Accueil > Oman > Oman "Par monts et par Wadis" - Décembre 2011

Oman "Par monts et par Wadis" - Décembre 2011

Rédigé par Arnaud - - Aucun commentaire

dsc_0149.tbOman est un pays situé au Moyen Orient, jouxté par trois autres pays : le Yémen à l’ouest, les Emirats Arabes Unis au nord et l’Arabie Saoudite au nord-ouest. Pays des mers chaudes, des oasis et des villes fortifiées, hérité d’une longue histoire et de vielles civilisations, ce sultanat par son charme oriental fait partie des états les plus remarquables du Moyen Orient. Baigné de belles lumières, accompagné par de somptueux paysages : palmerais, wadis et une magnifique côte omanaise, près de l’Océan Indien. Ce pays est un beau panorama de ce que vous pouvez découvrir dans cette partie du continent asiatique et que je vais vous faire partager dans cet article. Fidèle voyageur de Terres d’Aventure, je suis parti une nouvelle fois avec un groupe de six personnes. Nous ont accompagnés une jeune guide française et un chauffeur omanais, tous les deux très sympathiques.

1 – Carte du pays et quelques chiffres :

oman.tbDrapeau Omanais :

drapeau_oman

Nom officiel : Sultanat d’Oman
Capitale : Mascate (Muscat)
Population : 2 695 000 d’habitants
Chef d’Etat : Le Sultan Qabus Ibn Saïd (depuis 1970)
Régime : Monarchie parlementaire
Religion : L’Islam
Monnaie : le Rial Omanais

2 – La préparation :

- Le vol et transport : Quelques compagnies aériennes du Golfe peuvent vous emmener à Oman. Une compagnie fait le trajet direct Paris->Mascate, il s’agit de la compagnie nationale Omanaise : Oman Air. Pour mon voyage, j’ai pris la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis : Etihad Airways, avec une escale à Abu Dhabi. Cette compagnie est d’un bon rapport qualité-prix, les avions sont de type Airbus, et ils sont assez confortables. Le trajet Paris Charles de Gaulle vers Abu Dhabi met à peu près sept heures et il faut compter une heure d’Abu Dhabi à Mascate.

- Formalités : Pour entrer à Oman, il faut impérativement un passeport dont la validité est supérieure à six mois à la fin de votre séjour. Un visa d’entrée touristique est aussi obligatoire pour l’union européenne, vous pouvez le retirer soit à l’ambassade en France, à cette adresse : 90 rue de Courcelles, 75008 PARIS, ouvert de 9h30 à 12h30 du lundi au vendredi, ou le retirer directement à l’aéroport d’arrivée à Mascate. Il suffit de passer au bureau de change Travelex pour l’acheter (20 rials, environ 40 euros) et de se présenter à la douane.

- Photographies : il est très difficile de prendre en photos les habitants de ce pays. La plupart du temps vous allez avoir un refus catégorique. C’est pourquoi dans cet article vous verrez peu de portraits et de scènes de vies.  Il est donc impératif de bien demander à la personne que vous voulez  prendre en photo, son accord ! Cependant, je pense qu’il vaut cent fois mieux un large sourire et un bon accueil qu’une photo volée. De toute façon vous n’allez pas rater votre album de photos, car les somptueux paysages où vous allez passer seront tout aussi beaux, à part quelques lignes électriques coupant littéralement certains horizons. Bien dommage !

- Santé : Pour entrer à Oman, aucune vaccination n’est exigée, cependant quelques vaccins d’usages sont conseillés, comme l’hépatite A et B, tétanos, typhoïde, etc. Le paludisme a complètement disparu d’Oman, par contre je vous conseille une bonne protection anti-moustiques. Ils peuvent se propager le long des Wadis (canyon).

- Nourriture : Les repas omanais sont à base de riz la plupart du temps. Beaucoup de plats sont d’origine indienne, on en trouve beaucoup préparés à base de viande et de poisson, à la mode Tandoori. Aussi vous trouverez une cuisine très influencée par le Moyen Orient, comme les Falafel, les brochettes de viande, les Mezze et le Chawarma.

- Monnaie : La monnaie à Oman est le Rial Omanien (OMR). Un rial vaut en moyenne 0,55 euros et un euro vaut 1,80 OMR. De nombreux bureaux de change et distributeurs sont à votre disposition dans les grandes villes de ce pays.

- Equipement : Pour marcher à Oman, il faut un équipement adapté à la randonnée : de bonnes chaussures de randonnées montantes sont très conseillées. De nombreux chemins se font la plupart du temps dans les canyons et les montagnes. Dans le désert, des sandales de marches sont ultra suffisantes. Les températures à Oman sont assez élevées tout au long de l’année, je vous conseille des vêtements amples et légers. Par contre les débardeurs, les shorts, les teeshirts à manches courtes sont à proscrire. Oman est un pays musulman et il faut donc respecter les coutumes et les religions de la population locale.

3 – Le séjour :

dsc_0122.tbDimanche 11 décembre et lundi 12 décembre 2011 : Je suis parti de l’aéroport Paris Charles de Gaulle au terminal 2 à 21h30, après avoir enregistré mes bagages au comptoir d’Etihad, j’ai rencontré un des membres du groupe. Nous partons donc ensemble pour Abu Dhabi, le vol dure 7 heures et nous arrivons à Abu Dhabi vers 7h00 du matin (3 heures de décalages). Nous reprenons un avion de la même compagnie pour une heure environ de vol jusqu’à Mascate. A l’arrivée, après avoir passé les formalités de douanes, nous sommes accueillis par le chauffeur omanais, qui nous emmène directement à la Grande Mosquée afin de rejoindre le reste du groupe qui est arrivé la veille. Malheureusement nous arrivons trop tard pour visiter la grande Mosquée, elle est seulement ouverte le matin de 9h00 à 11h00. Donc je n’ai pas pu prendre de photos de ce bel édifice. Mais pour avoir des informations sur la grande mosquée, allez sur Wikipédia. Nous prenons les 4×4 pour aller à l’est de la ville, près du port, afin d’aller voir un marché aux poissons. Ensuite nous marchons quelques dizaines de mètres pour aller visiter un petit musée à Matrah consacré aux origines de Mascate, l’entrée est de 1 OMR. Ce petit musée est intéressant, nous voyons toutes les origines de la capitale, son évolution à travers les âges et toutes les civilisations qui s’y sont croisées. Après la visite nous nous dirigeons à pied vers les bords de mer où nous allons déjeuner dans un petit restaurant pour y déguster une  bonne cuisine indienne.

dsc_0149.tb

Nous repartons ensuite à la fin du déjeuner, en reprenant les véhicules pour aller en haut de la baie de Muttrah, nous allons faire une petite randonnée de deux heures environ. Nous montons ainsi sur les hauteurs de Mascate, où nous admirons une belle vue sur la baie. En fin d’après-midi nous rejoignons une plage située à quelques kilomètres de notre hôtel où nous avons une baignade bien méritée sous un magnifique couché de soleil. Au moment du dîner, nous allons dans un restaurant typiquement omanais où l’on nous sert toutes sortes de brochettes de viande, accompagné de bonnes galettes de pains.

Album de photos : Visite de Mascate

dsc_0188.tbMardi 13 décembre 2011: Nous partons à 8h00 de l’hôtel de Mascate avec deux heures de route le long de la mer, pour arriver au lieu de départ de la première randonnée à Wadi Tiwi. Nous quittons la grande route nationale pour monter dans un wadi (canyon) à travers un petit chemin de terre. Nous sommes heureux d’avoir des 4X4, le chemin est assez pentu, très étroit et bien caillouteux. Nous avons même à un certain moment des difficultés lorsque nous croisons un véhicule venant en sens inverse, les manoeuvres sont assez périlleuses, mais heureusement la guide est très expérimentée pour ce genre d’opérations et nous passons sans encombre le chemin. Nous arrivons en milieu de matinée au départ de notre randonnée devant un village perché en pleine montagne. Nous marchons dans ce village, afin de descendre vers une belle palmeraie. Nous la longeons à travers un petit chemin qui suit un canal d’irrigation. Ce petit coin de paradis est vraiment très beau et marcher sous ces grands palmiers et bananiers, protégeant du soleil qui est assez dure est vraiment très agréable à ce moment de la journée. Nous continuons notre chemin à la fin de la palmeraie en longeant un petit belvédère sur un chemin pleins de cailloux. Au moment du déjeuner nous nous arrêtons à une vasque d’eau, afin de profiter d’une bonne baignade dans ces eaux cristallines.

dsc_0207.tbCe bain est vraiment divin et le décor est vraiment très beau. Après le déjeuner et cette bonne baignade nous reprenons notre marche pour une bonne heure de randonnée sur des chemins assez difficiles et un peu vertigineux pour rejoindre les 4X4. En fin d’après-midi nous faisons quelques kilomètres en voiture pour nous diriger au port où une partie de pêche à la ligne est prévue. Nous montons donc sur une barque traditionnelle et nous sortons du port à quelques dizaines de mètres du rivage pour aller pêcher. Le résultat sera satisfaisant, nous prenons un poisson de bonne taille et deux petits. Ce sera le pique-nique du lendemain. Après cette bonne partie de pêche, nous reprenons la route pour environ une heure et demie de voiture afin d’arrivée en pleine nuit à Ras Al Hadd dans un camp aménagé au bord de la mer, au Turtle Beach Resort. Ce camp est réputé à Oman pour les passages nocturnes des tortues de mer venant pondre leurs oeufs et repartir vers la mer.

Album de photos : Randonnée dans Wadi Tiwi

dsc_0269.tbMercredi 14 décembre 2011 : Nous partons vers 9h00 de l’hôtel où nous étions, après avoir profité d’une belle baignade matinale. Nous découvrons ainsi ce camp aménagé au bord de la mer, c’est assez paradisiaque. Nous reprenons la route pour rejoindre quelques kilomètres plus loin la petite ville de Sur. Nous nous arrêtons pour admirer les beaux paysages sur le port, le phare et toute la ville. Nous sortons de la ville pour aller visiter une fabrique de boutres (ce sont ces bateaux traditionnels de pêcheurs fabriqués tout en bois). Nous admirons le travail minutieux et ces magnifiques embarcations. Après la visite nous reprenons une nouvelle fois la route, afin d’arriver au début de la randonnée de la journée, au Wadi Bani Khaled. Nous commençons cette belle randonnée par traverser un village et sa palmeraie.

dsc_0342.tbNous arrivons au début du wadi, juste après la palmeraie. Nous montons avec quelques difficultés les rochers et nous marchons avec beaucoup de prudence sur ces chemins assez vertigineux. Nous arrivons en fin de matinée à une très grande et belle vasque d’eau transparente. Nous ne pouvons une nouvelle fois éviter cette belle baignade, tant attendu. Nous nous arrêtons aussi pour déjeuner. Ensuite nous repartons en sens inverse et retraversons tous ces rochers jusqu’au début du wadi. Nous partons à gauche de l’intersection des deux Wadis et nous reprenons les véhicules pour rejoindre le désert de Wahibas. Nous quittons enfin la route pour rouler à travers le désert sur une dizaine de kilomètres pour rejoindre le camp aménagé de Al Hara, afin d’y passer la nuit. Nous trouvons en arrivant une petite palmeraie avec des chambres tout autour, nous avons du mal à imaginer ça ici, en plein désert ! Après avoir déposé les bagages, nous décidons d’admirer le coucher de soleil en haut d’une dune de plus de cinquante mètres surplombant le camp.  Nous arrivons en haut essoufflé, mais heureux de voir ce beau spectacle. Nous redescendons pour le dîner et jouons une partie de carte avant de nous coucher.

Album de photos : Ville de Sur, Wadi Bani Khaled et désert de Wahibas

dsc_0451.tbJeudi 15 décembre 2011: Ce matin nous partons pour une petite balade dans le désert de Wahibas, la randonnée sera très courte, environ deux heures. Mais nous sommes heureux de connaître l’immensité de ce grand désert. Nous partons vers la droite en sortant du camp, des jeunes s’amusent dans le sable avec des motos quads. Nous montons sur une très haute dune  pour admirer le camp d’en haut. La montée est assez rude et épuisante. En haut nous continuons notre chemin en faisant une grande boucle à travers ce désert. Nous montons et descendons une multitude de dunes pour arriver en fin de la randonnée juste au-dessus du camp Al Hara. De là nous avons une grande descente que nous prenons en courant dans le sable, c’est très amusant ! Nous reprenons nos bagages et nous nous installons dans les 4×4 pour retraverser le désert en sens inverse. En chemin nous nous arrêtons dans un camp pour un thé ou un bon café omanais, accompagné par de dattes toutes fraîches, tout cela offert par quelques nomades qui se sont installés ici pour quelques jours. Nous faisons un petit tour du camp et admirons les « beaux camions du désert », c’est en fait des dromadaires qui nous observent avec leur air hautin. Après ce petit intermède nous reprenons la route et roulons de nouveau pour arriver au bout du désert.

Album de photos : Le désert de Wahibas

dsc_0569.tbNous reprenons la route pour quelques heures pour rejoindre le plateau de Sayq. En chemin nous déjeunons dans un petit restaurant omanais. Nous continuons la route et nous arrivons à un beau village perché sur un plateau. Nous parcourons ce village et nous longeons en bord de crête un canal d’irrigation. Une belle vue s’offre à nous sur des champs cultivés en terrasses et de l’autre une vue magnifique sur la vallée. Nous longeons ainsi cette crête jusqu’à un deuxième village perché, que nous traversons. Nous continuons notre route vers un immense plateau, où nous nous approchons du précipice pour voir les crêtes et le village d’où nous venons, la vue est splendide. Nous retournons vers les voitures, en chemin, vous pouvez remarquer des anciens vestiges d’un campement où d’après les rumeurs la princesse Lady Diana a passé quelques jours ici. Nous reprenons la route pour une heure environ afin de rejoindre la ville de Nizwa pour la nuit.

Album de photos : Le plateau de Sayq

dsc_0681.tbVendredi 16 décembre 2011 : Nous partons de l’hôtel vers 9h00, nous avons quelques kilomètres à parcourir pour rejoindre la ville de Nizwa. Nous allons visiter le fort et le marché aux animaux. En arrivant à l’entrée de la ville, nous voyons une multitude de camions et de voitures transportant des animaux de fermes pour les vendre. C’est une grande cacophonie, on entend des chèvres, des vaches, des dromadaires, c’est une véritable basse-cour du désert qui s’est installée ici. Nous rentrons donc dans la ville par le marché aux bestiaux. De nombreux vendeurs tournent en formant un cercle et tirant les animaux pour les vendre au meilleur prix. Nous passons le marché pour arriver à l’entrée du fort de Nizwa. Ce fort a été construit au 17ème siècle par le Sultan Ya’Rubi Imam sous un autre ancien fort datant du 12ème siècle. C’est le monument le plus visité d’Oman, il est vraiment très important par sa masse et il reflète pour l’époque d’une grande ingéniosité dans sa construction. Il a été construit pour repousser à cette époque les envahisseurs et surtout les pilleurs qui voulaient s’emparer des richesses d’Oman. La visite du fort commence par l’immense tour qui se trouve au milieu, c’est un véritable château. Tout autour vous pouvez remarquer sous les créneaux, les mâchicoulis où il était envoyé aux assaillants non pas de l’huile chaude comme au Moyen Age, mais de l’huile de datte. A chaque extrémité de la forteresse, vous avez un escalier qui vous emmène en haut des créneaux, de là vous avez de belles vues sur Nizwa et sa mosquée. En redescendant par le petit escalier, vous pouvez continuer votre visite en allant vers le musée. Ce fort est un véritable labyrinthe, de nombreuses pièces et couloirs vous emmène d’un bout à l’autre de la forteresse. Après la visite de ce fort nous continuons par une petite promenade dans les souks qui sont adjacents au fort. Vous pouvez faire ici un peu de marchandage pour trouver de bonnes affaires, notamment de l’encens et des bijoux en argent.

dsc_0737.tbNous terminons la visite de Nizwa et nous reprenons la route pour deux heures environ, afin d’arriver à Misfat Al Abriyin, un beau petit village typique accroché à flanc de montagne. De là nous commençons une belle petite randonnée à travers la palmeraie et nous suivons un canal d’irrigation jusque dans les hauteurs du village.  Nous nous arrêtons pour déguster de bons petits sandwichs omanais. Nous reprenons le chemin en sens inverse pour rejoindre le village, nous le contournons par en dessous. Nous pouvons ainsi admirer ce village et ses beaux bâtiments en pierre d’époque. Nous remontons vers le centre du village, nous traversons de nouveau une belle palmeraie et nous rejoignons un autre village. Nous allons visiter une ancienne maison typique de la région. Des femmes font une démonstration de leurs talents de cuisinière et de ce qui était utilisé autrefois pour faire la cuisine. Après avoir dégusté un excellent thé au gingembre et quelques dattes, nous reprenons la route pour monter par une nouvelle route à flanc de montagne jusqu’au col (environ 2000 mètres), et nous sommes installés dans un hôtel perdu en pleine montagne. Le soir nous pouvons admirer le magnifique couché de soleil qui s’offre à nous.

Album de photos : le fort de Nizwa et la balade dans le village de Misfat Al Abriyin

dsc_0993.tbSamedi 17 décembre 2011 : Nous quittons l’hôtel vers 9h00 et nous montons vers le col pour redescendre par un chemin de terre vers le village de Balad Sayt. Ce chemin est vraiment très chaotique et très poussièreux, il n’y a que les 4×4 qui peuvent passer par ici. Nous continuons notre route en passant de vallée en vallée, les paysages arides sont vraiment très beaux. Nous arrivons deux heures plus tard en bas d’une vallée, de là nous allons continuer notre chemin en marchant et nous allons traverser un wadi (canyon) très étroit pour arriver au village. Ce chemin est assez difficile d’accès, de nombreux passages sont inondés par l’eau et nous avons quelques fois de l’eau jusqu’à la taille. Nous arrivons cinq cent mètres plus loin à l’entrée du village.

dsc_0970.tbLe paysage est de toute beauté, d’un côté nous avons une belle palmeraie, derrière la montagne et de l’autre le beau village de Balad Sayt toute en hauteur. Nous traversons le village et nous descendons ensuite la palmeraie, où nous entamons une marche à travers les palmiers, nous passons à côté d’une petite mosquée, cachée dans les palmiers et nous revenons vers le village que nous traversons une deuxième fois. Nous arrivons de l’autre côté où nous avons une vue de toute beauté sur des champs cultivés en terrasses. Nous continuons vers la gauche du village pour arriver au point culminant, devant la vieille tour du village. Nous reprenons les 4×4 pour reprendre le chemin difficile et encaissé, à travers la montagne et nous longeons une route magnifique et poussiéreuse à travers le Wadi Bani Awf. Nous sortons du canyon et nous arrivons à la ville de Nakhl où nous allons déjeuner.

Album de photos : Route vers Balad Sayt

dsc_1015.tbL’après-midi, nous partons pour aller visiter le fort de Nakhl. Nous arrivons à l’entrée du fort et nous montons un petit escalier qui nous emmène à l’intérieur. Nous débouchons ensuite sur une large cours où nous pouvons voir tout autour les hauts murs de la forteresse. La particularité de ce fort est qu’il a été construit sur un énorme rocher et il ne possède pas par rapport à celui de Nizwa une large tour centrale, mais de longues allées, bordées de hautes murailles. Ce fort âgé de plus de 350 ans, a été construit au XVIIème siècle, il domine toute la vallée de Batinah. Par ces six tours, vous pouvez admirer un magnifique panorama sur une grande palmeraie d’un côté et de l’autre sur la ville. Ce fort a subi dans les années 90 un grand lifting, il est aujourd’hui bien restauré et de toute beauté. Vous pouvez donc déambuler sans problème dans tout le fort et comme celui de Nizwa, c’est un vrai labyrinthe de pièces collées les unes aux autres.

Album de photos : Visite du fort de Nakhl

dsc_1105.tbDe retour à Mascate nous traversons entièrement la ville pour rejoindre la partie est de la capitale et nous nous dirigeons vers le palais du Sultan. En chemin nous passons une nouvelle fois devant tous les ministères, l’aéroport et la grande mosquée. Nous arrivons sur l’esplanade du palais, nous la traversons entièrement pour arriver devant le portail. Ce palais est tout à fait moderne, au centre se trouve le bâtiment un peu futuriste où quatre colonnes bleues et or surplombant l’esplanade. Après avoir admiré ce curieux palais nous retournons vers le port de Mascate pour la dernière visite du séjour : les souks impressionnants. C’est un véritable dédale de boutiques et de longs couloirs à n’en plus finir. Sur le port nous pouvons admirer le superbe yacht du Sultan. Nous repartons vers 19h00 pour aller dîner dans un superbe restaurant de la ville, au menu : cuisine typique d’Oman. Nous dînons rapidement pour aller à l’aéroport prendre le vol qui va nous ramener vers Paris. Nous avons comme à l’aller une escale vers deux heures du matin à Abu Dhabi. Nous arrivons sans encombre vers  7h00 à Paris.

Album de photos : Retour à Mascate

Commentaire sur ce séjour : Oman est assez méconnu des touristes, pourtant c’est un pays intéressant par ses paysages et sa culture bien importé au Moyen Orient. Il est d’autant plus intéressant, qu’il a une belle infrastructure touristique que les personnes voulant visiter ce pays seront agréablement surprises. Aussi Oman est un pays à voir par ses nombreux chemins de randonnées : du désert aux Wadis, de nombreuses parties de ce pays sont vraiment faites pour la marche. Puis les baignades dans les wadis et dans la mer sont très agréables. C’est vraiment un pays que je vous conseille d’aller visiter en toute quiétude, et vous serez admirablement bien accueillis par les omanais.

UA:A [1.9.22_1171]

© Arnaud BERNARD - Visitez le site et donnez votre avis

Écrire un commentaire

 Se rappeler de moi sur ce site

Quelle est la dernière lettre du mot peesc ? :

Accueil > Oman > Oman "Par monts et par Wadis" - Décembre 2011