Accueil > Mauritanie > Mauritanie "Chinguetti et les oasis de l'Adrar" - Décembre 2003

Mauritanie "Chinguetti et les oasis de l'Adrar" - Décembre 2003

Rédigé par Arnaud - - 4 commentaires

dunes-2.tbLa Mauritanie est un pays pour la randonnée dans le désert. Je suis parti avec une agence de voyages Terres d’Aventure spécialisée dans le trekking. Nous étions un petit groupe de quinze personnes à partir pour semaine dans le désert du Sahara et plus particulièrement dans la région du massif de l’Adrar, près de la ville d’Atar. La Mauritanie par son désert est une destination très appréciée par les touristes randonneurs. Plus de 3 vols hebdomadaires sont assurés entre la France et la Mauritanie et d’ailleurs vous ne verrez dans ce avions que des randonneurs. Les compagnies qui assurent ces vols sont pour la plupart des charters comme Air Méditérranée. Si vous ne désirez pas voyager dans un groupe vous avez la possibilité de louer les services d’un guide local, mais il faut connaître les guides qui veulent bien vous accompagnez. Pour parcourir le désert il est indispensable de partir dans les périodes de septembre à avril, car après la chaleur est vraiment intense. D’ailleurs vous ne verrez pas d’agences vous proposez des parcours hors de ces périodes.

1 – La carte du parcours et informations sur le pays :

mauritanie.tbDrapeau mauritanien :

drapeau_mauritanien

Superficie : 1 030 700 km²
Population : 3 millions d’habitants
Capitale : Nouaktchott
Régime : République islamique
Monnaie : Ouguiya

2 - La préparation :

- L’équipement :

Pour voyager dans le désert il faut évidemment un équipement pour le bivouac. Un sac à dos n’est pas nécessaire, car le portage est assuré pendant votre périple, un grand sac de voyage très résistant suffit. Toutefois il faut prendre un petit sac à dos de 20 litres pour la journée. De janvier à février il faut absolument prendre des affaires chaudes pour la nuit car elles sont vraiment glaciales, les températures peuvent descendre jusqu’à zéro degrès ! Pendant la journée portez des vêtements légers, surtout ne pas oublier chapeau, lunettes de soleil, crème solaire, car le soleil tape vraiment ! De plus si vous êtes très sensible au soleil, portez des chemises à manches longues. Amenez aussi 2 gourdes de un litre et demi, dans le désert on se déshydrate très vite. Pour la marche prenez des chaussures légères et pas trop chaudes, aussi la plupart du temps vous pouvez dans le sable marcher pieds nues, c’est très agréable. Aussi ce qui est très pratique c’est d’avoir un chèche (grand foulard de 2 à 3 mètres porté par les touaregs et qui s’enroule autour de la tête), il protège vraiment des coups du soleil mais aussi des vents et des tempêtes de sable. Comme il n’y a pratiquement pas d’eau dans le désert, sauf dans les oasis et les puits, le ravitaillement se fait la plus part du temp uniquement tous les 2 à 3 jours. C’est eau est souvent réservée pour la boisson et la cuisine. La toilette est donc très sommaire, il faut prendre pour cela des lingettes, c’est vraiment très bien et ça suffit.

- Les formalités :

Il faut un passeport dont la validité est supérieure à 6 mois après la fin du séjour envisagé. Il est aussi impératif d’avoir un visa qu’il faut retirer à l’ambassade de Mauritanie en France, au 5, rue Montévidéo - 75016 PARIS. Emmener avec vous votre passeport, 1 photo d’identité et les 1 formulaire que vous pouvez remplir avant et les emmener directement, comme ça vous n’attenderez pas. Vous trouverez ces formulaires en téléchargement sur le site Action Visa. Une photocopie du billet d’avion aller et retour sont aussi demandé. Mais si vous passez par une agence comme Terres d’Aventure, elle s’ocuppe de ces formalités.

- Les vols :

Trois vols hebodmadaire sont assurés, des charters peuvent vous emmenez à Atar qui est la deuxième ville de Mauritanie, c’est le point de départ pour le désert. Les compagnies comme Air Méditerranée peuvent vous y emmenez. Renseignez-vous auprés des agences de voyage ou des sites internet spécialisés pour les billets d’avion. Généralement le départ du vol se fait très tôt le matin à Paris, c’est le premier vol de la journée à six heures du matin.

- Santé :

Il est très conseillé de faire la plupart les vaccins recommandés avant le départ, notamment la fièvre jaune. Les vaccins contre l’hépatite, la typhoïde sont aussi nécessaires. Renseignez-vous auprès de l’institut pasteur. Ce qui est très conseillé aussi c’est un traitement préventif anti-paludisme, surtout si la pluie est au rendez-vous, et oui, il peut pleuvoir dans le désert ! Je n’avais pas pris ce traitement et évidemment dix jours après mon voyage, j’ai attrappé le paludisme ! Alors vraiment c’est très conseillé, même si le guide vous dit que ce n’est pas nécessaire.

3 - Le trek :

Samedi 6 décembre 2003 : Comme l’avion décolle à six heures du matin, je suis arrivé la veille à l’aéroport, j’ai pris le dernier RER à minuit pour me rendre au terminal 3 de Roissy. Là-bas vous pouvez sans problème dormir avec d’autres randonneurs comme moi dans l’aéroport en attendant votre avion, les forces de police ne vous mettent pas dehors ! A quatre heures un organisateur de l’agence Terres D’aventure et le guide viennent nous remettre les billets d’avions et nous donner quelques gros sacs d’intendance pour la semaine. Le guide que nous avions eus est français, il connait vraiment bien la Mauritanie et il parle courramment l’arabe.

sahara-2.tbDimanche 7 décembre 2003 : Il faut compter à peu près cinq heures de vol jusqu’à Atar. Donc nous sommes arrivés à onze heures au dessus d’Atar, l’avion a tourné en rond pendant une heure, car il ne pouvait pas atterrir tout de suite à cause d’un orage sur la ville. Enfin nous atterissons, nous sommes allés directement à l’auberge pour prendre un déjeuné mauritanien, fait par la propriétaire de l’auberge.

Ensuite nous sommes partis pour deux heures de 4X4 vers le point de départ du trekking. Arrivée à notre destination, nous avons marché pendant deux heures environ jusqu’à notre premier bivouac. Ce jour là c’était assez difficile de monter les tentes et de rester sur place, car une belle tempête de sable avait commencée.

Nous faisions entre 15 et 20 kms par jour de marche. Faire de la randonnée avec la chaleur dans le sable est assez fatiguant, c’est pourquoi les parcours n’étaient pas trop longs. Aussi après le déjeuné nous avions presque deux heures d’arrêt pour ne pas partir sous le soleil brûlant de l’après midi. Donc cette semaine de randonnée, nous avons parcouru plus d’une centaine de kilomètres à pied. Nous avons marché entre les massifs rocheux et vers la fin du parcours dans les dunes de sable. Ce qui était curieux et ce qui a intérrogé notre guide, est que la végétation a vraiment poussée cette fois-ci. Pendant le parcours nous avons vu beaucoup de verdure et même des fruits poussés sur le sol, comme des énormes pastèques !

Album de photos : 1er jour

adrar-2.tbLundi 8 décembre 2003 : le lendemain, nous nous sommes levé vers six heures du matin pour profiter le plus possible de la fraîcheur de la matinée. Nous partons entre deux massifs montagneux de roches qui débouche ensuite vers une longue ligne droite, là nous avons vraiment sentis la chaleur venir. Après le déjeuner nous marchons encore deux heures pour arriver au pied d’une montagne pour le deuxième bivouac.

Album de photos : le 2ème jour

oasis-2.tbMardi 9 décembre 2003: Toujours levé à 6 heures nous continuons notre chemin, mais cette fois-ci le parcours est le plus accidenté et verdoyant que le jour précédent. Nous traversons quelques palmeraies et beaucoup de massifs rocheux. Vers midi nous arrêtons près d’une très belle oasis où nous nous reposons dans ce lieu très calme.

Album de photos : le 3ème jour

palmeraie-2.tbMercredi 10 décembre 2003 : Le quatrième jour nous continuons notre route vers la fin de la boucle, nous allons commençé à marcher vraiment dans les dunes, qui sont à perte de vue. C’est la partie du voyage que je préfère, car le paysage est vraiment grandiose ! Ces dunes ont réellement un aspect fantomatique et elles sont vraiment immenses. Aussi pendant cette journée, nous avons croisé beaucoup de camps de nomades. Ils vivent ici pendant quelques mois. Ces touaregs font pousser quelques légumes et élever du bétail, après ils se déplacent à quelques dizaines de kilomètres et recommencent à faire des plantations, ils vont là où il y a de l’eau.

Album de photos : le 4ème jour

desert-2.tbJeudi 11 décembre 2003 : Nous continuons notre périple dans l’immensité désertique qui s’étend devant nous. Nous montons et descendons des dunes de plus de 30 mètres de haut ! A ce moment là vous pouvez vous déchausser, car c’est très agréable de marcher dans le sable chaud. A midi nous nous arrêtons dans une palmeraie et nous étions ravis de prendre notre première douche de la semaine au puit. Après le déjeuné et une bonne sieste bien méritée, nous continuons notre route pour arriver en fin de journée dans un village. En traversant le village nous avons été touchés par la population. Ils sont très pauvres et de nombreuses personnes sont malades, nous leurs avons donnés quelques médicaments. Néamoins nous avons été ravi de voir des enfants souriants et ils n’ont pas peur de venir vous voir pour vous posez pleins de questions. A la sortie du village nous nous arrêtons à notre prochain campement. Le cuisinier et les chameliers nous accueillent avec cette coutume journalière : le thé à la menthe.

Album de photos : le 5ème jour

dunes-2.tbVendredi 12 décembre 2003: Aujourd’hui est la plus longue marche du séjour, nous devons faire plus de 22 kilomètres pour rejoindre notre dernier bivouac. Au début du parcours nous avons encore marché dans les hautes dunes pour arriver ensuite sur un terrain plus plat, bordé de palmeraie. Vers le milieu de l’après midi, le vent a commencé a se lever. C’était assez extraordinaire comme paysage, car nous avons vu à des kilomètres un mur de sable s’élevé dans les airs et s’approcher de nous. Cette nuit a été assez dur, le vent n’a pas arrêté de nous frapper avec le sable.

Album de photos : le 6ème jour

chinguetti-mosquee-2.tbSamedi 13 décembre 2003 : Nous nous réveillons avant le levé du soleil. Nous devons partir tôt, car nous avons toute une matinée de 4X4 pour arriver à la petite ville de Chinguetti. Les chauffeurs ont eu beaucoup de mal à démarrer leur voiture. Le vent de sable qui a soufflé une bonne partie de la nuit, a grippé les moteurs. Nous arrivons enfin à partir avec tous les véhicules pour notre destination. Nous devons bien nous accrocher, car les 4X4 foncent à toute vitesse à travers le magnifique paysage du désert. Après cinq heures de piste, nous arrivons enfin pour le déjeuner à Chinguetti. Cette ville est assez curieuse, car elle est divisée en deux. A un kilomètre envion se trouve la nouvelle ville qui a été contruite il y a quelques années seulement. La vieille ville est maintenant complètement envahie par le sable qui rentre partout dans les maisons. Au milieu des deux villes se trouve une grande étendue de sable où toutes les caravanes de chameaux, mais aussi de 4X4 arrivent des quatres coins de la Mauritanie. Après le déjeuné nous visitons une des bibliothèques célèbrent dans tout le pays par ses magnifiques livres anciens et manuscrits. Certains ont plusieurs centaines d’années ! Après la visite de Chinguetti, nous partons directement avec les véhicules pour rentrer à Atar. Après une bonne nuit à l’auberge, nous reprenons l’avion le lendemain pour rentrer à Paris.

Album de photos : Le 7ème jour

Commentaire sur le voyage : Ce séjour en Mauritanie restera l’un de mes préférés, l’ambiance était vraiment exceptionnelle. Je conseille vraiment aux personnes désireux de faire un voyage dans ce pays, de le faire à pied, car la beauté du paysage est époustouflant, on sent réellement le désert et on a vraiment un sentiment de liberté. Une semaine suffit pour vraiment apprécier l’ambiance du désert.

UN:F [1.9.22_1171]

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

  • Actuellement 1.50/5

 Note : 1.5/5 (2 votes enregistrés) Votes clos.

Classé dans : Mauritanie - Mots clés : aucun

4 commentaires

#1 Sophie a dit :

Je pars aussi avec Terre d’Aventure fin novembre…et il semblerait que ce soit le même parcours!
Tes commentaires et tes photos rendent encore plus difficile l’attente…
Mais merci de nous faire partager ton voyage et tes conseils avisés (je prends bonne note de la présence de ce vent capricieux…)

#2 Stephwill a dit :

J’ai adoré la Mauritabie, nous y sommes allés pour Noel 2006, c’etait génial.

#3 pillot sylvie a dit :

Rebonjour,
Je vous avais déjà laisser un petit mot.
Je souhaiterais savoir, si vous aviez organiser votre voyage en consultant des revues, internet….
je voudrais préparer au mieux notre voyage.
Par avance merci de vos renseignements

#4 Sylvie et Christophe a dit :

C’est un très beau voyage que tu nous présente et pour tout te dire, nous allons le faire au mois de novembre avec des amis.
J’espère que nous en reviendrons comme toi, emerveillé par la beauté des paysages du désert.

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la première lettre du mot eqin ? :

Accueil > Mauritanie > Mauritanie "Chinguetti et les oasis de l'Adrar" - Décembre 2003