Indonésie "Bali, l'île au mille sourires" - Juin 2012 - Le Globe Trotteur
 

Accueil > Indonésie > Indonésie "Bali, l'île au mille sourires" - Juin 2012

Indonésie "Bali, l'île au mille sourires" - Juin 2012

Rédigé par Arnaud - - 4 commentaires

dsc_3248.tbL’Indonésie est un pays formé de plus de dix-sept milles îles dont plus de six milles ne sont pas habitées. Bali est l’une des îles les plus connues de l’Océan Indien. Par sa végétation luxuriante et ses paysages de toutes beautés, elle fait partie des destinations les plus visitées au monde. L’univers balinais constitue une profonde harmonie entre une nature des plus variées et un peuple fantastique. Au milieu de cette île est implanté deux magnifiques volcans, encore actifs : le mont Agung à 3142 mètres d’altitude et le mont Batur à 1717 mètres. Comme vous l’aurez compris Bali est une île avant tout volcanique. Les balinais que vous allez rencontrer ont une vie spirituelle importante et vous ne manquerez certainement pas une fête religieuse qui se déroule tout au long de l’année dans de nombreux villages. Les paysages de Bali sont des plus remarquables et ils constituent de ravissantes cartes postales, vous verrez notamment  : de nombreuses rizières, des forêts tropicales de toutes beautés, de longues plages très enviées par les surfeurs du monde entier. Je suis parti pour ce voyage avec un groupe de Terres d’Aventure, nous étions neuf personnes avec un guide très sympathique et très compétent : Pande.

1 – Carte du pays et quelques chiffres :

carte-indonesie.tbbali.tbDrapeau indonésien :

drapeau_indonesie

Superficie d’Indonésie : 1 904 570 km²
Nombre d’îles : 17508 îles, dont plus de 6000 non habitées

Population : 245 613 043 habitants
Capitale : Jakarta, (capitale de Bali : Denpasar)
Monnaie :  roupie indonésienne (rupiah)
Régime politique : république dotée d’un régime présidentiel
Religions : l’Indonésie est le premier pays musulman du monde, avec environ 200 millions de croyants (86 % de la population). L’islam sunnite est officiellement religion d’État, mais les lois républicaines et les lois religieuses restent distinctes. Il y a plusieurs minorités chrétiennes, catholiques et protestantes (9 % au total). Le bouddhisme (surtout chinois) et l’animisme sont toujours vivaces. Bali est majoritairement hindouiste

2 – Préparation du voyage :

Vol et transport : pour aller en Indonésie et surtout à Bali, plusieurs compagnies aériennes sont proposées au départ de Paris. Il n’y a aucun vol direct, vous devez faire au moins une escale. La compagnie la plus économique est Malaysia Airlines, mais il faut réserver longtemps à l’avance, car ce sont les places les moins chères et elles partent vite. Pour ma part je suis passé par la Thai Airways, avec une escale dans le nouvel aéroport de Bangkok. La durée du trajet est environ de 14 heures. Il y a six heures de décalage horaire environ, c’est à dire s’il est 10h00 à Paris, il sera 16h00 à Denpasar (capitale de Bali). Aussi n’oubliez pas en repartant de Denpasar la taxe d’aéroport qui s’élève à 150000 roupies (environ 13 euros).

Formalités : Pour entrer en Indonésie, il faut impérativement un passeport dont la validité est supérieure à 6 mois à la fin de votre séjour. Un visa d’entrée touristique est aussi indispensable, vous pouvez l’obtenir directement à l’ambassade d’Indonésie à Paris, à l’adresse suivante : 47-49 rue Cortambert, 75016 Paris. Le prix pour un séjour de 30 jours est environ de 20 euros. Mais pour plus de facilité, je vous conseille de le prendre directement à l’aéroport en arrivant à Denpasar, un formulaire sera à remplir et la monnaie en dollars ou en euros est acceptée sans problème.

Santé : Pour faire un séjour en Indonésie, il est indispensable de faire les vaccins habituels, comme l’hépatite A et B, la typhoïde. Un traitement Anti-paludisme est aussi nécessaire en Indonésie, sauf à Bali où il a été complètement éradiqué. Je vous conseille néanmoins d’avoir sur vous un bon produit anti-moustiques, même à Bali ils sont bien présents, surtout près de la mer et dans la forêt tropicale.

Hébergements : Bali est une île très touristiques, de nombreux hôtels de différentes catégories sont proposées aux visiteurs. De petits hôtels, appelés Losmen sont aussi très répandus dans l’île. Il s’agit pour la plupart du temps de petits hébergements proposés par les habitants aux touristes de passage dans leurs villages. Ce sont donc des chambres avec un lit et une salle d’eau avec WC, mais ces derniers sont assez rudimentaires. L’eau chaude n’est pas proposée et un seau fait office de douche, les WC sont aussi pour la plupart à la turc. Pour un voyage à Bali, je vous conseille au moins d’essayer un Losmen, partager la vie des habitants et quelques fois très intéressante et enrichissante.

Cuisine : L’Indonésie et Bali plus spécialement regorge de plats typiques indonésiens, comme le plat national, le Nasi Goreng. L’aliment de base est évidemment le riz. Comme l’Indonésie est un pays formé d’îles, la plupart des plats à base de riz et de poissons sont les plus répandus. Les épices et les piments sont aussi bien présents dans les plats indonésiens. Une liste de tous les plats indonésiens est décrite dans cet article du Routard

Monnaie : La monnaie indonésienne est la Roupie (rupiah). Un euro vaut en moyenne 12000 roupies. Pour un européen, la monnaie indonésienne n’est pas facile à convertir, de nombreuses coupures de billets existent, comme des billets de 2000, de 5000, 10000, 50000 et 100000 roupies. On a toujours l’impression que ce sont des sommes astronomiques, mais pour un billet de 100000, cela vaut en réalité 10 euros !

Equipement de randonnées : Beaucoup de chemins de randonnée sont présents à Bali, notamment vous pouvez vous balader dans les rizières, les forêts tropicales et faire l’ascension des volcans. Pour cela il faut un équipement adapté à la randonnée. Notamment je vous conseille de prendre des chaussures à semelle rigide et montante. C’est important qu’elles soient montantes, surtout si vous avez l’intention de vous promenez dans les rizières et les forêts. J’ai rencontré lors de mon trek quelques vipères arboricoles très venimeuses et des sangsues m’ont agrippées le bas du pantalon. Des bâtons de marche et une bonne polaire sont aussi indispensables si vous devez faire l’ascension d’un des volcans de Bali. Enfin je vous conseille de prendre des tee-shirts en synthétiques au lieu du coton, la température à Bali est souvent bien élevée et c’est aussi une chaleur moite, nous sommes trempés bien souvent toute la journée. Je vous conseille de vous munir, car vous aurez certainement l’occasion de visiter des temples, un sarong attachée à votre taille (vous pouvez en trouver sans problème dans les marchés en arrivant à Bali). Ce tissu permet de respecter les coutumes balinaises pour visiter les temples et les endroits sacrés.

3 – Le séjour :

dsc_1469.tbDimanche 10 et lundi 11 juin 2012 : Je suis parti dimanche en début d’après-midi de Roissy Terminal 1 en direction de Bangkok avec la compagnie Thai Aiways. Le vol va durer 12 heures environ, j’arrive donc lundi matin vers 5h00 au nouvel aéroport de Bangkok : Suvarnabhumi. Cet immense aéroport est le principal de Thaïlande et il est aussi une plaque tournante pour toute l’Asie du sud-est. Inauguré en 2006, il est le 18ème aéroport le plus important au monde, avec plus de 45 millions de passagers annuel, il constitue une plate-forme importante pour toutes les correspondances de Thaïlande et des pays limitrophes. A l’arrivée dans cet aéroport, nous sommes surpris par la taille de ces terminaux, il est gigantesque ! Il faut presque une demi-heure pour rejoindre les deux bouts de l’aéroport. De plus avec toutes les boutiques dans la zone de transit, il représente une vitrine par rapport à tous les aéroports mondiaux. Pour ma part, j’ai trouvé qu’il est l’un des plus beaux de ce que j’ai vus jusqu’à maintenant. Je reprends donc ma correspondance pour Denpasar vers 9h00 et j’arrive à 14h00 à Bali. A l’arrivée, après avoir passé les formalités de douanes et récupérer mon bagage, je suis accueillis par un chauffeur qui est venu me chercher, pour m’emmener à Seminiak, rejoindre le reste du groupe qui est arrivé un peu plus tôt dans l’après-midi. Après avoir fait la connaissance de tout le monde, nous prenons un bon cocktail de bienvenue et nous décidons de dîner au restaurant de l’hôtel. Ensuite nous marchons le long de la plage et prenons avant de nous coucher une petite bière locale (la Bintang).

Album de photos : aéroport de Bangkok et l’arrivée à Seminiak

dsc_1593.tbMardi 12 juin 2012 : Nous démarrons notre trek de ce séjour en quittant Seminiak par la route pour rejoindre le village d’Ubud. Ce village n’est pas très loin, mais nous mettrons beaucoup de temps pour y aller. La circulation à Bali est assez difficile et de nombreux embouteillages rendent très difficile les parcours en voiture. Il est vrai que c’est un peu l’anarchie, le code de la route n’est pas franchement respecté, il y a énormément de motos et les gens doublent n’importe comment. De plus il y a très peu de feux et de stop, c’est pour cette raison qu’il y a beaucoup d’embouteillages. Je saluerais donc la dextérité de notre chauffeur pendant tout le séjour, il a été vraiment formidable. Nous arrivons près d’Ubud où nous allons commencer notre randonnée. Nous traversons les rues de ce village et nous nous arrêtons pour admirer les habitations typiques de Bali. Ces maisons ne sont pas comme chez nous où nous avons une habitation divisée en plusieurs pièces. Dans cette île les habitations familiales sont formées de plusieurs petites maisons et un temple fermé, ce qui veut dire que pour chaque habitant les terrains peuvent être très grands. Tout au long de la visite nous allons voir les gens travaillés, il y a des artistes peintres, des forgerons, des tailleurs de pierres, etc. Au bout du village nous voyons un arbre gigantesque, le banian où chaque branche donne une racine et un autre arbre. Cet arbre forme un immense toit naturel. Nous continuons notre chemin en traversant une forêt le long d’un canal et nous arrivons près d’une rivière assez rapide où descendent des groupes en rafting. Après le pique-nique le long de cette rivière, nous continuons notre route où nous débouchons sur d’immenses rizières. Nous traversons une à une et par des petits chemins une bonne dizaine de magnifiques rizières. La marche le long de ces rizières n’est pas facile et plusieurs fois nous manquons de tomber dans l’eau des rizières. En revanche dans nos malheurs nous partageons avec grande joie la franche rigolade des agriculteurs qui se moquent bien de nous en passant. D’ailleurs nous nous arrêtons plusieurs fois pour admirer le travail de ces personnes à la récolte du riz.

dsc_1655.tbNous arrivons en fin d’après-midi au temple de Penestanan. Nous entrons dans ce temple sans oublier de porter le sarong pour le visiter. Ce lieu est bien décoré, car une fête se prépare le soir, nous aurons d’ailleurs le grand privilège d’y assister. Après la visite nous marchons derrière le temple pour voir un spectacle typique de Bali : le combat de coqs. Cette activité est un peu comme la course de chevaux en France, les gens paris sur le meilleur coq de combat. Mais il est vrai que ce spectacle est un peu cruel, il est attaché sur une patte de chaque coq, un petit couteau très pointue.

dsc_1717.tbEnsuite ces pauvres animaux sont forcés et sont entraînés à combattre l’adversaire en donnant de véritables coups de pattes. Le combat est très rapide et il est fatale pour l’adversaire, il meurt dans la minute suivant la fin du combat. Le combat de coqs est de toute façon interdit à Bali, mais apparemment toléré. Nous reprenons notre marche pour une bonne demi-heure afin de rejoindre le losmen de ce soir où nous allons dormir chez l’habitant à Penestanan. Nous sommes admirablement bien accueillis et nous partageons un succulent repas typique balinais.  Puis nous nous préparons à revêtir l’habit de cérémonie pour assister à la fête locale. Cette fête durera jusqu’au petit matin, plusieurs danses sont présentées à toute la population des villages environnants. Il y a beaucoup de monde à cette fête et nous assistons avec grand intérêt à ce magnifique spectacle de danses. Les costumes et les musiques sont de toutes beautés.

Album de photos : Ubud, promenade dans les rizières, le combat de coq, visite du temple et soirée spectable

dsc_1803.tbMercredi 13 juin 2012 : Nous partons vers 9h00 après un bon petit déjeuner pour rejoindre quelques kilomètres à la sortie de la ville d’Ubud, un village nommé Pejeng. Nous commençons donc notre randonnée par marcher dans les rues du village. Au bout de quelques kilomètres, nous nous arrêtons à un temple où une fête est donnée à l’occasion d’un mariage. De nombreux invités arrivent et la musique joue son plein. Nous sommes invités quelques instants à entrer dans ce temple, nous revêtons évidemment notre sarong et nous entrons. Sur le parvis des immenses pancartes très colorées indiquent les familles qui invitent et la présentation des mariés. Dans le temple de nombreuses personnes sont regroupées et participent à la fête, nous faisons le tour du temple et nous sortons. Nous continuons notre randonnée dans les rues et nous pénétrons dans une fabrique de batik. Plusieurs femmes sont assises à leur pupitre et travaillent très méticuleusement à leur tissage. Le travail est remarquable et il relève d’une grande précision. Ces tissus ne sont pas destinés uniquement qu’aux touristes, les habitants du quartier viennent aussi chercher ces produits. Après la visite de cette fabrique nous déambulons jusqu’à un marché où nous allons en faire le tour. Dans ce marché d’alimentation, nous voyons toutes sortes de légumes et des plantes que nous ne n’avons pas chez nous. Nous goûtons d’ailleurs à quelques fruits exotiques que nous trouvons succulent. Nous continuons notre chemin pour arriver au temple de Pusering Jagat, appelé plus communément le « nombril du monde ». Ce temple renferme une urne sacrée, appelée  « La coupe de Pejeng ». Ce temple est très jolie, il est composé de plusieurs pavillons ornés de magnifiques sculptures. La visite du temple terminée, nous continuons en sortant du village de Pejeng et nous marchons une nouvelle fois dans les rizières. Nous traversons d’immenses et belles rizières où nous arrivons en fin de matinée à un petit cimetière. Dans cet endroit est situé une immense table où le guide nous a expliqué qu’elle servait une fois à deux fois par an à la sortie des corps des tombes pour préparer la cérémonie de crémation. La crémation dans ce pays est une coutume sacrée, de grandes fêtes sont célébrées dans une véritable liesse. Nous n’avons malheureusement pas assisté à ce genre de cérémonie, mais il paraît que c’est une véritable fête, à ne pas rater, si vous avez l’occasion d’y participer. Après le passage dans ce cimetière, nous allons déjeuner dans un petit restaurant très calme et très frais au bord d’une rizière. Nous reprenons la route pour rejoindre le centre d’Ubud où nous allons visiter le marché principal, ensuite nous continuons notre route pour une randonnée de deux heures sur les hauteurs d’Ubud et voir surtout le couché de soleil. En fin de journée nous repartons à Sebatu pour assister à un très beau spectacle, réservé exclusivement pour notre groupe, ce sont les danses balinaises. Avant le début du spectacle, nous avons un très bon dîner et nous assistons pendant plus d’une heure et demie à ces belles danses et une musique bien rythmée. D’ailleurs ce groupe est très connu à Bali, mais aussi dans le monde entier. Cette troupe de danseurs va se produire au mois de septembre prochain à Paris, au théâtre de Chaillot (http://theatre-chaillot.fr/danse/une-nuit-balinaise). Si cela vous intéresse vous pouvez réserver les places directement sur le site du théâtre. Je vous invite à voir ce spectacle, il en vaut la peine. Voir quelques vidéos du spectacle de Sebatu en cliquant ICI (à écouter avec le son).

Album de photos : Randonnées autour de Pejeng

Album de photos : Danses balinaises à Sebatu

dsc_1985.tbJeudi 14 juin 2012 : Nous démarrons notre journée par aller visiter à la sortie de la ville d’Ubud, le musée Neka. Ce musée a été fondé par un riche collectionneur Suteja Neka en 1982. Il regroupe aujourd’hui de nombreuses peintures de l’art balinais, que ce soit ancien, mais aussi des artistes contemporains. Ce musée est composé de plusieurs pavillons et le visiteur est invité à déambuler dans les nombreuses pièces pour admirer ces chefs d’oeuvres balinais. Au 1er étage du musée se trouve une immense pièce où est regroupé une multitude de poignards balinais. Le poignard est un ustensile très important et sacré à Bali. Le poignard constitue dans la vie des balinais un symbole de la vie et de la mort. Neka a su rassembler dans ce musée des poignards très anciens et ils sont remarquables par le travail apporté d’après les artistes qui les ont conçus. Chaque poignard est sculpté, ainsi que leur fourreau. Si vous passez à Bali, je vous invite à aller visiter ce beau musée, les oeuvres qu’il renferme sont vraiment très intéressantes. L’entrée de ce musée est de 50000 roupies, pour plus d’informations, aller sur le site Internet du musée : http://www.museumneka.com/. Nous reprenons la route pour une heure environ afin d’atteindre le pied du volcan du mont Batur, au village de Tampaskiring. Nous traversons une partie du village, au sol et au milieu de la rue est étalée de grandes bâches où séchent le riz. Nous marchons encore et nous croisons de nombreux villageois partant à une fête de village, les femmes portent sur leur tête de grands plats remplis de fleurs et de fruits, ce sont des offrandes pour les Dieux.

dsc_2045.tb

Nous quittons la route pour nous enfoncer dans les rizières. Nous longeons de longues et très belles rizières, les paysages sont magnifiques et tout ça, sous un ciel bleu éclatant. Nous nous arrêtons pour un pique-nique le long d’une rizière. En chemin un agriculteur veut nous offrir une belle noix de coco qu’il va cueillir lui-même sur l’arbre. C’est un véritable singe qui monte sur le cocotier, il décroche avec grande facilité la grosse noix de coco, remplie de son jus. Nous reprenons notre marche et croisons de nombreux cultivateurs, ce sont pour la plupart des femmes qui battent le riz, nous admirons leur travail. Nous arrivons en fin de journée aux tombes royales de Gunung Kawi. Ce temple construit au XIème siècle abrite les mausolés taillés dans la pierre et renferment les dépouilles du roi Anak Wungsu, qui régna de 1049 à 1077, mais aussi ses favorites et ses fils. Nous quittons le temple et nous marchons quelques kilomètres plus loin pour arriver aux sources sacrées de Pura Mengening. Mais avant l’arrivée, nous visitons le petit temple qui se trouve au dessus de ces sources. Nous descendons donc vers les bassins, quelques personnes de notre groupe décident d’aller prendre un bain parmi la population. Ces sources sont vraiment sacrées et de nombreux balinais viennent tous les jours s’y baigner.

Album de photos : Visite du musée Neka

Album de photos : Marche dans les rizières de Tampaskiring et visite des tombes royales de Gunung Kawi

dsc_2221.tbVendredi 15 juin 2012 : Nous nous réveillons très tôt ce matin, vers 3h30, afin de d’arriver vers 4h15 au bas du volcan Batur. Après un solide petit déjeuner, nous partons donc en véhicule rejoindre le point de départ de notre randonnée au bas du volcan. A l’arrivée il y a beaucoup de monde qui partent aussi pour l’ascension. Deux guides supplémentaires anglophones sont ajoutés à notre groupe pour nous accompagner au sommet. Nous démarrons donc en file indienne en pleine nuit avec la lampe frontale. La première demi-heure est facile, car le chemin est assez plat. Ensuite la montée devient de plus en plus difficile et le parcours est de plus en plus raide. Nous nous arrêtons de nombreuses fois, presque tous les cinquante mètres pour récupérer. Au levé du soleil nous arrivons au premier refuge, le spectacle est magnifique, le soleil jaune orangé se lève, perçant les nuages et laissant découvrir les autres monts aux alentours. En bas nous commençons à apercevoir le lac Batur qui sort aussi des nuages et de la pénombre. Après cette longue pause au refuge nous continuons à monter pour atteindre en milieu de matinée le sommet du volcan. Le ciel est complètement dégagé et nous pouvons apercevoir au loin le sommet d’un volcan sur l’île de Java. Nous contournons le cratère du volcan et avant de redescendre par un autre chemin, nous sommes rejoint par une multitude de singes, c’est une famille entière qui nous accueille. Nous leur donnons quelques victuailles et nous sommes heureux de les approcher aussi prêt, ceux-ci ne sont pas vraiment sauvages. Nous redescendons donc par un autre chemin du sommet. La première partie de la descente est assez raide, mais finalement assez facile, il n’y a pas vraiment de chemin tracé et nous redescendons tout admirant le superbe paysage qui s’offre à nous. Après une bonne heure de descente, nous arrivons dans la forêt, nous continuons le chemin jusqu’à la route où nous reprenons les véhicules et nous rentrons à l’hébergement.

dsc_2343.tbNous resterons jusqu’en début d’après-midi pour nous reposer de ce départ très matinal. Nous repartons ensuite, en véhicule sur les hauteurs, en face du volcan. Nous allons déjeuner dans un grand restaurant face au volcan où nous venons de faire cette ascension, le paysage est de toute beauté (voir panorama ICI). Nous réalisons ce que nous avons monté depuis l’aube. Après le déjeuné nous repartons pour une visite d’un des plus grands temples de Bali, le Pura Batur. Il est le deuxième le plus important après celui de Besakih. Ce temple est dédié à la déesse protectrice du lac Batur. Après cette superbe visite, nous repartons au pied du volcan pour une petite randonnée au bord du lac, nous traversons quelques beaux villages et nous terminons notre longue journée au bord du lac.

Album de photos : Volcan Batur, temple de Pura Batur et randonnée au bord du lac

dsc_2404.tbSamedi 16 juin 2012 : Nous avons un court transfert vers Besakhi, où nous démarrons par une petite randonnée dans les rues du village. Au bout d’une demi-heure nous nous arrêtons dans une école où le début des vacances qui va durer un mois pour les petits balinais commence aujourd’hui. A chaque fin d’année scolaire, une fête est organisée dans les écoles où les villageois et les professeurs offrent aux enfants un panier d’offrandes. C’est une véritable fête qui se prépare et les petits écoliers sont tous très bien habillés dans leur costume de fête traditionnel. C’est un bon moment de plaisir de voir ces enfants rires et jouer ensemble pendant cette fête. Nous continuons notre randonnée vers le plus grand temple de Bali, « le temple mère », comme il est généralement appelé. Il est implanté sur les flancs du volcan Agung (3142 mètres).

dsc_2501.tbCe grand temple rassemble trois aux temples dédiés aux dieux Shiva, Vishnou et Brahma. Cette pagode possède aussi de nombreuses autres pagodes (onze au total). Ce temple tout en hauteur que nous traversons est vraiment immense, au centre de la place principale se trouve le grand temple de prières, de nombreuses familles viennent tout au long de la journée prier et apporter des offrandes pour les dieux. Il attire beaucoup de monde, toute l’île de Bali est représentée, c’est vraiment le plus grand temple de la région. Pour le visiter, il faut vous munir de quelques roupies, l’entrée est payante. Nous sortons du temple et reprenons les voitures pour quelques kilomètres de route où nous nous arrêtons une nouvelle fois au beau milieu d’un village et nous le traversons. La végétation est de plus en plus luxuriante. Nous traversons des bois et des jardins où les habitants ont montés de véritables palissades de bambous autour des chemins. Nous montons vers les hauteurs où nous avons de splendides vues sur l’île (voir panorama ICI), mais aussi sur la côte et la mer qui entoure l’île de Bali. Après le pique nique nous redescendons vers la côte, la descente est un peu raide et par endroit assez difficile. Nous arrivons une bonne heure après en bas de cette colline. Nous traversons une très belle rizière pour arriver aux portes d’un village. De là, nous attendent les chauffeurs qui nous emmène vers la côte, près de Candidasa où nous allons passons la nuit dans un superbe au hôtel au bord de la mer.

Album de photos : Temple de Besakhi et randonnée sur les hauteurs de Bali

dsc_2762.tbDimanche 17 juin 2012 : Nous démarrons notre matinée par un bon petit déjeuner tranquille au bord de la plage, près de l’hôtel, où nous avons passés une superbe nuit. Nous admirons les bateaux de pêche balinais sortir en mer et prendre le large. Nous quittons l’hôtel et nous nous dirigeons au pied du mont Agung, vers le village de Tenganan. Nous traversons ce village typique balinais et nous entrons dans les divers ateliers artisanaux de ce lieu assez touristique. A la fin du village nous assistons à une petite cérémonie organisée par les villageois pour fêter le début des vacances scolaires. Ce sera un grand repas et nous voyons les préparatifs s’organiser, les hommes sont assis en groupe au milieu du village et préparent des plats balinais. Nous allons même assister à un sacrifice d’un cochon qui sera tué pour l’occasion. Nous quittons cette cérémonie en nous approchons de la fin du village et nous sortons vers la forêt, nous marchons quelques kilomètres pour arriver à une immense et belle rizière (voir panorama ICI). Nous continuons de marcher le long de la rizière, taillée en terrasse entre les petits canaux d’irrigations, les paysages sont de toutes beautés. En face nous avons le volcan Batur, nous allons marcher ainsi un à deux kilomètres pour arriver au bout et nous redescendons vers le bas de la vallée. Nous traversons un petit pont en bois et nous remontons de l’autre côté de la rizière afin de reprendre la route.

dsc_2772.tbNous continuons pour quelques kilomètres en direction du temple de Tirtagangga, littéralement appelé « les eaux du Gange ». Ce temple est niché au milieu des rizières, les sources de Tirtagangga sont réputées sacrées et le raga Tamlapura fut édifier un palais sur l’eau, qui est remarquable. Je vous invite à visiter ce petit jardin sur eau, c’est un endroit paisible et tranquille. Allez marcher sur les dalles de pierres, au milieu de l’étang et observez les beaux grands poissons qui se promènent sous vos pieds. Au bout du temple vous avez la possibilité de vous baigner parmi les balinais dans le bassin d’eau sacrée pour une modique petite contribution. Après la visite de ce temple nous reprenons la route pour deux bonnes heures en contournant une bonne partie de l’île vers l’est. Nous arrivons en début de soirée à Lovina où nous allons dormir dans un bel hôtel au bord de la mer.

Album de photos : Village de Tenganan, balade dans les rizières et visite du temple de Tirtagangga

dsc_2821.tbLundi 18 juin 2012 : Nous nous réveillons très tôt pour descendre sur la plage de l’hôtel afin de prendre la barque traditionnelle balinaise : le Prahus, pour une balade en mer de deux heures environs. Nous allons observer les dauphins passant au large de la côte balinaise. Nous sommes une centaine de ces petits bateaux à converger vers le large. En arrivant sur le site, nous sommes émerveillés par un spectacle : un superbe levé de soleil s’offre à nous. Nous attendons en principe  les dauphins passés devant nous. Malheureusement nous en verrons très peu, car avec le nombre de ces prahus qui se précipitent vers le moindre aileron font effrayer ces mammifères et il sera difficile de les observer.

dsc_2938.tbNous retournons vers la côte en début de matinée, déçus de ne pas avoir vu beaucoup de dauphins, mais heureux d’avoir assisté à un beau levé de soleil. Nous quittons l’hôtel de Lovina et nous nous dirigeons vers Singaraja pour aller visiter le marché central. Ce marché forme un grand rectangle à deux étages, en bas se trouve l’alimentation et au 1er étage il y a les boutiques de vêtements. Nous restons une bonne heure à déambuler entre les différentes échoppes. Après le déjeuner dans un petit restaurant près du marché, nous continuons la route vers les hauteurs de Bali pour rejoindre le plateau de Gobleg. Nous traversons une partie de la forêt et des plantations de café pour atteindre de magnifiques cascades que nous remontons en partie vers leurs sources. Nous continuons notre chemin pour arriver sur la route où nous reprenons les voitures et nous allons vers les hauteurs du lac de Tambligan où nous allons assister à un très beau couché de soleil. Nous redescendons vers les bords du lac où nous rejoignons un losmen pour passer la nuit, chez l’habitant.

Album de photos : Balade sur la mer, visite du marché de Singara, marche dans la forêt sur le plateau de Gobleg

dsc_3030.tbMardi 19 juin 2012 : Nous quittons à pied ce bel endroit où nous avons bien dormis, pour aller au bout village et commençons une montée très raide vers les hauteurs du lac de Tambligan. Les vues de chaque côté sont vraiment très belles, nous pouvons voir une bonne partie des points culminants de Bali. Nous continuons notre randonnée sur le plateau jusqu’à une petite maison en plein champ où nous attend le guide qui doit nous aider à traverser la forêt tropicale. Cette traversée va durer environ trois heures dans une forêt très dense et luxuriante. De gigantesques arbres et des plantes exotiques jalonnent notre parcours. Dans la forêt l’humidité est très présente et nous sommes obligés de mettre un vêtement de pluie pour ne pas être trempé en arrivant au bout. Il est pratiquement indispensable d’avoir un guide local pour traverser cette forêt, c’est un vrai labyrinthe de chemins et il est vraiment très facile de se perdre. Nous arrivons donc au bout de trois heures dans une grande clairière où se trouve une drôle de machine qui a été construite il y a quelques années par les japonais qui ont voulus chercher du gaz à cet endroit. Aujourd’hui ce lieu a été abandonné et c’est un amas de tôles et de ferrailles qui est figé au milieu de cette clairière. Nous nous arrêtons à cet endroit pour le pique nique. A peine assis la pluie commence à faire son apparition. Une pluie diluvienne s’abat et elle ne va pas nous quitter jusqu’à la fin de la journée. Nous serons complètement trempé au terme de la randonnée. En fin de journée nous nous arrêtons dans une fabrique de café où on nous sert une dégustation de différents cafés, après cette pluie nous l’apprécierons avant de rejoindre le lieu de notre prochaine nuit à Bedugul.

Album de photos : Randonnée dans la forêt tropicale

dsc_3065.tbMercredi 20 juin 2012 : Avant d’aller prendre le petit déjeuner nous allons commencer cette journée par aller visiter le temple de Ulun Danau Bratan, dédié à la déesse des eaux : Dewi Danu et qui touche le lieu où nous venons de passer la nuit. Nous entrons dans ce temple par la porte de derrière et nous longeons la rive du lac Bratan. Au milieu de ce lac est situé un joli petit temple dont les onze toits superposés forment une tour de quelques mètres. Ce temple par son architecture bouddhique est un véritable endroit de tranquillité et de paix. Envoûtant par son côté un peu zen, il est considéré comme l’un des temples les plus remarquables de Bali. Nous quittons Candikuning et nous démarrons par une petite heure de route pour rejoindre le début de la randonnée. Nous descendons dans les rizières, le ciel est gris et nous attendons la pluie d’un moment à l’autre.

dsc_3135.tbNous longeons ainsi de magnifiques rizières, par les cours d’eau, montant et descendant avec plus ou moins de difficultés les belles terrasses construites par les balinais. Au passage nous admirons le travail de ces paysans dans les champs et nous voyons comment ils récoltent d’une façon harmonieuse le riz. Parfois nous traversons en essayant de rester au sec les rivières et cours d’eaux qui jalonnent les passages à travers les rizières. Nous traversons aussi de magnifiques plantations de fruits, de légumes et surtout du café. En fin d’après-midi une forte pluie montre « le bout de son nez », nous marchons encore une bonne heure, complètement trempé et nous arrivons en fin de journée au village d’Apuan où nous allons nous réchauffer dans une petit café du marché.

Album de photos : Visite du temple d’Ulun Danau Bratan et marche dans les rizières

dsc_3248.tbJeudi 21 juin 2012 : Nous quittons en début de matinée et sous un ciel gris le losmen où nous avons chaleureusement passé la nuit parmi les habitants. Nous rejoignons sur les flancs du mont Batukau le chemin pour une randonnée dans les plus belles rizières de Bali (voir panorama ICI). Nous descendons au bord des terrasses et nous longeons ces rizières, nous croisons toujours en chemin des paysans qui récoltent avec grande dextérité le riz. Ils coupent les tiges de riz qu’ils confectionnent en bottes, puis ils battent au dessus de grands récipients ces bottes pour récolter le précieux grain. Ainsi avec le riz récolté ils font de grands sacs qu’ils emmènent dans les greniers pour le faire sécher. Nous continuons à longer ces grandes rizières, les paysages sont de plus en plus beaux, malgré le ciel très gris. A la fin de la balade une petite pluie s’invite. Nous arrivons au bout de la rizière où nous entendons au loin de la musique balinaise.

dsc_3274.tb

Nous approchons du temple de  Besi Kalum. Une fête est effectivement en train de se préparer, le temple est décoré de toutes ses magnifiques parures de couleurs. Au milieu un petit pavillon accueille les musiciens, ils sont assis en tailleurs et frappent sur un genre de xylophone avec des marteaux. Ils jouent tous en rythme et cela donne une bonne harmonie, (écoutez l’extrait ci-dessous). Nous déambulons dans le temple et nous assistons avec grande admiration au recueillement des balinais envers leurs dieux. Les familles viennent au grand complet sans oublier les offrandes qu’ils doivent aux dieux. Ils sont tous habillés avec les vêtements traditionnels, toutes ces couleurs et ces ornements décorés montre une très belle scène de vie. Nous terminons le tour du temple et reprenons la route vers Seminyak. En chemin nous croisons une manifestation de balinais se rendant au temple, le spectacle est de toute beauté. Nous arrivons en fin de journée près de Denpasar, nous allons visiter un curieux monument. C’est une haute tour où nous avons une vue panoramique sur toute la ville de Denpasar. Sous cette tour vous avez une rétrospective de l’histoire de Bali depuis ses origines jusqu’à maintenant.

Album de photos : balade dans les plus belles rizières de Bali et visite du temple de Besi Kalum

Extrait de vidéo de musique balinaise dans le temple de Besi Kalum :

dsc_3440.tb Vendredi 22 juin 2012 : Nous partons de l’hôtel de Seminiak pour aller complètement au sud de l’île de Bali, nous allons visiter le temple de Uluwatu. En chemin nous nous arrêtons au marché, près de Kuta. Nous allons faire quelques courses, essentiellement des souvenirs et nous repartons vers le temple. Ce temple qui domine la mer est un des sanctuaires les plus sacrés de Bali. Cet édifice a été fondé au XIème siècle par un javanais : Mpu Kuturan. Il a été aussi reconstruit presque cinq cents ans plus tard. Les visiteurs ne sont pas autorisés de s’avancer jusqu’au sanctuaire, néamoins je vous conseille de faire le tour en empruntant les grands escaliers qui se projettent sur la mer, les vues de chaque côté sont splendides. Aussi ce temple héberge une multitude de singes macaques, je vous conseille de faire attention à vos effets personnels, ce sont de véritables petits chapardeurs, ils volent des lunettes, des chapeaux et même ils essayent de vous prendre les nus-pieds ! Mais cela mérite aussi quelques belles photos avec ces petits singes (voir photo ci-dessus). Nous quittons Uluwatu pour aller au bord de la plage à Patang Patang. Ces plages sont réputées paradisiaques et elles sont aussi très connues à Bali pour le surf. Mais pour ma part j’ai trouvé qu’elles ne sont pas si paradisaques que ça, au bord de la plage il y a de hautes falaises, pas très belles, des cabanons en bois et en tôle qui pulullent un peu partout et des rochers qui jalonnent le bord de plage.

dsc_3502.tbCertes la petite baignade est très apprèciée, malgré les différents obstacles pour y arriver. Mais j’ai vraiment trouvé que cette plage n’est pas très jolie et il y a beaucoup de monde, donc à éviter. Par contre il vaut aller se baigner là où nous avons dîner par la suite sur une belle plage à Jimbaran, pas très loin de l’aéroport. Nous terminons ainsi notre séjour dans un restaurant au bord de la plage, avec un couché de soleil, « à tomber par terre », dégustant un bon cocktail balinais : l’arak attack et une bonne assiette de poissons et crustacés. Nous repartons le lendemain en milieu d’après-midi pour Paris.

Album de photos : Temple d’Uluwatu et couché de soleil à Patang Patang

Commentaire sur ce séjour : C’est un magnifique séjour que j’ai passé à Bali, les balades dans les rizières, l’ascension du volcan, la marche dans les forêts tropicales, les visites des temples m’ont vraiment plus et je garderais un bon souvenir de ce pays. Aussi, j’ai appelé Bali :  »l’île aux mille sourires », car c’est vraiment ça ! Je dirais que c’est une grande richesse qu’apportent les balinais au tourisme, surtout par leur gentillesse. Je vais remercier aussi très chaleureusement le guide Pande et son assistant qui ont été formidables pendant tout notre séjour. Enfin par Terres d’Aventure, nous  avons su approcher au plus près de la vie des balinais et comprendre comment ceux-ci travaillent dans les champs et puis comprendre aussi leur vie spirituelle qui a une grande importance pour eux, comme dans la plupart des pays d’Asie.

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

4 commentaires

#1 motards célibataires a dit :

Vous avez fourni un réel travail en rédigeant cet article, merci à vous.

#2 Rencontre a dit :

Bonjour,



Dossier très complet sur l'indonesie et bali qu'on trouve rarement sur internet. Je suis certaine que tu as du faire de belles rencontres. Pour y être allé en 2014, je confirme pour les minorités chrétiennes, j'ai voulu trouver une église, cela a été très difficile...



Lucile.

#3 Andy R.Burns a dit :

Les balinais fêtent « Pagerwesi », ce jour est consacré au renforcement spirituel appelé « Portail de fer », les prières et les offrandes sont destinées à sauver l’humanité. Dans la journée des cortèges de fidèles déambulent dans les rues et le soir la foule vient déposer des offrandes par centaines dans les temples.

#4 Sylvana souffron a dit :

J’étais du voyage donc je ne peux qu’apprécier, et à juste titre, cet article. En effet Bali est vraiment une île magique. On s’y sent bien, tranquile et serein. Chaque jour est fait de mille petits bonheurs, chaque jour est un sourire. Bali est bien l’île aux mille sourires.
Sylvana

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Entrez le code de l'image
Captcha :

Accueil > Indonésie > Indonésie "Bali, l'île au mille sourires" - Juin 2012