Jordanie "La voie Royale" - Octobre 2004 - Le Globe Trotteur
 

Accueil > Jordanie > Jordanie "La voie Royale" - Octobre 2004

Jordanie "La voie Royale" - Octobre 2004

Rédigé par Arnaud - - 3 commentaires

khazneh-2.tbLa Jordanie est un pays important au niveau archéologique. De nombreuses époques se sont succédées riches de moments historiques importants, de Moïse, aux templiers, la vie des Nabatéens en arrivant à la magnifique épopée de Lawrence D’Arabie, la Jordanie est pays plein de rêves et de monuments remarquables, qu’il faut visiter absolument ! Pour ce voyage je suis parti dans un groupe de quinze personnes avec l’agence Terres d’Aventure sur le circuit de « la voie royale » pour une durée de quinze jours. Les sites les plus importants à visiter sont la ville antique romaine de Jerash au nord d’Amman, les forterresses des templiers, la mer morte, le célèbre site de Petra et enfin le désert de Wadi Rum. Il est conseillé de faire la visite de Petra en quatre jours, car le site est assez vaste. Prévoyez de bonnes chaussures car on marche beaucoup à Petra. Il y a plusieurs moyens de visiter le désert de Wadi Rum, si vous voulez décourvrir ce site, une journée suffit, de nombreux bedoins vous emmenerons pour un petit tour dans leur 4X4. Si vous êtes un bon marcheur je vous conseille de le faire en quatre jours en bivouacant dans le désert, car le paysage est à couper le souffle ! Enfin faites un tour d’une journée, ça suffit à Aqaba, pour faire un peu de plongée soumarine, les bords de la mer rouge sont réputés pour ses magnifiques coraux et ses bancs de poissons.

1 – La carte du parcours et informations sur le pays :

jordanie.tbDrapeau jordanien :

drapeau_jordanien

Superficie : 89 000 km²
Population : 5 581 000 habitants
Capitale : Amman
Langue : Arabe
Monnaie : Dinar jordanien

Régime politique : Monarchie parlementaire
Religion : Islam

2 - La préparation :

- Les vols :

Pour aller de Paris à Amman, plusieurs compagnies peuvent vous y conduire. Celle que nous avons prises est la compagnie régulière Royal Jordanian qui est une compagnie sans problème. Renseignez-vous auprès des agences de voyages ou sur Internet pour avoir les meilleurs prix attractifs.

- Les formalités :

Il faut un passeport dont la validité est supérieure à 6 mois après la fin du séjour envisagé. Il est aussi impératif d’avoir un visa qu’il faut retirer à l’ambassade de Jordanie en France, au 11, rue Alfred Dehodencq - 75016 PARIS. Emmener avec vous votre passeport, 1 photo d’identité et les 1 formulaire que vous pouvez remplir avant et les emmener directement, comme ça vous n’attenderez pas. Vous trouverez ces formulaires en téléchargement sur le site Action Visa. Mais si vous passez par une agence comme Terres d’Aventure, elle s’ocuppe de ces formalités.

- Santé :

Rien de particulier à faire, comme d’habitude les vaccins recommandés : tétanos, polio, diphtérie, etc. Les conditions d’hygiène dans ce pays sont bonnes. La Jordanie possède tout ce qu’il faut au niveau des structures sanitaires.

 3 - Le séjour :

jerash-2.tb Samedi 16 octobre 2004 : Après une bonne nuit réparatrice de notre voyage en avion, nous partons vers huit heures pour une heure de route afin d’arriver au site gréco-romain de Jerash. C’est une grande ville antique romaine que l’on peut trouver tout autour de la Méditerranée, comme Carthage en Tunisie ou Sabrata en Libye. Jerash est composé de deux grandes artères magnifiquement bordés de colonnes, dont quelques unes sont encore intactes. Vers l’entrée se trouve un grand forum romain de forme ovale (assez rare en Europe !) et en juxtaposition de ce forum se trouve un petit théâtre. Les deux grandes rues sont impressionnantes par leur taille. Au croisement de ses deux routes se trouve un Tetrapyle encore intacte. La ville de Jerash est très prospère à cette époque, c’était une ville caravanière entre plusieurs autres, comme Antioche et Palmyre, mais aussi Damas et Petra.

Album de photos : Jerash

mer_morte-2.tbAprès la visite de Jerash, nous partons directement vers la mer Morte. Nous visitons en chemin l’église de Madaba où est enfermée une très rare mosaïque représentant une carte antique les pays de Jordanie et Israël. Ensuite nous montons directement au mont Nebo, où nous avons une vue magnifique sur la mer Morte. Au sommet se trouve une petite église construite sur une plus ancienne où sont exposés de magnifiques mosaïques bizantines. A la fin de la journée, nous descendons vers la mer Morte pour se baigner, moment exceptionnel de cette baignade où votre corps flotte complètement. Faites attention à ne pas mettre la tête sous l’eau ou de plonger alors que vous avez des petites coupures sur la peau, vous le sentirez en rentrant dans l’eau. Ce phénomème est dû à la densité de sel dans l’eau, la mer Morte est à quatre cents mètres sous le niveau des océans, c’est pourquoi la densité de sel est très importante. Il y a aucune vie dans la mer morte, les poissons ne peuvent rester vivant plus de cinq minutes dans cette eau. Après la baignade nous continuons notre route vers la petite ville de Kérak.

Album de photos : Madaba, Mont Nebo et la Mer Morte

mont_nebo-2.tbDimanche 17 octobre 2004 : Après une bonne nuit à Kérak, nous partons pour la visite du château fort de ville. Cette citadelle est impressionnante par sa taille, elle a été construite en 1142 par Le Bouteiller, un croisé. Après la prise de Jérusalem, les templiers ont construits cette forteresse pour protéger la région de la Terre Sainte. Cette forterresse regorge de galeries souterraines, n’oubliez d’amener une lampe pour les visiter. Après la visite de Kérak, nous continuons la route des rois et nous arrivons en milieu d’après-midi à une autre citadelle : Shaubak. C’est ici aussi notre point de campement pour la nuit. En fin d’après-midi nous partons à pied pour gravir cette magnifique forterresse, située en haut d’une colline. Ce château fort a été construit en 1115 par Baudoin 1er, roi de Jérusalem, elle a été prise par Saladin en 1189. De ce point de vue, nous pouvons voir toute la région de Shaubak. Après la visite, nous redescendons vers notre campement, par un chemin différent de l’aller. Nous redescendons par le passage secret du château. Ce souterrain d’une centaine de mètres environ, rejoint le pied de la colline. Cette galerie est assez exigue et assez acrobatique pour descendre. Il est déconseillé pour les personnes claustrophobes de passer par ce chemin. Là aussi n’oubliez pas votre lampe !

Album de photos : Kérak et Shaubak

shaubak-2.tbLundi 18 octobre 2004 : Nous partons aujourd’hui pour notre première randonnée du séjour, nous randonnons depuis notre campement de Shaubak pour rejoindre le deuxième campement à une vingtaine de kilomètres de Petra. Nous suivons un trajet sur les collines avec des vues vraiment magnifiques. Au loin nous pouvons apercevoir la frontière avec Israël. De l’autre côté le désert de Jordanie est à perte de vue. Le soir en arrivant au campement nous montons vers le sommet le plus haut de la journée, nous pouvons voir un très beau couché de soleil. En redescendant, à la tombée du jour, nous apercevons quelques animaux qui se lèvent comme un scorpion et un magnifique caméléon.

Album de photos : 1er jour de randonnée

araba-2.tbMardi 19 octobre 2004 : Aujourd’hui est la deuxième journée de marche, nous passons encore sur les crètes où nous apercevons de beaux paysages désertiques. En milieu d’après midi le décor change, le terrain devient plus accidenté, nous sentons que notre arrivée vers Pétra est enfin proche. A la fin de la journée, nous débouchons dans un canyon que l’on appel un Siq, nous traversons en faite le petit Pétra. Il a été édifié pour que la population aisée de Pétra se rafraîchisse pendant les saisons de grandes chaleurs, car le petit Pétra est plus encaissé que son aîné et donc plus frais.

Album de photos : 2ème jour et le Petit Pétra

Mercredi 20 octobre 2004 : Nous arrivons pour notre premier jour à Pétra. Depuis longtemps nous attendions cette arrivée dans ce magnifique site. Nous passons par l’entrée obligé pour acheter le passe de quatre jours. Ensuite nous partons jusqu’à l’entrée du Siq à cheval. Après cette petite promenade, nous continuons notre chemin dans un dédale de canyons magnifiques sur deux kilomètres environ.

khazneh-2.tbLe Khazneh : Nous arrivons enfin, près du tombeau le plus connu de Pétra : le Khazneh. Le début de Pétra est une suite de magnifiques portes creusées dans la roche, ce sont en faite des tombeaux. Le premier est évidemment le plus connu et le plus photographié au monde. Ce tombeau est le plus conservé de tous, car il est à l’abri dans un profond Siq, il a été protégé pendant des millénaires de l’érosion. Les autres tombeaux ont eus moins de chance car le vent a pratiquement rongé la roche, mais ce qui a donné aussi de magnifiques dessins de couleurs. Seulement tout en haut du Khazneh l’urne a été abîmé. A l’arrivée des bédoins, quand ils ont découverts Pétra, ils étaient persuadés que l’urne possédait un trésor des Pharaons, elle a été canardée pour la détruite, en fait elle ne contient rien. Si vous voulez visiter l’intérieur du Khazneh, vous ne verrez en fait pas grand chose, les murs sont tous blancs et ils ne possèdent aucune fresque et sculptures. Remarquez les statues sur la façade, elles sont vraiment magnifiques.

Album de photos : le Khazneh

zibb_atuf-2.tbEnsuite nous traversons une succession de tombeaux creusés dans la roche. La plupart de ces tombeaux sont très abîmés par le temps. Le vent qui s’est engoufré dans ces Siqs a rongé la pierre qui est très friable. En façe de ces tombeaux, nous pouvons voir le théâtre lui aussi construit dans la roche. Ensuite nous montons vers la gauche par un très grand escalier de huit cents marches environ pour arriver à un grand plateau : Zibb Attuf, juste au dessus du Khazneh. Il faut compter environ deux heures pour arriver en haut, la montée est assez fatiguante. Zibb Attuf était un haut lieu de culte où l’on procédait à des sacrifices. Il reste encore aujourd’hui quelques vestiges du lieu de sacrifice. Vous pouvez voir tout autour de cette terrasse un splendide panorama de Pétra. Après la visite de ce plateau, nous redescendons de l’autre côté du versant, par le canyon de Qasr el Bint. Dans ce canyon vous remarquez encore des tombeaux construits dans la roche, avec des couleurs magnifiques de roses et de bleus. Dans le bas du Qasr el Bint, nous nous arrêtons dans une petite auberge tenue par une vieille femme bédouine qui nous offre par sa gentille hospitalité un très bon thé à la menthe. Après la déjeuné et une bonne sieste, nous continuons notre route vers Wadi Musa. En chemin nous visitons le grand tombeau à étages. En fin de journée, nous allons faire une randonnée en dehors du circuit touristique, pour traverser le Siq Wadi El Mataha et nous passons dans le canyon très étroit de Wadi El Mudhlim. En hiver ce chemin est totalement impraticable et très dangereux. Au bout de ce Siq, se trouve un barrage où l’eau de pluie est évacuée par ce canyon, ce qui évite d’inonder entièrement le site de Pétra. Il paraît que ce sont des torrents d’eau qui passent par ce chemin. Nous avons pu voir lors de notre traversée, un tronc d’arbre coincé à dix mètres au dessus de nos têtes !

Album de photos : Le 1er jour à Pétra

el_deir-2.tbJeudi 21 octobre 2004 : Nous partons de l’hôtel pour rejoindre le petit Pétra à quelques kilomètres de Wadi Musa. D’ici nous commençons notre randonnée par l’arrière de Pétra et nous longeons de hautes falaises pour arriver derrière El Deir. La Particularité de El Deir est sa taille. Quand nous sommes encore loin du temple, il paraît d’une taille tout à fait normale, mais lorsque nous approchons sa hauteur est démesurée ! Une personne de taille normale (environ 1,70 mètres) ne dépasse pas le pied de la porte. Ce temple est vraiment gigantesque. Sa hauteur fait plus de quarante mètres et sa largeur quarante-cinq mètres, il est très impressionnant. Ce temple a été daté, il s’agit en fait d’une monument culturel, il a été construit au IIème siècle.

Album de photos : El Deir

petra-2.tb

Après le déjeuné nous redescendons vers Pétra, par un escalier vertigineux entre le canyon. Nous sommes content de faire le chemin dans ce sens, car nous croisons de nombreuses personnes montant en peinant vers le haut de la falaise. En descendant nous passons deux petits temples creusés dans la roche, dont un avec deux bas reliefs de lions, il est appelé le Triclinium au Lions. Juste en bas de la falaise, nous visitons le petit musée où sont entreposés les fouilles archéologiques de Pétra. De nombreux petits objets et statues y sont exposés. Après cette visite nous passons dans la ville basse où nous visitons des vestiges romains avec le Cardo Maximus, une longue artère en pavé le Qsar El Bint, le seul temple nabatéen encore conservé et restauré. Au milieu du Cardo Maximus, nous nous arrêtons près des vestiges d’une ancienne église bizantine où sont conservés de magnifiques mosaîques. En fin de journée, j’ai attendu pour prendre une photo magnifique du couché de soleil sur Pétra.

Album de photos : Le 2ème jour à Pétra

jebel_haroun-2.tbVendredi 22 octobre 2004 : Aujourd’hui nous faisons la plus grande randonnée à Pétra, nous allons jusqu’au Jebel Harun. Ce lieu est selon la tradition le tombeau où repose Aaron, le frère de Moïse. Ce lieu culmine à mille trois cents mètres environ. C’est une montée assez fatiquante, surtout quand il fait chaud. Mais vous serez récompensé par la magnifique vue qui s’offre à vous. A l’est vous apercevez Pétra et surtout le seul temple que l’on voit, El Deir. A l’ouest, vous pouvez voir le désert de Wadi Araba et tout au fond Israël. Au nord et au sud ce sont les déserts de roches et de sables. Après un pique nique sur le Jebel Arun, nous redescendons vers Pétra, en chemin nous visitons le tombeau à L’Urne, le tombeau Corinthien, le tombeau Moiré et le tombeau à étages.

Album de photos : Le Jebel Harun

wadi_rum-2.tb

Samedi 23 octobre 2004 : Nous partons pour quatre heures de route vers le désert magnifique de Wadi Rum. Nous arrivons enfin à la porte du désert. Achetez votre billet à l’entrée du parc où vous attendent une trentaine de 4X4 avec des chauffeurs qui peuvent vous emmenez faire un tour dans le désert. Juste après ce bâtiment c’est le désert complet. Nous commençons notre trek en traversant un paysage magnifique de désert de sable de toutes les couleurs qui change suivant le soleil, allant du jaune très vif à la couleur pourpre. Vous avons traversé aussi d’immenses massifs rocheux où l’on peut escalader pour admirer le superbe paysage. Le désert de Wadi Rum est célèbre par la grande épopée de Lawrence D’Arabie qui défendit au début du XXème siècle la cause arabe au Proche Orient. Le film qui relate sa vie a été tourné ici en 1962.

Album de photos : Wadi Rum – 1er jour

wadi_rum1-2.tbDimanche 24 octobre 2004 : Après une bonne nuit à la belle étoile, nous partons le deuxième jour dans Wadi Rum. Le terrain est plus accidenté que la veille et nous sommes quelques fois obligés de grimper de hauts rochers pour rejoindre d’autres chemins. Le paysage est de plus en plus magnifique, et nous nous arrêtons beaucoup pour l’admirer. Nous sommes vraiment seuls dans ce désert, en deux jours nous avons croisés une caravanne de 4X4 au loin, c’est tout !

Album de photos : Wadi Rum – 2ème jour

wadi_rum2-2.tbLundi 25 octobre 2004 : Nous voici parti pour la troisième journée de randonnée dans Wadi Rum et certainement la plus dure des trois journées. Nous devions ralier le sud de Wadi Rum au nord en une journée. Nous avons fait à peu près vingt deux kilomètres en plein soleil et sous une chaleur écrasante. Mais quel spectacle ! Nous sommes de plus en plus émerveillés par la beauté du paysage, ces couleurs de sable, de roche et le ciel, c’est vraiment d’une immense beauté de la que nous offre la nature ! Nous avons traversés de multiples massifs rocheux avec des accès quelques fois un peu difficile, mais ça en vallait la peine.

Album de photos : Wadi Rum – le 3ème jour

wadi_rum3-2.tbMardi 26 novembre 2004 : Dernière matinée de randonnée dans Wadi Rum. Nous partons tôt le matin pour arriver en fin de matinée dans le village de Rum. Ce village est en pleine construction, de nombreux lottissements étaient en train d’être construits. C’est assez curieux cette coupure entre le désert où il n’y a absolument aucune civilisation et ce village où tout se construit. Après avoir pris un bon petit thé chez notre chauffeur des quatre jours, nous reprenons le mini bus qui nous emmène directement à Aqaba. Cette ville est située tout en bas de la Jordanie, c’est un peu la station balnéaire de la Jordanie au bout de la Mer Rouge. Juste en façe d’Aqaba se trouve la frontière avec Israël dont la ville Eilat touche Aqaba. L’après-midi nous allons directement faire un petit plongeon dans la Mer Rouge pour voir les magnifiques coreaux de cette mer. Le lendemain nous passons toute la journée à la plage d’Aqaba pour nous reposer d’une magnifique séjour que nous avons passons en Jordanie. Le soir vers minuit nous reprenons pour un bus pour voyager de nuit vers Amman où nous reprenons notre avion pour Paris. Une heure avant notre décollage d’Amman, nous avons appris que Arafat, très malade, avait quitté par cet aéroport, le Moyen Orient, pour passer les derniers jours de sa vie en France.

Album de photos : Wadi Rum – le 4ème jour

Commentaire sur le voyage : La Jordanie est un pays vraiment riche d’histoire et de sites archéologie, il ne faut pas oublier non plus le magnifique désert de Wadi Rum. Il est vraiment nécessaire de faire ce voyage en quinze jours, car il y a d’inombrables choses à voir. Toutes les époques marquantes de ce pays sont représentés, les Romains, l’âge d’or des bédoins avec Pétra et l’épopée héroïque de Lawrence d’Arabie. Ce séjour en Jordanie fait parti de l’un des meilleurs voyages que j’ai fais jusqu’à maintenant.

UN:F [1.9.22_1171]

 

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

3 commentaires

#1 randonnée jordanie a dit :

Extraordinaire pays. Mon coup de coeur ! La Jordanie est magique ! Randonnée dans la vallée de Dana, visite de Petra, découverte du Wadi Rum… c’est décidé, j’y retourne !

#2 camille a dit :

Bonjour,

Pour toutes sortes de randonnees dans le desert a Wadi Rum (trekking, scrambling, randonnees a cheval), je vous conseille de contacter Saleem et Salem Ali Al Zalabiah de l’agence Jordantracks (www.jordantracks.com)

Bon voyage

#3 Virginie a dit :

Bonjour,

Je souhaite partir avec Terre d’Aventures en Jordanie en octobre prochain pour le circuit « Les Canyons de la Mer Morte ». Je n’ai jamais voyagé avec cet organisme. Qu’en est-il de leur sérieux. Et la sécurité pour les touristes en Jordanie? Que pensez-vous du circuit qu’ils proposent?
Merci!

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Entrez le code de l'image
Captcha :

Accueil > Jordanie > Jordanie "La voie Royale" - Octobre 2004