Accueil > Croatie > Croatie - « Bienvenue en Dalmatie » – (Juin 2013)

Croatie - « Bienvenue en Dalmatie » – (Juin 2013)

Rédigé par Arnaud - - Aucun commentaire

_dsc5083.tbLa Croatie est un Etat qui se situe à l’est de l’Italie, de l’autre côté de la mer Adriatique. C’est un long pays de l’ex-Yougoslavie, riche en culture d’Europe de l’Est et de la Méditerranée où de nombreuses civilisations, comme les Romains, Vénitiens, Italiens, Celtes, Ottomans, Hongrois, Français et Autrichiens, se sont succédées et côtoyées. La Croatie regorge de nombreuses îles tout au long de sa côte, il y en a plus de 1185. Elles sont toutes bordées par une multitude de criques et de plages. L’eau d’une couleur bleue translucide et des paysages de toutes beautés font de ce pays une véritable destination pour les vacanciers. Mon séjour en Croatie s’est essentiellement passé sur ces belles îles de Dalmatie. J’ai visité trois îles, parmi les plus importantes : Brac, Hvar et Korkula Je suis parti avec un groupe de Terres d’Aventure, nous étions dix personnes. Nous a accompagné un guide très sympathique et très cool : Jack. Il a été vraiment pendant aux petits soins pour nous. Je ne peux donc pas passer à côté sans présenter ce personnage quelque peu atypique.

_dsc5351.tbJack Roskam est un belge d’origine congolaise. A vingt ans, il passe quelques jours de vacances en Croatie avec son cousin dans les années soixante dix. Le jour où il débarque à Split (deuxième ville du pays), il rencontre sa future femme (une croate). Depuis il n’a plus jamais quitté le pays, aujourd’hui il a deux enfants et des petits enfants. Mais Jack était connu avant d’arriver en Croatie, car il était guitariste d’un groupe de rock populaire belge : Machiavel. Il a rejoint en arrivant en Croatie un autre groupe très connu dans le pays : Galija. Jack s’est aussi illustré pendant la guerre en ex-Yougoslavie en intégrant l’armée Croate, où il s’est battu pour défendre son nouveau pays, puis il a risqué aussi sa vie en faisant de l’humanitaire en Bosnie. En 2008 un film a été tourné sur sa vie : « Jack, the balkans & I », que je vous propose de découvrir : http://www.cultureunplugged.com/play/3368/Jack–The-Balkans—I. Aujourd’hui, à plus de soixante ans (une forme incroyable !), il travaille six mois de l’année, comme guide pour Terres d’Aventure, il parle couramment la langue croate et il est vraiment connu partout. Le reste de l’année il continue à faire de la musique. Voici quelques morceaux de Jack sur Youtube :

http://www.youtube.com/watch?v=s96cH_creNM

http://www.youtube.com/watch?v=GigQLlon47Q

1 – La carte du séjour et informations sur le pays :

carte-croatie.tbSuperficie de la Croatie : 56 542 km²
Nombre d’îles : 1185 îles (dont la plupart ne sont pas habitées)

Population : 4 285 000 habitants
Capitale : Zagreb
Monnaie :  la kuna
Régime politique : démocratie parlementaire (depuis 2000)
Sites classés au Patrimoine mondial de l’Unesco : la basilique Euphrasienne de Poreè, le parc national de Plitvice, le centre historique de Trogir et celui de Split, la cathédrale Saint-Jacques de Šibenik, la vieille ville de Dubrovnik et la plaine de Stari Grad à Hvar.

2 – Préparation du voyage :

Vol et transport : Pour vous rendre en Croatie et plus particulièrement à Dubrovnik, vous avez quelques compagnies aériennes au départ de Paris. Ce sont en général des vols directs et des charters ou lowcost. Pour notre vol nous avons pris une compagnie française lowcost Europ Air Post (anciennement compagnie Aéropostal). Nous avons mis deux heures environ pour aller à Dubrovnik. Sur place vous avez la possibilité d’avoir des taxis, la structure autoroutière est correcte, mais vous pouvez avoir quelques ralentissements en dehors des périodes d’été pour cause de réfection des routes. Pour aller sur les îles vous avez de nombreux bateaux et ferry de la compagnie nationale Jadrolinija, renseignez-vous pour les horaires et les destinations dans les ports.

Formalités : Pour entrer dans le pays, les résidents français et les pays de l’union européenne peuvent présenter une simple carte d’identité (CNI) ou un passeport valide. Pour les autres pays, il faut se renseigner auprès des ambassades.

Argent : La monnaie nationale croate est le Kuna, un euro vaut en moyenne 7,5 kuna. Vous pouvez trouver de nombreuses coupures de pièces de 1 et 2 kuna ou  des billets de 5, 10, 50, 100 et 200 kuna. Il y a des bureaux de change dans tous les hôtels, villes, banques et des distributeurs automatiques partout. Le plus avantageux est la banque, vous trouverez d’ailleurs et la plupart du temps une filiale d’une banque française : la Société Générale (Splitska Banka), implantée dans ce pays.

Hébergements : Comme dans tous les pays européens, vous aurez une structure hôtelière assez nombreuse, sauf à Dubrovnik où c’est un peu critique. Nous avons pris pendant la semaine deux pensions familiales très sympathiques et confortables, notamment une où nous sommes restés quatre jours à Nerezisca (sur l’île de Brac) : Karijola. Cette pension est aussi spécialisée dans l’organisation d’activités en plein air : trek, vélo, rafting, etc.

Cuisine : La cuisine en Croatie, je peux dire est vraiment excellente, elle est en générale assez légère et non épicée. Vous pouvez trouver de nombreux plats, à base de poissons, de viandes, de choux et de pommes de terre, tout ça arrosée d’une bonne huile d’olive des environs. Je vous conseille aussi de goûter aux soupes, car elles sont particulièrement bonnes. Nous avons goûté aussi en arrivant en Croatie, à une spécialité italienne : le risotto noir, que vous pouvez trouver partout dans les restaurants du bord de mer. Ce risotto à base de seiche et de l’encre de cette dernière, est succulent !

Equipements : Pour faire un trek dans les îles de Croatie, je vous conseille un matériel adapté à la randonnée en moyenne montagne et surtout de bonnes chaussures montantes a semelle Vibram, car les chemins sont vraiment caillouteux. Les bâtons de marche sont utiles, mais pas nécessaires, car les montées et les descentes ne sont pas trop difficiles. En hivers des vêtements de pluies du type Goretex sont indispensables, en été par contre je vous suggère un bon chapeau de soleil, protégeant la nuque, une bonne paire de lunettes de soleil et surtout de la crème solaire, avec un indice important. Les températures en juillet et août peuvent dépasser les 40 degrés et il y a peu d’arbres pour vous protéger. A la fin de la randonnée ou au moment du pique-nique une petite baignade dans les eaux cristallines est très agréable, alors n’oubliez pas d’emporter votre maillot de bain.

3 – Le séjour :

_dsc4891.tbSamedi 1er juin 2013 : Le rendez-vous au terminal 3 de Roissy Charles de Gaulle était à six heures du matin. Pour arriver à cette heure très matinale, j’ai pris le bus de nuit, le  n° N143 du Noctilienoù le départ se situe à Paris Gare de l’Est. Ce bus vous emmène directement à Roissy aux trois terminaux. J’ai donc pris celui de 4h45, il faut compter à peu près une heure pour rejoindre l’aéroport. Comme j’habite pas très loin, cela ne m’a pas gêné de prendre ce bus. En arrivant à Roissy j’ai rejoins le comptoir de Terres d’Aventure où un employé de l’agence m’a fourni les billets pour l’enregistrement et le vol. Le vol qui était prévu au départ à 8h00 a été retardé d’une heure (ça valait la peine de partir tôt  ). En fin de compte nous prendrons une autre compagnie, car l’avion qui venait de Barcelone avait un problème technique. Après ce petit contre temps, nous arrivons sans emcombre vers 11h00 à l’aéroport de Dubrovnik. Au passage si vous êtes situé sur le côté droit de l’avion, près d’un hublot vous aurez une très belle vue au survol de la ville de Dubrovnik. Nous sortons, sans trop attendre au passage de la douane et des bagages. Nous faisons connaissance de Jack, qui nous attend, nous chargeons le minibus des bagages et nous embarquons pour l’hôtel. Il faut compter une demi-heure à trois quarts d’heure pour rejoindre le centre ville. L’aéroport se trouve perché en face de la vieille ville sur un plateau. Nous rejoignons l’hôtel, qui se trouve à quelques kilomètres du centre historique, où nous trouvons nos chambres (un peu sommaire) pour cette seule nuit à Dubrovnik. Jack nous emmène ensuite en longeant la plage vers une rue principale où il y a pleins de restaurants et de cafés. Nous faisons du change à une banque et nous retournons dans la rue principale où nous allons déjeuner dans un bon restaurant que nous a conseillé notre guide. Nous prenons tous le même plat : le risotto noir. Magnifique plat italien à base de seiche et surtout de l’encre qui l’accompagne (voir photo ICI). Après le déjeuner, nous rejoignons l’hôtel où nous allons prendre le bus qui va nous emmener au centre historique de Dubrovnik. Cette merveilleuse ville de l’Adriatique portait autrefois le nom de Raguse et elle a été fondée au VIIème siècle. Depuis sa fondation Dubrovnik a vu défiler de nombreuses civilisations et elle est avant tout, à l’époque un grand port Maritime. Elle rivalise aussi avec un autre grand port de l’Adriatique : Venise. A l’entrée de la ville fortifiée, nous décidons de prendre un billet pour faire le tour des remparts (il vous en coûtera 90 kunas). Nous montons sur les remparts (attention l’escalier est un peu raide) et nous allons marcher pendant plus de deux heures sur les remparts (il faut bien compter ce temps pour faire le tour complet, il est difficile de sortir avant la fin du tour et il y a seulement une sortie à l’autre bout, près du port). Les vues sur les toits rouges de la ville sont vraiment belles, tout cela entouré par la mer (voir panorama en cliquant ICI et ICI). Vers 17h00 nous terminons le tour des remparts et nous descendons par la rue principale où nous décidons d’aller jusqu’au port. En chemin nous croisons un groupe de personnes chantant, avec en première ligne une personne portant un drapeau croate et suivi par deux jeunes futurs mariés. Ils vont effectivement à la cathédrale pour célébrer leur mariage. Nous visitons un peu la ville et vers 18h00 nous reprenons le bus pour retourner à l’hôtel, après une belle journée comme celle-là, nous sommes bien fatigués.

Album de photos : Visite de Dubrovnik

_dsc4965.tbDimanche 2 juin 2013 : Le début de matinée commence par une visite libre de Dubrovnik, nous devions avoir rendez-vous vers midi à l’hôtel pour le départ vers Markaska et de là nous prendrons le ferry pour aller sur l’île de Brac. En attendant ce départ, nous partons en petits groupes, longer la côte jusqu’à un autre port de la ville de Dubrovnik. Un petit chemin de toute beauté longe la mer, la couleur de l’eau d’un bleu-vert translucide est splendide. Nous parcourons quelques kilomètres jusqu’au port des grands paquebots de la Méditerranée. Nous rebroussons chemin afin de rejoindre le bus qui va nous emmener vers Markaska. Il faut compter trois à quatre heures de route pour arriver à cette petite ville, nous longeons ainsi la côte qui est de plus en plus belle. En chemin nous passons en Bosnie, par une petite enclave de douze kilomètres, laissée à l’époque de la Yougoslavie par le Maréchal Tito, pour que les Bosniaques aient un port sur la mer. Vers 14h00, nous nous arrêtons pour déjeuner dans un lieu de restauration rapide pour touristes, tous les cars s’arrêtent ici. Après le déjeuner, nous reprenons la route pour une heure environ et nous arrivons à Markaska. En attendant le bateau qui sera prévu vers 17h00, nous allons visiter la ville, le port et nous grimpons une petite colline qui domine Markaska. Nous sommes heureux de retrouver un peu de calme ici, par rapport à Dubrovnik où il y a un flot sans cesse de touristes débarquant pour visiter la ville. Cette petite ville de province a beaucoup de charmes et nous apprécions ce moment de tranquillité. Nous prenons le ferry où nous avons une heure de traversée avant d’arriver sur l’île de Brac. Nous débarquons sur le petit port de Sumartin. Nous avons encore une heure de trajet où nous arrivons en début de soirée à Nerezisca. A cet endroit nous allons y rester quatre nuits dans cette charmante pension familiale. Nous avons un très bon dîner et nous nous couchons tôt après une bonne journée de traversée.

Album de photos : Trajet vers l’île de Brac

_dsc5071.tbLundi 3 juin 2013 : Nous partons vers 9h00 de la pension familiale de Neresiska où nous allons vers le nord de l’île à un village du bord de mer : Postira. Nous traversons le jolie village de Neresiska et nous filons à travers les champs par un chemin caillouteux. Une heure après nous arrivons à une grande carrière de pierre désaffectée où autrefois la pierre était extraite pour construire les villages aux alentours. Ce sont vraiment de belles et massives pierres que les croates enlevaient des carrières pour fabriquer leur maison. Nous reprenons le chemin pour quelques kilomètres et nous arrivons à un autre petit village perdu au centre de l’île. Le village de Skrip est très beau par son architecture, une belle et grande église se tient au milieu de la place, ainsi qu’un jolie petit cimetière, sans oublier le petit musée que nous visitons. Ce musée renferme des vestiges archéologiques et des objets anciens utilisés par les agriculteurs, quelques œuvres picturales et des statues sont aussi bien exposés. Après la visite nous reprenons la marche en direction de la mer, nous passons toujours par de jolies chemins en terre, en cailloux, mais aussi bétonnés. Nous arrivons vers midi au village de Postira, nous descendons vers le port, le ciel menace de plus en plus et nous attendons l’orage et la pluie d’un moment à l’autre. Nous longeons la digue bordant le village, jusqu’à une petite crique où nous allons déjeuner et peut-être nous baigner. Le temps est très menaçant et finalement nous allons seulement nous tremper les pieds. Après le déjeuner nous retournons au port où nous nous arrêtons à un café, nous admirons le petit port de plaisance devant nous.

_dsc5083.tb

Nous continuons la visite de Postira en montant vers le centre du village et plus particulièrement vers l’église, malheureusement nous ne pourrons pas y entrer, elle est fermée. Nous admirons au passage les jolies maisons et les vieilles ruelles, nous continuons jusqu’au terrain de football et nous bifurquons à droite pour reprendre dans le centre, nous suivons la rue pour arriver une nouvelle fois au port. Nous marchons cette fois-ci vers la droite et nous longeons de belles maisons au bord de l’eau. A la fin du village nous nous arrêtons une bonne demi-heure en observant la côte en face de l’île et le village de Postira. En fin d’après-midi le minibus nous reprend pour nous ramener à notre hébergement où nous allons visiter en détail notre village. Nous aurons en début de soirée un bon dîner de produits locaux.

 

Album de photos : Marche vers le village de Postira

_dsc5154.tbMardi 4 juin 2013 : Réveil assez matinale pour la randonnée la plus importante du séjour, nous commençons par traverser le village de Nereziska. Nous nous arrêtons près de la poste pour admirer une petite chapelle en plein milieu de la place. La particularité de cette chapelle est qu’un petit arbre a poussé sur son toit, c’est assez curieux de voir ça. Nous quittons assez vite le village pour monter vers les collines environnantes, la montée se fait par un petit chemin toujours en cailloux. Nous arrivons bientôt au sommet,  nous apercevons que les bois autours sont complètement calcinés. Il y a quelques années auparavant de gros incendies dans l’île ont ravagés la moitié des bois. Ca fait un peu mal de voir ça, mais la nature a repris ses droits et cela donne quand même de belles images, des troncs noirs des arbres et de beaux massifs de fleurs violettes et jaunes.

Nous descendons dans une vallée très encaissée où nous arrivons au pied du monast_dsc5137.tbère de Blaca. Ce petit monastère complètement isolé dans ce canyon rocheux a été fondé au 16ème siècle par des moines fuyant les turcs, ce lieu abrita jusqu’au début du 20ème siècle une petite école et même une imprimerie. Vers 1926, le dernier moine habitant, féru d’astronomie a installé un petit observatoire, et ses recherches ont été reconnues dans toute l’Europe a cette époque. Nous montons donc jusqu’au monastère pour essayer de faire la visite, malheureusement nous nous trouvons devant une porte close. Nous repartons pour une bonne heure de marche, afin de rejoindre le bord de mer. Nous y arrivons au moment du déjeuner, il commence à faire chaud et nous longeons une partie de la côte sous les arbres. L’eau d’une jolie couleur bleu foncée, vert-jaune est de plus translucide et nous sommes pressés de nous y baigner. Après le déjeuner au bord de l’eau nous continuons un peu notre randonnée vers une petite crique où nous décidons enfin de nous baigner et de faire une petite sieste bien méritée au bord de l’eau. Après une heure et demi d’arrêt nous continuons notre chemin où nous arrivons vers une route plus importante en terre. Nous longeons la côte, en traversant des vignes construites en plateau. Nous arrivons en fin d’après-midi au lieu de rendez-vous, au village de Murvika où les minibus nous reprennent pour revenir à la pension.

Album de photos : De Nereziska au village de Murvika, en passant par le monastère de Blaca

_dsc5289.tbMercredi 5 juin 2013 : Nous partons tôt afin de commencer cette grande journée par une randonnée. Nous sommes toujours sur le l’île de Brac et nous allons vers le plus haut sommet des îles de Dalmaties, le mont Vidova Gora, qui culmine à 780 mètres. Nous partons donc à pied de l’hébergement jusqu’à ce sommet, en empruntant toujours des chemins caillouteux et dans les bois. La montée est très facile et peu raide, nous arrivons trois heures plus tard, vers onze heures au sommet. Le site est protégé et il y a déjà quelques touristes. Nous arrivons donc au bord de la falaise surplombant la mer, la vue est splendide (voir panorama en cliquant ICI). En face et à gauche nous voyons l’île de Hvar, où nous y serons demain. Nous voyons très loin sur une bonne partie de la côte Adriatique et surtout la Croatie. Nous longeons le bord et nous passons derrière une immense antenne de relais de télévision. Nous nous arrêtons pour déjeuner (assez tôt d’ailleurs) devant ce panorama de toute beauté. Après le déjeuner nous rejoignons très vite le minibus qui nous attend à l’entrée du parking, afin de retourner à l’hébergement pour nous préparer à la deuxième visite de la journée : la ville de Split. Nous prenons le ferry à 13 heures au port de Supetar et nous embarquons pour quarante cinq minutes de traversée, sans notre guide, pour visiter la ville. En arrivant nous longeons le port pour rejoindre la vieille ville et les fameux remparts. Split est la deuxième ville la plus important de Croatie, elle compte environ 170 000 habitants. Cette cité fut établi autour de l’immense palais Dioclétien, construit entre 294 et 305. Split fut rattaché jusqu’en 1797 à la République de Venise. Aujourd’hui elle fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette ville a été construite avec des monuments de tous époques (des Romains, au Moyen Age et du style hongrois)  et c’est ce qui fait sa curiosité, lorsque vous vous promènerez à l’intérieur de la cité, vous pouvez remarquer que tous les monuments architecturaux de différentes époques s’attachent harmonieusement  les uns aux autres. Vous verrez par exemple un ensemble de colonnes romaines être repris afin de soutenir un mur d’église du XVIème siècle ou une fenêtre construite à notre époque. Toute cette ville est comme ça et elle ne dénature pas les monuments. Nous marchons donc à l’intérieur de la ville et nous avons décidé de visiter la cathédrale et surtout de monter dans le clocher pour admirer la vue sur Split. Il y a deux tarifs pour visiter la cathédrale, le premier vous permet de visiter seulement la cathédrale, la crypte et le baptistère, mais pour 45 kunas vous pouvez tout visiter (la salle du Trésor, la crypte, le baptistère, la cathédrale en elle-même et la tour). A part la cathédrale et la tour, le reste n’a pas d’intérêts particuliers. Si vous avez l’intention de visiter la tour, je déconseille aux personnes ayant le vertige, car l’escalier qui monte au sommet est assez vertigineux.

_dsc5317.tbEn fin d’après-midi, après avoir fait le tour de la ville, nous reprenons le ferry de 18h00 pour retourner à Supétar, nous arrivons une heure après et nous décidons de faire un tour du port, avant de dîner dans un bon restaurant. La lumière, qui baisse en fin d’après-midi est superbe et donne de belles couleurs au port, nous nous empressons de faire de belles photos. Nous continuons sur  le quai jusqu’à un petit cimetière au bord de la mer. Nous retournons vers le port où nous dînons dans un petit restaurant, nous prenons évidemment du poisson, que nous dégustons avec beaucoup de plaisir. Après le diner, nous marchons quelques mètres où nous attend le minibus qui nous ramène à la pension.

Album de photos : visite de Split et balade sur le port de Supetar

_dsc5368.tbJeudi 6 juin 2013 : Réveil encore très matinal où nous quittons définitivement ce bel endroit afin de prendre le bateau à Bol pour aller à Jelsa sur l’île de Hvar. Nous prenons un joli petit bateau en bois où nous faisons la traversée sous un soleil magnifique. Après la traversée d’une demi-heure, un véhicule nous attend pour aller au rendez-vous de la randonnée, qui se trouve peu après le village de Vrisnik. Nous montons par un petit chemin en pierre sur la colline, les vues sont magnifiques et le soleil est radieux. Nous continuons notre chemin jusqu’au sommet et nous redescendons vers un plateau. Nous rejoignons un autre chemin plus important, que nous emprunterons pendant une bonne heure. Nous avons de belles vues de chaque côté sur la mer, les vignes et de petites maisons de berger. Nous arrivons à un embranchement d’un petit chemin qui va nous emmener au plus haut sommet de l’île, Sveti Nikola (le sommet Saint Nicolas), situé à plus de 600 mètres d’altitude. Nous arrivons après une bonne montée au sommet, le temps s’est heureusement dégagé, car un gros nuage noir cachait le sommet, avant notre montée. Nous nous arrêtons vers midi pour le déjeuner, la vue sur 360 degrés est superbe, nous voyons au loin toutes les îles et surtout la grande île Korkula, où nous y serons ce soir. Nous restons une bonne heure au sommet, avant de redescendre vers un chemin, que nous allons emprunter pendant quelques kilomètres. Nous rejoignons le village de Dol, un véhicule va nous emmener à la grande ville de Hvar où nous allons prendre le bateau vers Korkula.

_dsc5519.tb

Nous avons une bonne heure, avant de prendre le bateau et nous allons visiter la ville. Nous nous arrêtons avant, car il fait très chaud à une terrasse de café, où une boisson fraîche sera très appréciée. Nous montons à l’intérieur de la vieille ville, par de petites ruelles ombragées jusqu’à la forteresse qui se trouve en haut. Nous longeons une partie du parc fleuri et nous admirons la vue sur le port et la ville. Comme nous avons peu de temps, nous redescendons vers le port où nous allons rejoindre notre guide, qui nous attendait avec les bagages. Il nous dit que le départ du bateau a été retardé et il va partir une heure plus tard. Nous poursuivons donc la visite de l’autre côté du port. Au passage nous voyons de magnifiques et grands bateaux. Ce port regorge de luxueux yachts. Nous terminons la visite de Hvar et nous embarquons avec justesse sur le ferry. La traversée va durer plus de deux heures, la mer est calme, heureusement. Nous arrivons en début de soirée à Korkula. Cette arrivée sur le port est vraiment belle et nous découvrons avec bonheur cette jolie ville de Korkula, à laquelle nous sommes empressés de visiter demain. Nous arrivons un peu fatigué de notre journée à la deuxième pension du séjour. Nous allons rester deux nuits ici.

Album de photos : Sur l’ile de Hvar

_dsc5547.tb Vendredi 7 juin 2013 : Après un petit déjeuner vers 8h00, nous partons pour une petite journée de randonnée vers le sud de l’île de Korkula, jusqu’à une petite crique au nom de Pava Luka. La vue de ce côté est aussi très belle, nous voyons plusieurs îles au loin et le temps est de plus en plus beau. Nous arrivons vers midi, après avoir traversé une forêt assez dense et descendu une partie de la colline à une petite maison au bord de l’eau. Nous avons une bonne surprise, car le pique nique que nous avons tous les jours, va se transformer aujourd’hui en véritable repas. Nous avons été invités par le pêcheur, au nom de Marine pour le déjeuner. Il va nous préparer un succulent repas de grillade de poissons de sa pêche et une bonne salade de son jardin, sans oublier le petit vin fruité, dont le raisin est récolté dans les vignes aux alentours. Après un bon repas comme celui-ci, nous ne pouvons repartir tout de suite et nous décidons de rester une bonne heure pour la sieste et pour certains d’entre nous une baignade bien méritée. Vers le début d’après-midi, nous ne pouvons malheureusement rester plus longtemps dans ce coin très paisible et nous repartons, en saluant très chaleureusement notre hôte vers le village de Znovo, où nous attend le minibus, qui va nous ramener à Korkula. Le chemin très ombragée serpente à travers les bois et nous devons faire attention de bien le suivre, car il est assez étroit. En fin d’après-midi, nous partons avec le guide de l’hébergement pour visiter, ce que l’on attendait depuis la veille, la vieille ville de Korkula et ses fameux remparts. Korkula est une petite ville de 18000 habitants aujourd’hui, qui a été fondée au IVème siècle avant JC, par les Grecs. La forteresse a été construite vers le XIVème siècle et ses pierres viennent pour la plupart de l’île voisine de Vmik. Korkula a vu naitre une personnalité au XIIIème siècle, le célèbre explorateur Marco Polo est né ici. Cette ville est l’une des plus belles des îles Dalmates, ses petites ruelles très étroites, sont assez particulières et elles partent toutes de la place centrale, où se trouve l’église et elles se dirigent vers la mer. Après deux heures de visite nous repartons pour le dîner vers notre hébergement.

Album de photos : Randonnée sur l’île de Korkula

_dsc5627.tbSamedi 8 juin 2013 : Dernier jour en Croatie, nous repartons en fin de matinée vers la France, comme nous sommes à plus de cent cinquante kilomètres de Dubrovnik, nous devons partir vers six heures du matin pour prendre le ferry à Korkula qui nous ramène vers la côte croate. Le trajet est très beau et nous admirons avec émerveillement la vieille ville de Korkula au loin. Nous débarquons du ferry avec le minibus et nous prenons directement la route de la côte. La route de retour vers Dubrovnik est toujours aussi belle et nous allons quitté ce pays avec de belles images dans la tête. En arrivant au dessus de Dubrovnik, nous nous arrêtons au bord de la route pour prendre l’ultime photo de la vieille ville. Nous arrivons vers 9h30 à l’aéroport et nous quittons avec regret notre guide Jack qui a été merveilleux pendant tout ce séjour. Le vol décolle vers midi et nous nous envolons en survolant (se mettre si possible à droite de l’avion) toutes les îles que nous avons visitées, la vue est splendide.

Album de photos : Retour à Dubrovnik

Commentaire sur ce séjour : Ce voyage en Croatie a été vraiment superbe. Les paysages dans les îles Dalmates sont de toutes beautés. Les couleurs de la mer vert, bleu turquoise contraste avec les couleurs des maisons au murs blanc et au toits rouge vifs et puis les montagnes vertes et grises. Il est difficile de ne pas rater une photo. Les villes comme Dubrovnik et Split sont des lieux où se sont côtoyées de nombreuses civilisations à différentes époques, ce passé historique est vraiment intéressant. Mais ces villes amènent beaucoup de touristes, surtout vers les périodes du printemps et d’été. Je vous conseille donc si vous recherchez un peu de calme et de sérénité, d’aller dans les îles, où les paysages sont tout aussi splendides. Si vous avez l’intention de voyager avec Terres d’Aventure, je vous conseille de demander de le faire avec le guide que nous avons eus : Jack, vous passerez une superbe semaine avec lui.

VN:F [1.9.22_1171]

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la deuxième lettre du mot lqmvc ? :

Accueil > Croatie > Croatie - « Bienvenue en Dalmatie » – (Juin 2013)