluie commencent à arriver. Le soir avant le dîner nous dégustons le petit apéro local, une sorte de rhum accompagné de jus de fruits.

Album de photos : Randonnée au pied du Ricon de la Vieja

dsc_7515.tbJeudi 12 juin 2014 : Nous quittons ce bel hôtel au pied du volcan Rincon de la Vieja vers 8h00. Nous prenons le bus pour aller vers le sud du Costa Rica dans la région de Tarcoles. Nous prenons ainsi vers le sud la grande route Panaméricaine et nous nous arrêtons pour une première halte dans la grande ville de Libéria. Nous faisons un petit tour en bus et nous continuons notre route vers le sud. Nous quittons la Panaméricaine et nous nous enfonçons dans la campagne par des petites routes pour arriver à Tarcoles. Nous déjeunons dans un bon restaurant de fruits de mers au bord de la rivière, avant de monter dans un bateau. Nous aurons pendant plus de deux heures une belle excursion sur la rivière, avec l'observation d'animaux extraordinaires. Malgré un bel orage et une pluie incessante pendant la totalité de l'excursion, nous verrons des crocodiles de bonnes tailles. dsc_7408.tbUne multitude d'oiseaux, comme des Caracas, des hérons, des perruches, des sortes de pélicans, et des oiseaux de toutes les couleurs. Ce moment là est un vrai plaisir pour les photographes ! En fin de parcours nous irons même tout près des mangroves où la végétation abondante est baignée par les eaux de la rivière. Après cette jolie balade en bateau, nous reprenons la route pour quelques heures et nous arrivons en fin d'après-midi dans un bel hôtel : Carara Hôtel au bord de la mer. Un petit bain à la piscine est très apprécié, car la chaleur et l'humidité commence à se ressentir. Le soir, avant le dîner ne n'oublierons pas notre fameux apéro.

Album de photos : Balade sur la rivière dans le parc animalier de Tacoles

dsc_7711.tbVendredi 13 juin 2014 : Nous quittons l'hôtel tôt le matin pour prendre la route afin de commencer une grande journée de randonnée vers la magnifique cascade de Nauyaca. Notre randonnée va commencer en haut d'une montagne. Le bus s'arrête au bord de la route et nous nous équipons pour la randonnée. Elle commence par une longue descente sur un chemin très facile. Nous observons au bord du chemin de belles plantes et des arbres. Puis nous voyons aussi une très longue colonne de fourmis, transportant chacune un morceau de feuille. C'est une véritable autoroute de fourmis qui s'étend sur plus de cinq cents mètres, c'est vraiment incroyable de voir ça. Nous continuons le chemin et nous arrivons enfin en bas de la montagne. Le chemin est rude et nous nous rendons compte ce que nous allons monter au retour et sous la chaleur. Nous arrivons au milieu de la randonnée à un petit restaurant très sympathique, perdu en pleine forêt. dsc_7692.tbQuelques animaux sont là aussi, dont un très joli caracas de couleurs rouge, jaune et bleu. Après cette petite halte, nous continuons notre chemin pour arriver à quelques maisons. De là nous descendons par un chemin assez raide jusqu’à une magnifique cascade. Elle fait plus de 50 mètres de haut et les eaux qui en descendent sont vraiment limpides. Nous entrons dans l’eau et nous essayons d’aller vers le bas de la chute, mais le courant est très fort et nous rejette vers le large. Après quelques essais infructueux, nous sortons de l’eau et nous allons pique-niquer. Nous remontons ensuite par le même chemin jusqu’aux maisons que nous contournons par la gauche afin d'aller plus haut et voir la deuxième partie de la cascade qui est plus belle encore. Nous admirons cette incroyable chute d’eau. Nous repartons en sens inverse jusqu’au véhicule, nous marchons pendant plus de deux heures sous une chaleur torride et une pluie qui commence à tomber. A l’arrivée au bus, nous sommes bien trempés et assez extenués par la longue montée de la fin. Nous reprenons le bus et nous allons rouler une bonne partie de l’après-midi pour rejoindre l’hôtel au bord du fleuve qui nous emmènera demain vers le Corcovado.

Album de photos : Randonnée vers la cascade Nauyaca

DSC_7823.tbSamedi 14 juin 2014 : Nous quittons le petit hôtel sous un beau soleil matinal, le bus vient nous chercher pour nous emmener à l'embarcadère de Sierpe. Nous prenons le petit déjeuner sur place  et nous laissons une partie de nos bagages à l'hôtel. Nous embarquons sur le canot et nous remontons une partie du fleuve pendant plus d'une heure. Les rives du fleuve sont vraiment belles, beaucoup d'arbres tropicaux plongent leurs branches dans l'eau, quelques animaux sont présents sur les rives comme un crocodile. Nous approchons à l'embouchure de l'océan Pacifique. Le pilote nous oblige à mettre les gilets de sauvetage, car la mer va être agitée. Nous continuons ainsi en longeant les rives du Corcovado pendant une heure. Nous arrivons enfin au campement, nous descendons du bateau et nous allons rejoindre le camp qui se situe à quelques dizaines de mètres du rivage. Nous déjeunons sur place et nous enfilons les affaires de randonnées pour marcher toute l'après-midi dans la forêt. Nous remontons une partie du rivage à travers l'épaisse forêt, nous voyons aussi beaucoup d'animaux, notamment des singes araignées, beaucoup de petits animaux et de magnifiques oiseaux. Nous atteignons le bord de la mer et il est temps pour nous de faire demi-tour, avant la tombée de la nuit. DSC_7893.tbAu retour nous faisons le chemin en sens inverse par la plage, le couché de soleil est magnifique sur cette plage paradisiaque. Nous arrivons au campement et nous prenons quartier de nos tentes. Ces tentes aménagées sont très correctes, nous avons un lit avec un matelas, c'est assez confortable et je pense que nous allons passer de bonnes nuits ici. Le soir, nous avons au dîner un plat typique avec du poisson pêché quelques heures auparavant, c'est succulent !

Album de photos : 1er jour dans le parc du Corcovado

DSC_7941.tbDimanche 15 juin 2014 : Nous nous réveillons très tôt, au levé du soleil vers 5h30 pour prendre le bateau qui va nous mener au bout du parc du Corcovado. La durée du trajet va durer environ deux heures. Nous débarquons sur la plage et nous prenons un petit chemin qui s'enfonce dans la forêt. Le ciel est menaçant et nous sentons bientôt les premières gouttes de pluies. Nous marchons dans la forêt en silence complet pour ne pas effrayer les animaux que nous allons croisés. Nous verrons quelques petits animaux comme des tapirs, chevreuils et beaucoup de singes se balançant avec grande agilité d'arbre en arbre. Au bout de deux heures nous arrivons à une grande clairière longue de cinq cents mètres. Cette clairière est en fait une longue piste d'atterrissage pour les avions des gardes forestiers. Nous arrivons quelques mètres plus loin au refuge des gardes. Nous nous arrêtons un moment pour reprendre des forces, et aussi pour signer le registre d'entrée dans le parc. Puis nous continuons notre parcours par un long périple dans la forêt, cette zone est très humide et nos chaussures sont bien trempés et pleins de boues. Nous déjeunons près d'une plage, au bord de l'eau, au loin un tapir s'est allongé pour la sieste dans les fourrées. Nous allons l'observer chacun notre tour, sans faire de bruit. Puis nous terminons notre randonnée en revenant au départ où nous attend le bateau pour revenir au campement. Nous arrivons en début d'après-midi et nous décidons pour quelques uns d'entre nous de faire un peu de kayak de mer au bord de la côte.

Album de photos : Randonnée dans le Corcovado

Vidéo du cri des singes hurleurs et autres bruits de la forêt :

 

 

p6160612.tbLundi 16 juin 2014 : Nous démarrons cette journée par prendre le bateau et nous allons vers l'île Del Caño où nous allons faire du snorkeling (cette une plongée à la surface de l'eau avec palmes et tuba pour observer les fonds marins : voir sur Snorkeling sur Wikipédia). Nous mettrons une bonne heure de bateau pour arriver au bord de l'île. Avant de plonger, nous allons déposer le guide qui va signer le registre à la cabane des gardes, puis nous nous dirigeons quelques centaines de mètres au large. Le bateau s'arrête et nous commençons à nous équiper. Pour notre sécurité, nous accrocherons à notre poignet un gilet de sauvetage. Puis ça y est nous plongeons ! Au bout de quelques instants nous voyons une multitude de poissons de toutes sortes et de toutes les couleurs. Le spectacle est grandiose et nous sommes émerveillés par ce balai incessant de poissons qui virvoltent au fond. Quelques uns s'approchent de nous avec curiosité sans avoir peur, nous pouvons les effleurer avec facilité. Nous nagerons ainsi pendant trois quarts d'heure, puis le guide nous interpelle et nous invite à s'approcher de lui. Il nous montre un énorme banc de poissons qui passent dessous. p6160655.tbCes poissons groupés par milliers forment un long serpent qui se promène avec grande agilité entre les rochers et les grands parterres de corail. Au bout de quarante minutes nous remontons dans le bateau et nous allons plonger de nouveau quelques centaines de mètres plus loin. De là nous voyons d'autres espèces différentes, c'est encore un spectacle magnifique. Nous resterons ainsi une demi-heure, puis il est temps de retourner sur la côte. En chemin un autre spectacle des plus splendides s'offre à nous, une quinzaine de dauphins suivent notre bateau pendant quelques kilomètres en faisais des plongeons tous au même moment pour nous saluer et ils sont vraiment tout près de notre embarcation. Nous accostons sur le bord du rivage près du parc du Corcovado pour pique-niquer, nous allons nous reposer pendant une bonne heure. A la fin de la sieste quelques singes araignées très curieux s'approchent de nous, il seront une vingtaine à vouloir terminer notre déjeuner. Nous reprenons le bateau en milieu d'après-midi et retournons à notre campement. La fin d'après-midi sera libre et nous décidons d'aller visiter une autre partie du parc.

Album de photos : Snorkeling dans le Corcovado

dsc_8017.tbMardi 17 juin 2014 : Nous terminons les trois jours dans le parc du Corcovado et nous reprenons le bateau pour retourner à l'embarcadère de Sierpe. Nous quittons ainsi un paysage magnifique et paradisiaque au bord de l'eau, que nous avons beaucoup apprécié et ce petit séjour dans ce campement, nous allons certainement le regretter. Nous avons donc deux heures environ de bateau pour retrouver le bus et notre chauffeur qui nous avait laissé pendant trois jours. Nous allons rouler pendant plus d'une heure en longeant la côte du Pacifique et nous allons faire une petite halte dans le parc national Marino Ballena pour déjeuner et profiter du dernier bain dans l'océan. Ce parc a été créé dans les années 90 pour protéger la barre de corail. Il doit son nom à un banc de sable qui rapproche deux récifs de coraux. Cette langue de sable ressemble à marée basse à une queue de baleine, c'est pour cela que ce parc a été appelé "Ballena". dsc_8095.tbCet endroit est encore très beau, il y a de très belles vues sur de magnifiques plages qui s'étendent sur plusieurs kilomètres (voir les photos dans l'album ci-dessous). La chaleur est toujours au rendez-vous, nous voyons aussi quelques animaux, comme des milliers de petits crabes qui se cachent dans le sable à notre passage et des longues migrations d'oiseaux, nous sommes enchantés par ce beau spectacle. Nous quittons la plage et cet océan que nous ne reverrons plus pour plusieurs heures de route. Nous allons monter cette fois-ci vers les montagnes où nous allons passer un col à 3500 mètres d'altitude, puis nous redescendons vers le lodge très confortable de Savegre de San Gerardo au fond de la vallée du rio Savegre. Le soir nous aurons notre apéritif traditionnel et un repas très copieux.

Album de photos : Parc national Marino Ballena et route vers la vallée du rio Savegre

dsc_8115.tbMercredi 18 juin 2014 : Dernière journée de marche au Costa Rica, nous commençons par monter en bus au sommet de la vallée à 3450 mètres, le Cerro de la Muerte. Ce nom a été donné à ce sommet autrefois où il était encore sauvage. De nombreux paysans ont essayés à cet époque de le franchir et beaucoup d'entre eux ont péris, c'est pour cette raison qu'il a été nommé ainsi.  Nous débutons donc notre randonnée par un petit chemin qui nous amène au sommet, à cette hauteur l'air est un peu frais, mais il fait très beau. Nous n'avons pas de difficultés avec l'altitude et le manque d'air. Puis nous redescendons toujours par le même chemin, qui est au début de la descente un peu raide et assez escarpé. Nous allons descendre ainsi jusqu'à 2200 mètres pour rejoindre le lodge. Lors de la descente, nous allons voir des paysages assez différents et une végétation surtout très luxuriante et compacte. La descente n'est pas très dure en elle-même, mais assez fatigante pour les jambes et les articulations, puis nous devons faire aussi attention à nos pas, car elle bien souvent raide et de nombreux cailloux jonchent le passage. Nous arrivons enfin en début d'après-midi près du lieu de rendez-vous. Avant l'arrivée nous voyons un magnifique quetzal avec son plumage vert et rouge. dsc_8206.tbNous voyons à quelques centimètres de nous une multitude de colibris virevoltants près d'un abreuvoir. Nous prenons le bus et nous voilà reparti pour la destination finale : San José où nous retrouvons l'hôtel du premier jour. Le soir nous dînerons dans un bon restaurant péruvien avant de faire nos adieux au guide.

Album de photos : Randonnée sur les pentes du Cerro de la muerte

dsc_8244.tbJeudi 19 juin 2014 : Dernière matinée au Costa Rica et nous décidons avant de prendre l'avion en milieu d'après-midi d'aller visiter un peu San José. Nous partons donc en groupe restreint vers le haut de la ville et nous nous dirigeons tout d'abord vers le théâtre national. Ce théâtre a été construit à la fin du 19ème siècle. Ce monument qui fait la fierté des costariciens a été financé en partie par les "barons du café" et les costariciens eux-mêmes. La façade néo-classique (à l'italienne) est orné de colonnes au premier étage. Le hall est aussi magnifique et il est aussi orné de belles peintures. Au plafond, là aussi une des plus célèbre peinture : "Alegoria al café y el banano" (voir dans l'album de photos ci-dessous) fait tout le charme de ce théâtre. Enfin la salle de spectacle est de toute beauté et ressemble à l'opéra Garnier à Paris. Je vous conseille fortement d'aller le visiter pour quelques colons, vous ne le regretterez pas. Puis si un spectacle vous envie, vous pouvez voir la programmation sur le lien suivant : http://teatronacional.co. Nous sortons du théâtre et nous allons faire un petit tour dans la ville en visitant plus spécialement quelques marchés couverts. A l'approche de midi, nous décidons d'aller déjeuner dans un petit restaurant du marché, nous dégustons une dernière fois le plat typique du Costa Rica le Gallo Pinto et nous commençons à rentrer à l'hôtel afin de prendre le bus qui va nous emmener à l'aéroport.

Album de photos : Visite de San José

4 - Commentaire sur ce voyage : C'est un voyage très réussi que j'ai entrepris au mois de juin 2014. Ce pays est vraiment beau et enrichissant au niveau de la nature. C'est complètement différent par rapport à d'autres séjours que j'ai déjà fait jusqu'à maintenant, mais j'avais envie de vivre une randonnée en pleine nature au milieu des animaux et des plantes. J'ai été vraiment conquis par ce séjour. Les parcours dans la forêt sont assez faciles et ne présentent pas de dangers, si vous restez bien dans le chemin. Faites attention quand même à ne pas vous aventurez en dehors, vous risquez de vous perdre et de faire des mauvaises rencontres. Je vous suggère d'aller passer quelques jours dans le parc du Corcovado et notamment dans le campement où nous étions, c'est une belle expérience, puis dormir sous la tente au milieu de la faune, pour les amoureux de la nature vous serez enchanté.

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Entrez le code de l'image
Captcha :

Accueil > Costa Rica > Costa Rica - "Richesses de la nature" - (juin 2014)