Accueil > Népal > Népal "De Ghorepani au Sanctuaire des Annapurnas" - Avril 2009

Népal "De Ghorepani au Sanctuaire des Annapurnas" - Avril 2009

Rédigé par Arnaud - - 7 commentaires

dsc_1259.tbLe massif des Annapurna est l’un des plus importants de la chaîne himalayenne. Il se trouve à 200 kms, à l’ouest de Katmandou. Les Annapurnas sont constitués d’une quinzaine de sommets à plus de 7000 mètres. Le plus connu est évidemment l’Annapurna I, gravi pour la première fois en 1950 par Maurice Herzog. Aujourd’hui la région des Annapurnas est très fréquentée par des touristes du monde entier qui viennent parcourir par ses nombreux treks les magnifiques sommets de la chaîne himalayenne. Parmi ceux les plus visités il y a évidemment le Tour des Annapurna et celui du Sanctuaire des Annapurna. Comme dans la plus part de mes voyages, je suis parti une nouvelle fois avec un groupe de Terres d’Aventure pour un trek de 15 jours au Sanctuaire des Annapurna. Dans ce trek a été ajouté une variante que l’on appel : le balcon des Annapurna. Ce trek n’est pas difficile en lui-même, mais un entraînement adéquat, est nécessaire pour sa bonne réalisation. En effet, des journées de 5 à 6 heures de marche, avec pour final l’ascension jusqu’au Sanctuaire à plus de 4000 mètres d’altitude, est considéré comme un trek physique et éprouvant pour les jambes.

Lien partenaire : logo-allibert Trekking au Népal chez Allibert

nepal.tbDrapeau népalais :

drapeau_nepalais

Population : 29 millions d’habitants
Superficie : 147 180 km²
Capital : Katmandou
Langue : Népali
Monnaie : La roupie népalaise
Politique : République depuis 2008

2 – La préparation :

Le vol : Pour aller au Népal, plusieurs compagnies font de nombreuses rotations par semaine. En partant de Paris, il n’existe pas de vol direct jusqu’à Katmandou. Il y a évidemment une escale dans le pays de la compagnie. Nous avons pris pour notre part, une compagnie arabe, c’est Etihad Airways. Cette compagnie est vraiment très bien, il n’y a rien à dire, le service à bord est impeccable, les avions sont très récents et bien entretenus. Vous ne vous ennuierez pas à bord, de nombreux films assez récents (plus de 80 !) en langue française sont diffusés, petit plus : une petite camera est située à l’avant de l’appareil projette en direct l’atterissage et le décollage de l’avion (pour les amateurs d’aviation). Nous avons pris aussi un vol de Pokhara à Katmandou, c’est une petite compagnie népalaise : Agni Air. Ce sont des bimoteurs à hélice, ces petits avions ne peuvent emmener qu’une dizaine de passagers à la fois.

Formalités : Pour entrer au Népal, il faut impérativement un passeport dont la validité est supérieure à 6 mois à la fin de votre séjour. Un visa d’entrée touristique est aussi indispensable, vous pouvez l’obtenir directement à l’ambassade du Népal à Paris, à l’adresse suivante : 45 bis rue des Acacias, 75017 Paris. Le prix pour un séjour de 15 jours est de 25 euros. Mais pour plus de facilité, vous pouvez directement l’obtenir à l’aéroport en arrivant à Katmandou. Le plus gros souci est l’attente, sauf si vous arrivez dans les premiers au comptoir. L’attente peut durer plus d’une heure avant de sortir de l’aéroport. Vous pouvez directement payer en euros, en dollars et même en roupie népalaise. Il y a un formulaire à remplir et très important, amenez une photo d’identité. Si vous venez faire un trek, il est impératif d’obtenir un permis de trek. Il faut pour cela amener deux photos.

Santé : Pour faire un séjour au Népal, il est indispensable de faire les vaccins appropriés, comme l’hépatite A et B, la typhoïde, le vaccin contre la rage. Si vous voulez faire le trek pendant les vacances d’été, il est très conseillé de prendre en plus un traitement contre le paludisme, surtout dans la région du Teraï. Aussi renseignez-vous contre le mal aigue des montagnes (MAM), un traitement à base de Diamox est nécessaire. Mais si vous envisagez d’aller dans le Sanctuaire des Annapurnas, il n’est pas nécessaire, il suffit pour cela de ne pas monter trop vite, de boire beaucoup et de respecter les paliers d’acclimatations.

Hébergement : Comme la région est très fréquentée par des « trekkeurs », beaucoup d’habitants ont su tirer profit de cette manne touristique en construisant de nombreuses guest houses, que l’on appel plus particulièrement des lodges. Ces lodges sont plus ou moins confortables, surtout ceux qui sont situés plus bas ont l’électricité et l’eau chaude pour les douches. Je vous conseille pour préserver l’écologie, de ne prendre des douches que si l’eau est chauffée au solaire et non au feu de bois, ceci pour préserver les forêts qui disparaissent de plus en plus dans cette région. Aussi tout dépend de la fréquentation en saison, mais si vous envisagez de faire seul le trek du sanctuaire des Annapurna, je vous conseille d’arriver assez tôt pour réserver une chambre dans un lodge, car le premier arrivé est le premier servi, il n’existe pas de réservation à l’avance. La plupart des lodges possèdent en moyenne 6 chambres de 2 à 3 places.

Nourriture : Pour faire un trek dans le sanctuaire, il n’est pas nécessaire d’amener des provisions, sur tout le parcours, il y a de nombreux restaurants, qui vous proposent le plat local, le Dahl Bat. Ce plat est servi de riz, accompagnée d’une soupe de lentille. Il y a très peu de viande, mais surtout beaucoup de légumes et de nombreux épices. Mais vous avez aussi la possibilité, si vous commencez à avoir une indigestion du Dahl Bat, d’avoir de la cuisine occidentale : des frites, des pizzas, un plat de pâtes, etc.

Argent : La monnaie au Népal est la roupie népalaise. Un euro vaut en moyenne un peu plus de 100 roupies népalaises. Vous pouvez faire du change dans beaucoup d’endroits, surtout dans les grandes villes, mais la monnaie européenne est acceptée un peu partout, aussi bien pendant le trek.

Equipement : Pour faire un trek, il faut un matériel adapté à la montagne. Il est donc impératif d’avoir de bonnes chaussures de trekking à tiges longues et de préférence à semelle Vibram. Aussi une bonne veste Gore Tex est indispensable, surtout si vous allez dans le Sanctuaire. Des gants ou des moufles, un bon bonnet, un pantalon de trekking. Des tee-shirts, surtout PAS DE COTON ! Car ils ne sèchent pas. Il est aussi indispensable si vous dormez en lodges d’amener un sac de couchage, je vous conseille de prendre un sac de -5 à zéro degrés, un peu plus si vous voulez faire ce trek à partir du mois de novembre.

3 – Le Séjour :

dsc_1826.tbDimanche 5 avril et lundi 6 avril 2009 : Nous avions rendez-vous pour le vol à 19h40 à Roissy Charles de Gaulle. Après avoir passé l’enregistrement des bagages, l’attente et le vol pour Abu Dhabi, (l’escale pour Katmandou), nous arrivons lundi en fin d’après-midi à l’aéroport de Katmandou. Le passage pour le visa est interminable, plus d’une heure trente d’attente. Il y a beaucoup de formalités à remplir. Nous sommes accueillis par notre guide de l’agence locale avec laquelle Terres d’Aventure sous-traite, il s’agit de l’agence Adventure 6000. Nous sommes donc accueillis dans un très luxueux hôtel Hyatt de Katmandou. Terdav a choisi cet hôtel, car il se trouve très proche de l’aéroport. La raison est simple, il y a quelques années, il y a eu une grève des transports qui a paralysée toute la ville, et les précédents groupes ne pouvaient pas rejoindre l’aéroport pour le départ vers Paris, panique ! Nous sommes donc accueillis par notre guide népalais et nous faisons connaissance des participants pour ce trek, nous sommes donc un groupe de 10 personnes. Dans ce groupe, il y quelques nationalités : trois canadiens, une suisse et le reste de français. Après avoir reçu le foulard blanc de bienvenue et apporter les bagages dans les chambres, nous allons dîner dans un restaurant où une terrasse surplombe la magnifique place du Buddhanath Stupa.

dsc_0671.tb Mardi 7 avril 2009 : Nous partons tôt le matin pour la ville de Pokhara. Cette ville est le départ pour les treks des Annapurnas. Nous avons aujourd’hui 7 heures de route pour parcourir environ 250 kilomètres. Il n’y a qu’une seule route, très emcombrée pour rejoindre Pokhara. A la sortie de Katmandou, le reste de l’équipe Adventure 6000 nous rejoigne, les 5 porteurs, le Sirdar (chef d’équipe), le cuisinier et le Sherpa (aide d’équipe pour les clients). Nous avons donc une longue route vers Pokhara, la route est vraiment difficile, beaucoup de cailloux, de ‘dos d’âne », des creux et surtout des embouteillages monstrueux causé pour la plupart du temps par les fameux camions Tata en panne. Quelques fois, nous sommes obligés d’attendre de longues minutes avant de pouvoir continuer la route. En milieu d’après-midi, nous arrivons enfin à Pokhara. Nous nous installons pour une dernière nuit confortable à l’hôtel, demain nous commençons le trek. En fin d’après-midi, notre guide nous emmène pour une balade le long du lac de Pokhara. Une petite balade en barque est appréciée et nous nous retrouvons en face sur une petite île où est installé un petit temple hindou au nom de Tal Barahi. Cette vue de fin d’après-midi est magnifique, nous regrettons un peu de ne pas voir le massif des Annapurna en arrière plan, couvert par un épais brouillard. Après la visite du lac, nous allons dîner dans un petit restaurant près du lac. Au moment du dîner, un spectacle de danses locales est présenté.

Album de photos : Le lac de Pokhara

dsc_0735.tbMercredi 8 avril 2009 : Nous partons vers 7h00 pour une heure environ de bus sur une route très sinueuse vers le point de départ de notre trek. Nous rejoignons le point de rendez-vous à Lumle. Après avoir chargé nos sac à dos, vérifier les chaussures, rempli nos gourdes et attendre que les porteurs chargent les sacs sur leur dos. C’est incroyable ce qu’ils peuvent transporter, ils portent par personne deux sac de 20 kilos, ce qui fait un poids de 40 à 50 kilos par porteur ! En plus la plupart d’entre eux sont très jeunes, certains ne dépassent pas 17 ans ! Ils sont de petites tailles, certains n’ont pas de chaussures de marche, mais des nu-pieds. Donc nous voilà parti pour une à deux heures de marche, nous croisons quelques villages magnifiques, la plupart des maisons sont bien décorées et des petits rothodentrons embellissent les terrasses et les fenêtres des habitations. Nous apprécions les couleurs locales, les habitants sont bien habillés par des couleurs vivent. A chaque fois que nous passons nous disons le bonjour local, le « Namasté ». Ils nous répondent avec un grand sourire. Nous arrivons en fin d’après-midi vers notre premier lodge à Tikhedhungga. Les chambres de deux lits sont réparties par couple ou par amis. Ces chambres sont assez confortables et nous passons de bonnes nuits.

Album de photos : De Limlé à Tikhedhungga

dsc_0778.tbJeudi 9 avril 2009 : Une longue et difficile marche nous attend pour aujourd’hui, car nous devons aller à Ghorepani et nous passons de 1500 mètres à plus de 2700 mètres, soit plus de 1200 mètres de dénivelés dans la journée. Pour agrémenter la difficulté, le chemin est formé uniquement de marches. Nous mettrons plusieurs heures pour arriver en haut. Bien que la randonnée soit un peu fatigante, le chemin ne pose pas de difficultés majeures. Et c’est une file interminable de trekkeurs qui se retrouvent sur ce même chemin, nous avons l’impression d’être sur un boulevard, nous marchons quelques fois en file indienne. Cette partie du chemin est vraiment beau et nous avons des vues magnifiques sur toute la vallée de Bhurungdhi Khola, nous traversons de beaux villages et quelques ponts suspendus qui sont très bien entretenus. Nous arrivons vers 13h00 pour un repas bien mérité à Ban Thanti. Nous sentons pendant le déjeuner que le ciel devient très menaçant, une petite pluie commence à tomber. Nous nous couvrons et nous partons pour rejoindre Ghorepani. Pendant la montée la pluie redouble d’effort et c’est enfin les orages qui arrivent, nous entendons de beaux coups de tonnerre qui résonnent dans toute la vallée. Nous arrivons en fin d’après-midi, complètement trempée à Ghorepani. A peine entré dans le lodge, la pluie est de plus en plus forte, et c’est la grêle qui fait son apparition, des gros grêlons, la pluie va durer encore plus d’une heure et nous pensons aux malheureux trekkeurs qui sont encore sur les chemins. Après un repos bien mérité, nous descendons pour le dîner vers 19h00, au menu une soupe de tomate et ail. Cette soupe d’ail est paraît-il très bon pour lutter contre le mal de l’altitude et elle nous a été donnée, car le lendemain nous partons très tôt pour monter à 3219 mètres, à Poon Hill. A la fin de dîner, nous goûtons aussi pour la première fois à un thé spécial du Népal, le Milk Masala. C’est un thé avec des épices et une bonne senteur de clous de girofle. Ce thé est accompagné d’un nuage de lait et un peu de sucre. Délicieux !

Album de photos : La montée vers Ghorepani

dsc_0826.tb Vendredi 10 avril 2009 : Nous nous levons donc très tôt vers 4h00 du matin pour monter vers Poon Hill. L’air du matin n’est pas encore très froid à cette altitude, mais il fait nuit noire, la lune n’est pas apparue. Nous montons donc en file indienne sur le chemin de Poon Hill. Au départ nous croisons quelques groupes de trekkeurs ayant la même idée. Puis tout au long de la montée, nous rencontrons encore de plus en plus de groupes pour l’ascension et c’est un véritable boulevard de trekkeurs pour le Poon Hill. Voir cette ligne de lampes frontales sur le chemin enneigé est magnifique. Nous arrivons donc une bonne heure plus tard au sommet, la neige a envahie tous les arbres, il fait très froid. Et nous voyons ce magnifique panorama de la chaîne des Annapurnas et du massif de Dhaulagiri au levé du soleil. C’est vraiment très beau, nous admirons tous ces sommets où le vent forme des nuages roses orangés de neige. Nous voyons donc les sommets du Dhaulagiri (8167 mètres), du Machapuchare (6997 mètres), de l’Annapurna sud (7219 mètres). Cliquez ICI pour voir une vue panoramique. En haut il y a monde fou, plus de 200 personnes admirant ce beau spectacle ! Nous montons encore pour un dernier effort sur la tour d’observation pour une belle photo panoramique de ces massifs. J’ai les mains gelées et nous nous attarderons pas à descendre par le même chemin. Nous admirons encore une dernière fois par cette végétation enneigée, ce ciel avec un bleu profond et la neige éternelle qui recouvre ces plus hauts sommets. Nous arrivons vers 9h00 pour un petit déjeuner bien mérité, ensuite sans nous attarder, nous bouclons notre sac et nous repartons. Nous continuons donc notre route avec beaucoup de monde vers Tadapani. En haut nous avons une belle vue sur les deux massifs, Poon Hill et le village de Ghorepani. En chemin nous croisons une trentaine de véritables sportifs pour une course du Sanctuaire des Annapurnas vers le col du Thorong La. C’est une course qui a lieue, il paraît une fois par an, nous applaudissons donc ces véritables forçats de la route. Après avoir admiré la vue sur le massif des Annapurnas, nous redescendons vers le village de Ban Thanti pour le déjeuner, en passant dans une forêt luxuriante, la descente est raide et nous descendons dans des gorges assez profondes. Après le déjeuner, nous reprenons le chemin pour une heure environ et nous arrivons au lodge de Tadapani pour une nuit bien méritée (car la journée fut très longue).

Album de photos : De Poon Hill à Tadapani

dsc_0976.tbSamedi 11 avril 2009 : Nous passons la journée à monter et à descendre vers Chomrong, journée donc fatigante pour l’organisme. Mais d’un autre côté nous sommes gâtés par des vues magnifiques sur la vallée du Modi Khola et la chaîne des Annapurna, mais aussi par les très hauts sommets comme le Machhapuchhare culminant à 6997 mètres, l’Annapurna Sud à 7219 mètres et enfin le Hiun Chuli à 6441 mètres. En chemin nous croisons beaucoup de populations locales et des habitations typiques du pays. Le chemin longe aussi par une multitude de champs cultivés en terrasses. Nous admirons du haut de notre chemin ces terrasses qui forment une très belle géométrie, baignée par une belle lumière tout au long de la journée. En fin d’après-midi à l’approche de notre refuge à Chomrong, nous nous arrêtons à une terrasse surplombant un magnifique spectacle de montagnes qui s’offrent à nous et nous admirons avec beaucoup de joies ces plus hauts sommets des Annapurna. Nous redescendons ensuite pour une heure environ vers Chomrong.

Album de photos : de Tadapani à Chomrong

dsc_1047.tbDimanche 12 avril 2009 : Nous partons comme d’habitude tôt le matin vers 7h00. C’est une petite journée de marche qui nous attend, nous n’avons que 4 heures. Nous montons ainsi vers Dobhan situé à 2600 mètres d’altitude. Nous longeons toujours le chemin à travers une forêt de bambous. En chemin nous apercevons quelques singes sauvages à têtes noires et poil blanc, appelés Langur. C’est curieux petits singes se jettent littéralement de branche en branche pour saisir les belles feuilles nécessaire à leur nourriture. Nous arrivons en milieu d’après-midi à Dobhan. En fin d’après-midi nous avons un bel orage, heureusement que nous sommes déjà au lodge, évitant ainsi le déluge. Après la pluie le ciel se dégage enfin et nous offre une magnifique vue sur le sommet du Machhapuchhre. Au couché du soleil, nous admirons le bout de ce sommet baignée d’une belle lumière jaune orangée. C’est magnifique !

Album de photos : Dans la forêt de bambous vers Dobhan

dsc_1135.tbLundi 13 avril 2009 : Aujourd’hui est une journée de marche fatigante, car nous devons rejoindre le camp du Machhapuchhre situé à 3700 mètres d’altitude, le Machhapuchhre Base Camp (MBC). Nous quittons de plus en plus la végétation pour nous retrouver enfin dans le Sanctuaire des Annapurna. Nous traversons un long couloir d’anciens glaciers. Les vues sont magnifiques, nous ne voyons pas encore le sommet du Machhapuchhre, il y a beaucoup de nuages. Le passage n’est pas facile, car il y a de nombreux couloirs d’avalanches à traverser. En fin d’après-midi, nous arrivons au camp de base. Après avoir installé nos sacs dans les lodges, nous décidons de monter encore plus haut pour nous habituer à l’altitude et passer ainsi une bonne nuit. Nous montons donc 200 à 300 mètres de plus pour nous retrouver en haut d’une moraine surplombant le camp base. La vue est vraiment splendide, nous commençons à voir l’Annapurna Sud, le Machhapuchre et quelques sommets enneigés.

Album de photos : En montant vers le camp de base du Machhapuchhre

dsc_1259.tbMardi 14 avril 2009 : Nous nous réveillons très tôt, avant le levé du jour, à 4h00 du matin exactement. La nuit n’a pas été difficile, comme nous le craignons, le mal de l’altitude et le froid nous ont épargnés. Nous enfilons nos chaussures, nous nous habillons chaudement et nous voilà parti pour atteindre ce matin à 4130 mètres le camp de base de l’Annpurna, l’Annapurna Base Camp (ABC). La nuit est claire, heureusement, car notre guide qui s’est réveillé une heure avant nous, a vu le ciel complètement bouché par des nuages et il s’inquiétait de partir. Donc nous montons en file indienne avec nos lampes frontales vers le camp base. Le chemin est facile, un peu glissant, car il y a de la neige à cette altitude. Lorsque nous nous approchons du camp base, le soleil commence à se lever et nous sommes littéralement émerveillé par la vue extraordinaire que nous offrent les montagnes et ses lumières magnifiques. Nous apercevons plusieurs sommets, comme l’Annapurna I (le plus haut du sanctuaire – 8091 mètres). C’est par cette montagne qu’à été gravi pour la première fois un 8000 mètres en 1950, par Maurice Herzog. Ensuite devant nous, nous avons l’Annapurna sud qui culmine à 7219 mètres, à notre gauche, nous avons le Hiun Chuli à 6441 mètres. De l’autre côté, nous avons plusieurs sommets : Bharha Chuli (7647 mètres), Khangsar Kang (7485 mètres), Singu Chuli (6501 mètres), Tharpu Chuli (5695 mètres), Annapurna III (7595 mètres), Gandharwa Chuli (6248 mètres) et enfin le Machhapuchhre (6997 mètres). Cliquez ICI pour voir un panorama du sanctuaire. Vers 7h00 nous entrons au chaud dans un lodge du camp de base pour prendre un très bon petit déjeuner de galettes et de Pan cakes. Vers 8h00, le guide décide de monter encore un peu plus haut et c’est pendant une heure trente que nous allons gravir au dessus du camp de l’Annapurna une moraine, sous l’Annapurna Sud. Nous sommes à plus de 4350 mètres, le point le plus haut du séjour, et nous nous éblouissons par le magnifique spectacle qui s’offre à nous, ces montagnes sont d’une grande beauté. Vers 10h00, nous redescendons enfin vers le camp de base du Machhapuchhre où nous allons déjeuner, faire nos sacs et nous repartons par le même chemin que l’aller vers le sanctuaire. Nous arrivons fatigué, mais ébloui de cette journée à Deurali, où nous allons passer la nuit.

Album de photos : Montée vers l'Annapurna Base Camp

dsc_1349.tbMercredi 15 avril 2009 : Après la nuit au lodge de Deurali, nous continuons notre descente vers Sinuwa, notre prochaine nuit. La descente est difficile et je commence à sentir des douleurs aux genoux. Nous redescendons donc par le même chemin où nous sommes venus, nous longeons la Modi Kola, nous traversons en sens inverse : Dobhan, la forêt de banbous, Kuldhigar. Nous arrivons en fin d’après-midi à Sinuwa.

Album de photos : Descente vers Sinuwa

dsc_1425.tb

Jeudi 16 avril 2009 : Nous avons une belle journée de randonnée avec deux belles descentes, une vers Chomrong Khola et vers Jhinu et une belle montée vers Chomrong. Tout ça est très bon pour les genoux et en plus il fait très chaud. La descente vers Chomrong Khola ne pose pas de difficultés, en chemin nous rencontrons beaucoup de groupes qui montent vers le sanctuaire. Nous remontons en milieu de matinée vers Chomrong, à l’arrivée en haut du village, nous apercevons deux personnes qui volent au dessus de nos têtes avec une aile delta. Je pense à la vue qu’ils peuvent avoir en haut, ça doit être magnifique. Nous poursuivons notre route avec une très belle descente qui va durer environ deux heures vers Jhinu. Nous arrivons en fin de matinée au restaurant pour le déjeuner, quelques personnes de notre groupe décident d’aller se baigner dans les bains d’eau chaude à Hot Spring. Ces bains aménagés sont à un bon quart d’heure en descente de Jhinu. Il paraît que les eaux chaudes de ces bains sont très appréciés par les népalais, elles ont paraît-il un effet thérapeutique. Après avoir déjeuné au lodge et admiré un arbre à papillon magnifique, nous redescendons une nouvelle fois vers la Modi Khola. Pendant la descente un énorme orage fait son apparition, je n’ai jamais vu une pluie aussi violente. Nous sommes obligés de nous arrêter à l’abri d’un lodge tellement la pluie inonde tous les chemins. Nous repartons enfin une heure après, quand la pluie se calme un peu. Nous continuons notre descente, en arrivant à un immense pont suspendu. Nous sommes obligés de passer deux par deux, car le pont se balance véritablement à notre passage. Nous nous agrippons aussi fortement, il tangue terriblement vers la droite. Après le pont nous avons une belle montée vers le village. Nous arrivons enfin en milieu d’après-midi à Landruk, complètement trempé et fatigué de notre journée.

Album de photos : Journée de randonnée vers Landruk

dsc_1481.tb Vendredi 17 avril 2009 : Nous partons vers 7h00 pour la dernière étape de trek du séjour. Nous allons rejoindre le village de Dhampus, nous avons une belle montée vers le village de Pothana et ensuite une belle descente vers Dhampus. La première partie jusqu’à Pothana est magnifique, le chemin longe une multitude de champs cultivés en plateau. Dans notre dos, nous pouvons apercevoir un peu dans la brume l’Annapurna Sud et Hiun Chuli. Avoir ces champs en terrasse au premier plan et au second plan ces magnifiques sommets nous offre un spectacle de toute beauté. Nous arrivons vers midi à Pothana, cet ensemble de petits lodges entourés par la forêt ressemble à un camp de vacances avec ses pelouses bien taillées et ses parasols. Vers une heure de l’après-midi, après le déjeuné, un orage s’annonce venant de la vallée de la Modi Kola. Nous sommes obligés de partir à toute vitesse, nous avons une heure de marche avant d’atteindre Dhampus. Nous avons très peur que l’orage nous rattrape, heureusement il file vers la droite évitant ainsi le déluge. Nous arrivons en milieu d’après-midi à Dhampus. Au moment du dîner, notre équipe prépare un superbe repas de Dhal Bat (le plat national népalais), avec pour commencer un cocktail local, assez corsé. A la fin de la soirée, nous remettons quelques petits cadeaux aux porteurs, aux Sherpas, au cuisinier et enfin à notre guide pour les remercier de notre beau séjour au Népal. Nous terminons notre soirée en nous exerçant à des danses népalaises.

Album de photos : Randonnée vers Dhampus

dsc_1663.tbSamedi 18 avril 2009 : Dernière petite randonnée vers Phedi où nous reprenons le véhicule pour retourner à Pokhara. Le chemin est aussi beau que les autres jours, nous traversons de jolis villages, nous croisons beaucoup de népalais et nous avons comme paysage, des belles terrasses cultivées. Nous nous dépêchons de descendre, car le décollage de l’avion pour retourner à Katmandou est annoncé pour 8h30. Nous arrivons vers 8h00 au bus qui nous ramène à Pokhara, nous logeons donc encore la Modi Kola et nous avons une très belle vue vers le Machhapuchhre. Nous arrivons à l’heure prévue à l’aéroport, l’avion n’est pas encore là. Nous allons attendre jusqu’à la fin de la matinée, car l’avion a eu beaucoup de retard. Nous décollons donc vers 11h30, l’avion n’est pas très grand, c’est un bimoteur à hélice. Au décollage, nous pouvons photographier les belles vues jusqu’à Katmandou. Nous arrivons une heure après à l’hôtel que nous avions au départ de notre séjour, au Hyatt. L’après-midi est libre et nous allons déjeuner sur une petite terrasse de Buddhana. Nous visitons cette magnifique place où de nombreux moines font le tour par la gauche en priant.

Album de photos : De Pokhara à Katmandou

dsc_1751.tbDimanche 19 avril 2009 : Nous partons vers 8h00 pour quelques kilomètres à la sortie de Katmandou. Nous allons visiter une très vieille cité, connue sous le nom de Bhaktapur. (Voir histoire sur Wikipedia en cliquant ICI). Vous devez payer un droit d’entrée pour visiter cette ville, le prix est d’environ 300 roupies, vous pouvez payer en dollars ou en euros aussi. Cette ville est assez curieuse, toutes les maisons sont en briques rouges. Les fenêtres et les portes sont en bois, très joliment sculptés. Au bout des rues, vous tomberez sur de nombreuses grandes places, où il y a de nombreux bassins, tours et des temples. Au bout de la ville, vous vous trouverez sur une immense place qui s’appelle Durbar Square. Devant cette place se trouve le palais royal, vous ne pourrez visiter qu’une petite partie de palais, car l’entrée des temples est généralement réservée aux hindous. Sur la grande place il y a de nombreux temples. A la sortie de Bhaktapur, je vous conseille d’aller voir un immense bassin rectangulaire, rempli de poissons. Ces poissons sont pêchés une fois par an, lors d’une fête. Si vous voulez visiter en profondeur cette ville, je vous conseille d’y rester au moins une bonne journée. Vers une heure de l’après-midi, nous allons vers le quartier de Thamel où nous allons déjeuner et faire quelques achats avant de retourner à l’hôtel.

Album de photos : Visite de Bhaktapur

dsc_1827.tbLundi 20 et mardi 21 avril 2009 : Dernière journée au Népal, comme l’avion est en fin d’après-midi, nous avons encore un peu de temps pour nous balader dans Katmandou et préparer nos sacs pour partir. Donc je décide de retourner vers Buddhanath Stupa pour faire encore un petit tour et acheter quelques derniers souvenirs. Nous partons donc en début d’après-midi pour l’aéroport. A l’arrivée nous quittons pour la dernière fois notre guide, qui nous offre le foulard jaune, signe du départ. Dans l’aéroport il faut payer la taxe, elle est environ de 1700 roupies. Vous pouvez payer la taxe directement à l’entrée à la Nabil Bank. Ensuite il faut se préparer à la longue file d’attente pour enregistrer les bagages. Nous décollons donc vers 17h00 pour Abu Dhabi, l’escale du retour, nous attendrons environ 5 à 6 heures pour prendre le prochain vol vers Paris. Dans l’attente de cette escale, nous visitons l’immense aéroport d’Abu Dhabi. Nous arrivons le lendemain matin à Roissy vers 7h00.

Album de photos : Retour vers Buddhana

Commentaire sur ce séjour : Ce pays restera pour moi un très bon souvenir, tant au niveau des paysages mais aussi de la formidable culture de ces népalais. Je vous conseille pour les amoureux de treks et de montagne de faire ce pays qui est un vrai paradis pour la randonnée. Le Sanctuaire des Annapurna est un bon compromis entre des paysages de montagnes magnifiques, une atmosphère de hautes montagnes et un trek qui n’apporte pas de véritables difficultés physiques. De plus vous aurez un confort plus agréable avec les nombreuses offres de lodges que vous trouverez tout au long du chemin qui vous emmène au camp de base de l’Annapurna.

Lien partenaire : logo-allibert Trekking au Népal chez Allibert

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

7 commentaires

#1 Virginie a dit :

Bonsoir Monsieur le trotteur,
J’ai une demande un peu particulière.
Voilà, une amie, instit’ de grande section de maternelle, a acheté le livre de « Loup qui fait le tour du monde » car depuis septembre « Loup » est devenu la mascottre de sa classe. Régulièrement « Loup » envoie des cartes postales avec un petit mot pour raconter ses aventures aux enfants !!! Si vous voyiez l’émerveillement dans leurs yeux !!!! Nous demandons à quelques trotteurs de nous aider dans notre quête des cartes. Si vous aviez la possibilité d’envoyer une carte postale du Népal à cette classe (avec le petit texte de Loup qui raconte ses aventures que je vous enverrai), ce serait vraiment génial pour eux.
Un très grand MERCI !!
Virginie

#2 Izusa a dit :

Superbe récit, magnifiques photos, je viens de voyager sans avoir quitté mon siège rien qu’à te lire. Ca donne envie d’aller faire ce trek.
Je découvre ton site, je vais revenir très souvent pour lire tes autres aventures.
Bonne continuation et merci de nous faire partager tes voyages.

#3 dominic a dit :

Le montage est superbe, original et.les photos très bien cadrée, très variées..je pars très bientôt faire ce treck avec ..Terres d’av; je me réjouis donc d’y être dans peu de temps en vrai
Tu es un véritable voyageur/photographe

#4 cordat a dit :

merci pour m’avoir fait partager ce mermeilleux voyage,je pars avec mon ami samedi 19 decembre de Paris faire des Annapurnas au Terai avec Atalante et je me rejoui de ramener une belle experience et de magnifiques photos…a bientot

#5 BRIAND Lizette a dit :

Le recit de ton treck est super ,tu es un pro.
C est avec retard que j ai parcourru TON AVENTURE. A TE LIRE ,il me semblait que je faisais partie de l expedition ,je partageais avec vous ces endroits magnifiques .
Bons commentaires ,belles prises de vues ,tu nous incites à partir vers ce splendide et magnifique pays .Encore felicitation.

#6 Bernard a dit :

Tu nous envoies un travail de quasi-pro ! Ton article mérite 9,99 /10. Quelques micro-erreurs dans certains noms propres (ex: Abu Dhabi) et c’est tout, c’est vraiment du parfait ! Les photos sont bien choisies et bien développées. Leur rangement dans ton site permet un choix très aisé, encore bravo !

#7 Defever a dit :

merci pour le récit, tu nous a fait voyager ! et les photos sont magnifiques !

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la dernière lettre du mot oagq ? :

Accueil > Népal > Népal "De Ghorepani au Sanctuaire des Annapurnas" - Avril 2009